Discussion:
* De l'Unicité de la Géométrie "
(trop ancien pour répondre)
Mohwali Awamar
2017-06-04 10:52:07 UTC
Permalink
Raw Message
Soit un cercle (C) et deux points (A) et (B) de cercle infiniment proches.Les tangentes en (A) et (B) se coupent en (E). On constate que :
Les tangentes sont distinctes entre elles et donc distinctes de la droite (AB).Des trois (3) droites on tire aisément "l'existence d'un rectagle".Or le cercle (C) est une droite de la géométrie de Riemann en même temps qu'il appartient à la géométrie d'Euclide.Il s'en suit que la géométrie de Riemann est une sous géométrie d'Euclide en ce qu'elle représente une réalité.Einstein affirmait fortement et clairement en substance:
"J'attache une énorme importance à cette interprétation de la géométie car je n'aurais jamais été capable de développer la théorie de la relativité si je n'en avais pas eu connaissance".
Ce n'est en effet qu'une lecture parmi les deux autres, celle de Bolyai et celle de Lobatchevsky.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant
Mohamed Hamrani
2017-06-05 05:10:25 UTC
Permalink
Raw Message
Le point (H) étant le milieu du segment (AB) , il est aussi la projection orthogonale du point (E) sur la droite (AB).Comme le point (H) demeure indéfiniment à l'intérieur du cercle il en est de même pour le point (E) qui est indéfiniment à l'extérieur du cercle.Il s'en suit que l'existence du cercle impose une valeur non nulle au segment (HE).Le passage à la limite signifie la confusion des extrémités (H) et (E) en un point (M).On obtient alors-contrairement à l'intuition - trois (3) points distincts et alignés: (A), (M) et (B) . Le cercle (C) ne demeure plus un cercle mais se transforme en CARRÉ sans confins.En somme, un carré sans confins n'est ni un vrai carré ni un vrai cercle: il s'agit en quelque sorte d'une hybridation.Le nombre Pi étant le graal des mathématiques est , de ce fait, l'équation de l'Univers.La réalité ne considère ,avec raison, que ses décimales calculables et même que,pour cause probabiliste, la physique n'a besoin que de quelques unes.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
MAIxxx
2017-06-06 22:20:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohamed Hamrani
Le point (H) étant le milieu du segment (AB) , il est aussi la projection orthogonale du point (E) sur la droite (AB).Comme le point (H) demeure indéfiniment à l'intérieur du cercle il en est de même pour le point (E) qui est indéfiniment à l'extérieur du cercle.Il s'en suit que l'existence du cercle impose une valeur non nulle au segment (HE).Le passage à la limite signifie la confusion des extrémités (H) et (E) en un point (M).On obtient alors-contrairement à l'intuition - trois (3) points distincts et alignés: (A), (M) et (B) . Le cercle (C) ne demeure plus un cercle mais se transforme en CARRÉ sans confins.En somme, un carré sans confins n'est ni un vrai carré ni un vrai cercle: il s'agit en quelque sorte d'une hybridation.Le nombre Pi étant le graal des mathématiques est , de ce fait, l'équation de l'Univers.La réalité ne considère ,avec raison, que ses décimales calculables et même que,pour cause probabiliste, la physique n'a besoin que de quelques unes.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Essaie de voir ce que donnent les courbes x^2n + y^2n = R^2n pour
n=1,2,3,... tu verra qu'on s'achemine vers le carré!!!!!

--
Si vous mettez deux Français ensemble, et s'ils sont d'accord sur tout,
c'est qu'un des deux est un étranger.
Mohamed Hamrani
2017-06-07 06:14:32 UTC
Permalink
Raw Message
Preuve que l'impossibilité de la quadrature du cercle n'a pas été démontrée et si Cedric Villani s'est lancé dans la politique, ce n'est pas par hasard!
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
MAIxxx
2017-06-07 07:45:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohamed Hamrani
Preuve que l'impossibilité de la quadrature du cercle n'a pas été démontrée et si Cedric Villani s'est lancé dans la politique, ce n'est pas par hasard!
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Vous écrivez des sottises.
Simplement il s'agit de l'impossibilité de l'obtenir par un nombre fini
d'opérations [à la règle et au compas]. Pi est transcendant, pas algébrique.
Stop now.
--
Si vous mettez deux Français ensemble, et s'ils sont d'accord sur tout,
c'est qu'un des deux est un étranger.
