Discussion:
L'astigmatisme de l'œil pose problème.
(trop ancien pour répondre)
jc_lavau
2018-01-30 13:41:12 UTC
Permalink
Raw Message
L'astigmatisme de l'œil pose problème.

En optique macroscopique avec des foules de photons sur des foules
d'absorbeurs, pas d'histoires : sur un axe transversal de
l'astigmatisme, la convergence depuis la surface d'une étoile est
réalisée moins loin que selon l'axe perpendiculaire.

Oui mais, alors comment la convergence est réalisée sur un seul rétinal
d'une seule opsine dans un seul disque, pour un photon, onde
individuelle ?

Selon les lois newtoniennes qui forment le fond de notre culture, c'est
juste impossible. Or il est impossible de réaliser la réaction quantique
sur un rétinal sans qu'il absorbe à lui seul tout le photon.

Dès l'instant qu'on accepte l'existence des absorbeurs en quantique,
nous voilà contraints de considérer comment l'astigmatisme de l'œil
aboutit à modifier la géométrie du fuseau de Fermat de chaque photon
entrant, à lui faire ajuster ses angles d'entrée dans l'œil selon une
répartition elliptique.

Et cela statistiquement sur chacun des photons qui vont donner une
réaction quantique précise sur les photopigments rétiniens.

Cela peut-ils se tester expérimentalement ? Aucune idée.


Hypothèse alternative, grâce au groupement bosonique des photons : un
demi-photon absorbé en A, un demi en B, et paf, un autre arrive presque
en même temps et refait pareil pile poil sur le même A et le même B.
Vous y croyez ? Moi non plus : hyper-improbable. Il y a environ un
milliard d'opsines sur un seul disque, et un millier de disques actifs
sur un bâtonnet, quelques centaines sur un cône.
Durant le Blitz sur Londres, une bombe allemande étant tombée dans une
réserve d'eau à incendie, qui par bonheur étouffa largement l'explosion,
le lendemain soir le réservoir était remplacé, mais tagué d'un "Try
again !".
Well, try again !
--
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf
http://deontologic.org/quantic
http://deontologic.org/geom_syntax_gyr
jc_lavau
2018-02-03 12:08:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by jc_lavau
L'astigmatisme de l'œil pose problème.
En optique macroscopique avec des foules de photons sur des foules
d'absorbeurs, pas d'histoires : sur un axe transversal de
l'astigmatisme, la convergence depuis la surface d'une étoile est
réalisée moins loin que selon l'axe perpendiculaire.
Oui mais, alors comment la convergence est réalisée sur un seul rétinal
d'une seule opsine dans un seul disque, pour un photon, onde
individuelle ?
Selon les lois newtoniennes qui forment le fond de notre culture, c'est
juste impossible. Or il est impossible de réaliser la réaction quantique
sur un rétinal sans qu'il absorbe à lui seul tout le photon.
Dès l'instant qu'on accepte l'existence des absorbeurs en quantique,
nous voilà contraints de considérer comment l'astigmatisme de l'œil
aboutit à modifier la géométrie du fuseau de Fermat de chaque photon
entrant, à lui faire ajuster ses angles d'entrée dans l'œil selon une
répartition elliptique.
Et cela statistiquement sur chacun des photons qui vont donner une
réaction quantique précise sur les photopigments rétiniens.
Cela peut-ils se tester expérimentalement ? Aucune idée.
La question n'a pas passionné les foules.

La solution est d’appliquer la définition, et de partir de la fin, de
l’absorbeur.

L’absorbeur émet un anti-photon, à rebrousse-temps et d’énergie
négative, de là on calcule les angles d’incidence à l’arrivée sur la
cornée, la section elliptique du cône tangent au fuseau de Fermat
nécessaire pour la focalisation parfaite sur le rétinal.

La loi géométrique du fuseau de Fermat est donc juste un peu plus
complexe que ce que j’imaginais voici bientôt vingt ans.

Par principe, aucune expérimentation directe n’est possible. Quant aux
indirectes, j’ignore encore comment.
--
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf
http://deontologic.org/quantic
http://deontologic.org/geom_syntax_gyr
Loading...