Discussion:
* Zéro & Passage à la Limité *
(trop ancien pour répondre)
Mohwali Awamar
2017-08-10 11:25:16 UTC
Permalink
Raw Message
Le passage à la limite consiste en le passage d'une unité de mesure non nulle à une unité de mesure nulle.Si donc la diagonale d'un carré de coté pris arbitrairement égal à l'unité vaut racine carré de deux(√2) c'est par passage de l'unité de mesure non nulle à l'unité de mesure nulle.En effet: quelle que soit la longueur du coté d'un carré, il est toujours possible de lui attribuer la valeur un (1). Une preuve que :
0,99999999999...n'est pas l'unité(1).
Julien Arlandis
2017-08-10 11:39:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohwali Awamar
Le passage à la limite consiste en le passage d'une unité de mesure non nulle
à une unité de mesure nulle.Si donc la diagonale d'un carré de coté pris
arbitrairement égal à l'unité vaut racine carré de deux(√2) c'est par
quelle que soit la longueur du coté d'un carré, il est toujours possible de lui
0,99999999999...n'est pas l'unité(1).
La biomécanique consiste à la transition de la biologie génétique à
la biologie synthétique. Si le mécasinge d'un poids unitairement
arbitraire égale le poids moyen du biosinge c'est par passage de la
biologie génétique à la biologie synthétique. En effet : quelle que
soit le poids d'un biosinge il est possbile de lui attribuer celui d'un
mécasinge unitaire. Une preuve que :
le mécasinge unitaire n'est pas le biosinge unité(1).
Mohwali Awamar
2017-08-10 12:22:54 UTC
Permalink
Raw Message
Le nombre Pi n'est pas le rapport de la circonfénce d'un cercle sur son diamètre. Une démonstration:
La diagonale d'un carré est supposée strictement supérieure à son coté de longueur arbitraiment pris pour unité(1) et donc que: √2>1.Or il est toujours possible d'attribuer une longueur unité à tout segment de droite. Comme toute diagonale d'un carré est un segment de droite il y a contradiction.√2 n'est la longueur de la diagonale d'un carré de coté unité(1) que sous condition, celle d'une unité de mesure non nulle.Cette condition frappe aussi le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre.En conséquence, le nombre Pi trancendant - impliquant passage à la limite - n'est pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre. Il s'en suit l'écroulement de tout un édiffice et la construction d'un autre: celui faisant avancer la Science.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
François Guillet
2017-08-15 09:42:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohwali Awamar
Le nombre Pi n'est pas le rapport de la circonfénce d'un cercle sur son
diamètre. Une démonstration: La diagonale d'un carré est supposée strictement
supérieure à son coté de longueur arbitraiment pris pour unité(1) et donc
que: √2>1.Or il est toujours possible d'attribuer une longueur unité à tout
segment de droite. Comme toute diagonale d'un carré est un segment de droite
il y a contradiction.√2 n'est la longueur de la diagonale d'un carré de coté
unité(1) que sous condition, celle d'une unité de mesure non nulle.Cette
condition frappe aussi le rapport de la circonférence d'un cercle sur son
diamètre.En conséquence, le nombre Pi trancendant - impliquant passage à la
limite - n'est pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur son
diamètre.
Une unité de mesure n'est jamais nulle, par définition de ce qu'est une
unité de mesure.
Donc Pi reste bien le rapport de la circonférence au diamètre.
Mohwali Awamar
2017-08-16 16:48:35 UTC
Permalink
Raw Message
Toute unité de mesure s'arrête au passage à la limite.Or le nombre Pi, comme tout autre nombre réel, a besoin de passage à la limite.Le nombre Pi n'est donc pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre.Si donc on considère un cercle quelconque de rayon arbitrairement pris pour unité, son rayon vaudra indéfiniment:(0,999...)
(0,999...) qui n'est,de toute évidence , pas un (1) mais arrondi à un(1).Mohwali Awamar.
--------------.
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
François Guillet
2017-08-19 19:57:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohwali Awamar
Toute unité de mesure s'arrête au passage à la limite.Or le nombre Pi, comme
tout autre nombre réel, a besoin de passage à la limite.Le nombre Pi n'est
donc pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre.
Toujours faux. Circonférence et diamètre sont mesurées par la même
unité 1. Le 1/1 disparait dans leur rapport, il reste donc un rapport
de 2 nombres sans unité.
Mohwali Awamar
2017-08-20 03:07:59 UTC
Permalink
Raw Message
La circonférence -comme le diamètre- est mesurée par des longueurs de segments de droite euclidienne.Elle échappe donc - comme le rapport - au passage à la limite.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Ahmed Ouahi, Architect
2017-08-20 13:27:24 UTC
Permalink
Raw Message
Sans pour autant en négliger juste le fait aussi primordial que crucial
quant à la circonférence
Ainsi que le diamètre d'un cercle qui en sont-ils au sein d'un certain
rapport sachant toutefois
Que ce rapport en est-il celui de la mesure numérique de la circonférence à
celle du diamètre

Ainsi ce rapport en est-il strictement irrationnel dont le produit de deux
droites est la surface
De rectangle pour justement en distinguer le produit de lignes pour s'en
retourner vers théorie
Des proportions ce procédé consistant à mesurer une grandeur par une autre
d'où l'algorithme
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Mohwali Awamar" kirjoitti
viestissä:17496510-9222-4a16-bfea-***@googlegroups.com...