Mohwali Awamar
2017-06-07 10:49:52 UTC
Permalink
Raw Message
Le fait - car il s'agit de fait - est que le nombre Pi n'est pas le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre. Euclide incluait le cercle dans sa géométrie alors qu'il est une droite de la géométrie riemannienne.On s'aperçoit bien que le Cinquième Postulat - si on tolère ainsi son appellation - n'est pas un postulat en tant que tel mais un questionnement, un questionnement auquel on avait répondu dans les années 1820. La preuve qu'il y eut tricherie est que depuis Euclide aucune réponse alors que brusquement la réponse eut prétenduement lieu en même temps dans trois pays différents. La géométrie dite abusivement non-euclidienne n'est que la solution apportée au questionnement et le postulat dit à tord postulat des parallèles n'est qu'une interprétation non fidèle du Cinquième Postulat.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-06-07 11:46:42 UTC
Permalink
Raw Message
Si le profane parle du rapport 3,4,5 s'agissant du théorème de Pythagore c'est que à tous les niveaux on a par exemple:
4=1/2(3,999... + 4,000...) où l'excès et le défaut annulent.Le passage à la limite signifie que zéro(0) devient simplement l'unité de mesure et excès et défaut se confondent tant la vitesse du mouvement se fait infinie.
Mohwali Awamar.
--------------
Êtte libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-06-08 07:08:45 UTC
Permalink
Raw Message
Les points (A) et (B) étant distincts, plus la longueur du segment (AB) est petite plus l'écart avec celle du segment (HE) est grand:il y a divergence et non convergence.Il n'y a que deux (binaire)façons d'aller du point (A) au point (B): soit le chemin tracé par le segment (AB) soit le chemin tracé par les segments (AE) et (EB).Autrement dit soit passer par l'intérieur du cercle soit par son extérieur.Au total , c'est dire la discontinuité associée à l'énergie du mouvement.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Maboule
2017-06-08 07:49:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohwali Awamar
Les points (A) et (B) étant distincts, plus la longueur du segment (AB) est petite plus l'écart avec celle du segment (HE) est grand:il y a divergence et non convergence.Il n'y a que deux (binaire)façons d'aller du point (A) au point (B): soit le chemin tracé par le segment (AB) soit le chemin tracé par les segments (AE) et (EB).Autrement dit soit passer par l'intérieur du cercle soit par son extérieur.Au total , c'est dire la discontinuité associée à l'énergie du mouvement.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Euh... J'ai rien compris. Je crois que je suis idiot.
Mohamed Hamrani
2017-06-08 13:00:59 UTC
Permalink
Raw Message
Non.Juste qu'il n'y a pas de connaissance qui ne soit géométrique.Platon écrivait sur le fronton de l'académie:" Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre".
Python
2017-06-08 13:07:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mohamed Hamrani
Non.Juste qu'il n'y a pas de connaissance qui ne soit géométrique.
Platon écrivait sur le fronton de l'académie:" Que nul n'entre ici
s'il n'est géomètre".
Alors Mohwali Awamar, alias Mohamed Hamrani, n'est pas prêt d'y
entrer...
Mohwali Awamar
2017-06-08 13:27:52 UTC
Permalink
Raw Message
Pour un diamètre donné, plus la longueur du segment (AB) est petite , plus le cercle est grand. Comme le processus n'a pas de fin les cercles donnent l'illusion d'une similitude alors qu'il n y a pas de similitude entre les cercles.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'étre dépendant d'aucun stupéfiant.
Mohwali Awamar
2017-06-09 07:33:01 UTC
Permalink
Raw Message
Si donc la longueur et la diagonale d'un rectangle sont les deux seuls chemins pour aller d'un point à un autre du plan euclidien c'est que l'ensemble des points d'un cercle est un ensemble dénombrable.Ce qui veut dire que la géometrie de Riemann n'est une sous-géométrie de celle d'Euclide.Il y a beaucoup de non-dits de la géométrie de Gauss, Bolyai et Lobatchevski; une géométrie qui n'est pas,à vrai dire, non-euclidienne et pour preuve le nombre Pi est élevé à la dignité de graal des mathématiques.
Mohwali Awamar.
--------------
Être libre est n'être dépendant d'aucun stupéfiant.
Ahmed Ouahi, Architect
2017-06-09 11:35:48 UTC
Permalink
Raw Message
Puisque la stricte unicité est strictement à Allah croyant ou mécréant
puisse-t-on y être
Ayant tendance en tracer l'univers absolument géométrique où puisse-t-on s'y
remettre
--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Mohamed Hamrani" kirjoitti
viestissä:72b812f8-4e3c-4bf0-a28a-***@googlegroups.com...

Non.Juste qu'il n'y a pas de connaissance qui ne soit géométrique.Platon
écrivait sur le fronton de l'académie:" Que nul n'entre ici s'il n'est
géomètre".
Loading...