La circonférence -comme le diamètre- est mesurée par des longueurs de
segments de droite euclidienne.Elle échappe donc - comme le rapport - au
passage à la limite.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-08-22 06:20:29 UTC
Permalink
Raw Message
L'unité de mesure n'étant jamais physiquement nulle, elle le devient mathématiquement par ce qui est entendu par passage à la limite qui n'est rien d'autre que le passage d'une unité de mesure non-nulle à une unité de mesure nulle.La notion mathématique de limite est dans la manipulation des concepts de Zéro et de l'infini.L'illusion consiste à penser que zéro (0) est à portée de main.Le leurre est presque légitme puisque zéro est l'opposé de l'espace.Aussi reduit que puisse être l'espace considéré il existe indéfiniment un espace encore plus réduit et zéro est dans cet espace.Le passage à la limite est nécessaire pour distinguer le continu du discontinu. Le constat de la constante de Planck est la conséquence de ce que notre monde n'est pas unique.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Ahmed Ouahi, Architect
2017-08-22 12:47:49 UTC
Permalink
Raw Message
Strictement extrême nuance y en tenir en compte précisément quant à
l'industrie informatique
Dont ordinateur y est-il d'ores et déjà d'office programmé sur la logique
floue en toute pratique
En effet programmation s'accouplant sur le zéro et le un où justement ne
puisse-t-on s'en sortir

Comme sciences physiques au sein de relativité et mécanique quantique dont
les mathématiques
Adorant problèmes sont-elles point d'appui de toute la panoplie où y
aurait-il faullu s'en retrouver
Nouvelle géométrie se passe-t-il selon le temps chaque fois advienne-t-il
blocage mathématique
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Mohwali Awamar" kirjoitti
viestissä:d982c42c-10d3-450b-9393-***@googlegroups.com...

L'unité de mesure n'étant jamais physiquement nulle, elle le devient
mathématiquement par ce qui est entendu par passage à la limite qui n'est
rien d'autre que le passage d'une unité de mesure non-nulle à une unité de
mesure nulle.La notion mathématique de limite est dans la manipulation des
concepts de Zéro et de l'infini.L'illusion consiste à penser que zéro (0)
est à portée de main.Le leurre est presque légitme puisque zéro est l'opposé
de l'espace.Aussi reduit que puisse être l'espace considéré il existe
indéfiniment un espace encore plus réduit et zéro est dans cet espace.Le
passage à la limite est nécessaire pour distinguer le continu du discontinu.
Le constat de la constante de Planck est la conséquence de ce que notre
monde n'est pas unique.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-08-23 14:46:17 UTC
Permalink
Raw Message
L'énergie de l'univers étant infinie, répartie en toute probabilité dans une infinité de mondes elle devient finie .Notre monde se caractérise par la constante de planck et où une particule est simultanément onde et corpuscule .L'onde représentant l'infini et le corpuscule Zéro.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-08-24 05:42:39 UTC
Permalink
Raw Message
Une unité de mesure physique est comme la longueur d'un pas.Quelle est donc la longueur du pas d'Achille ou de la Tortue? Peu importe leur longueur d'ailleurs, ni l'un ni l'autre n'atteignent le but. C'est le sens du Paradoxe dit d'Achille.La solution physique est dans le "Principe d'Incertitude de Heisenberg" et celle mathématique dans ce qui est entendu par "passage à la limite". C'est ce qui s'appelle bonnet blanc ou blanc bonnet.Le fait était que Heisenberg est originellement mathématicien mais que grâce à un mathématicien du dimanche il devint physicien.Comme quoi il ne faut pas confondre génie et surdoué. Mohwali Awamar.
--------------.
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.

François Guillet
2017-08-23 17:28:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohwali Awamar
L'unité de mesure n'étant jamais physiquement nulle, elle le devient
mathématiquement par ce qui est entendu par passage à la limite
Il n'y a pas de passage à la limite de l'unité. L'intérêt de la mesure
c'est d'utiliser une unité qui est la même quelque soit ce qu'on mesure
!

Ce n'est pas l'unité qui passe à la limite, mais ce que ce qu'on
mesure, qui est un nombre qui peut être infiniment petit.

Euh comment te dire, par définition l'unité c'est 1 (un), uno en latin,
one en anglais, eins en Allemand, c'est toujours 1 (un), ça n'est
jamais qu'1 (un). Si c'était deux on appelerait ça la duosité, si
c'était trois la trinité, ah merdum c'est déjà pris, mais non, c'est 1
(un). Il faut te le dire en serbocroate ?
Yannix
2017-08-18 23:04:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Mohwali Awamar
Le nombre Pi n'est pas le rapport de la circonfénce d'un cercle sur
son diamètre. Une démonstration: La diagonale d'un carré est supposée
strictement supérieure à son coté de longueur arbitraiment pris pour
unité(1) et donc que: √2>1.Or il est toujours possible d'attribuer une
longueur unité à tout segment de droite. Comme toute diagonale d'un
carré est un segment de droite il y a contradiction.√2 n'est la
longueur de la diagonale d'un carré de coté unité(1) que sous
condition, celle d'une unité de mesure non nulle.Cette condition
frappe aussi le rapport de la circonférence d'un cercle sur son
diamètre.En conséquence, le nombre Pi trancendant - impliquant passage
à la limite - n'est pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur
son diamètre.
Une unité de mesure n'est jamais nulle, par définition de ce qu'est une
unité de mesure.
Donc Pi reste bien le rapport de la circonférence au diamètre.
Dans une métrique Euclidienne, n'oubliez pas de le dire ! :o)

X.
--
Post by François Guillet
Post by Mohwali Awamar
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Mohwali Awamar
2017-08-19 05:57:17 UTC
Permalink
Raw Message
En géométrie sphérique , le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre est strictement inférieur au nombre Pi et même à l'entier trois(3) . Pour preuve, seul le grand cercle est droite de cet espace infiniment multiple.l'espace euclidien n'est limite de ces espaces que suite au passage à la limite , une rupture de la continuité. Un trait - dans un espace euclidien ou non euclidien - tracé à la règle comme au compas a forcément une épaisseur car échappant inévitablement au passage à la limite.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-08-19 06:22:42 UTC
Permalink
Raw Message
Le Principe d'Incertitude comme le passage à la limite est ce qui symbolyse l'omniprésence de l'épaisseur d'un trait.Le mouvement perpétuel est dans le trait tandis que la réalité relève du principe entropique. Une épaisseur que l'(excès-défaut) permet de comprendre.L'excès comme le défaut étant probabiliste à l'image du lancer équibrobable.Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Ahmed Ouahi, Architect
2017-08-10 14:09:22 UTC
Permalink
Raw Message
Néanmoins l'esprit et le corps communiquent par un biochimique vocabulaire
Cependant Leonard de vinci et Albrecht Dürer en ont-ils essayer d'en
illustrer
Conformité du corps en proportions variées et mesures comme la section d'or
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Post by Mohwali Awamar
Le passage à la limite consiste en le passage d'une unité de mesure non
nulle à une unité de mesure nulle.Si donc la diagonale d'un carré de coté
pris arbitrairement égal à l'unité vaut racine carré de deux(√2) c'est par
quelle que soit la longueur du coté d'un carré, il est toujours possible
0,99999999999...n'est pas l'unité(1).
La biomécanique consiste à la transition de la biologie génétique à
la biologie synthétique. Si le mécasinge d'un poids unitairement
arbitraire égale le poids moyen du biosinge c'est par passage de la
biologie génétique à la biologie synthétique. En effet : quelle que
soit le poids d'un biosinge il est possbile de lui attribuer celui d'un
mécasinge unitaire. Une preuve que :
le mécasinge unitaire n'est pas le biosinge unité(1).
Ahmed Ouahi, Architect
2017-08-10 13:39:10 UTC
Permalink
Raw Message
En un polygone régulier pour limites approcher l'aire du cercle aurait-il
fallu arithmétique
Puisant de valeur de l'approximation des nombres irrationnels ainsi qu'en
toute pratique
Puisse s'en aller pour la racine carrée de deux à en commencer par le un et
le un du haut

Du dernier le reste des nombres dans la première colonne sont-ils générés
pour tout sot
En générer les nombres de la seconde colonne à tel point que le ratio de un
que divise
Racine carrée de deux est écrasé par les ratios des nombres du même rang où
les ratios

Nécessaires en commencent-ils à s'en approcher de plus en plus à un sur la
racine carrée
De deux donc la limite des ratios en est-elle la valeure de un sur la racine
carrée de deux
Deux nombres de chaque rang à résoudre équation y carré moins deux x carré
équivaloir plus ou moins un
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Mohwali Awamar" kirjoitti
viestissä:e0e4c612-3a81-486e-9eab-***@googlegroups.com...

Le passage à la limite consiste en le passage d'une unité de mesure non
nulle à une unité de mesure nulle.Si donc la diagonale d'un carré de coté
pris arbitrairement égal à l'unité vaut racine carré de deux(√2) c'est par
passage de l'unité de mesure non nulle à l'unité de mesure nulle.En effet:
quelle que soit la longueur du coté d'un carré, il est toujours possible de
lui attribuer la valeur un (1). Une preuve que :
0,99999999999...n'est pas l'unité(1).
Loading...