Discussion:
Craquage spontané de l'eau
Add Reply
François Guillet
2018-02-08 11:51:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
pratique prime la théorie) :
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source

Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
val
2018-02-08 15:58:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la
poudre donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre
avec une énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée
sous forme de H2.
FJ
2018-02-08 16:48:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la poudre
donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre avec une
énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée sous forme de
H2.
Al+3H2O -> Al2O3 + 3H2 + 818 kJ/mol

Sauf erreur de ma part...
FJ
2018-02-08 17:17:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by FJ
Post by val
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la
poudre donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre
avec une énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée sous
forme de H2.
Al+3H2O -> Al2O3 + 3H2 + 818 kJ/mol
Sauf erreur de ma part...
La réaction est évidemment :

2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2

les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
François Guillet
2018-02-08 18:31:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by FJ
Post by FJ
Post by val
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la
poudre donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre
avec une énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée sous
forme de H2.
Al+3H2O -> Al2O3 + 3H2 + 818 kJ/mol
Sauf erreur de ma part...
2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2
les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
D'après l'article : "one kilogram of aluminum powder can produce 220
kilowatts of energy in just three minutes. That metric doubles if you
consider the amount of heat energy produced by the exothermic
reaction".
Il faudra que je vérifie que ça correspond bien à cette réaction, ça en
a tout l'air.

J'ai regardé le prix du Kg de poudre d'Al (20 ou 40 nm), c'est de
l'ordre de 20 à 25$, donc économiquement ça a l'air intéressant.
Avec la formation d'Al2O3, on ne libère pas d'oxygène donc on brûlera
toujours de l'oxygène de l'air, mais itou avec le CO2, donc on est
quand même gagnant car l'Al2O3 ne part pas dans l'atmosphère.
Julien Arlandis
2018-02-09 04:50:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by FJ
Post by FJ
Post by val
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la
poudre donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre
avec une énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée sous
forme de H2.
Al+3H2O -> Al2O3 + 3H2 + 818 kJ/mol
Sauf erreur de ma part...
2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2
les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
D'après l'article : "one kilogram of aluminum powder can produce 220
kilowatts of energy in just three minutes. That metric doubles if you
consider the amount of heat energy produced by the exothermic
reaction".
Il faudra que je vérifie que ça correspond bien à cette réaction, ça en
a tout l'air.
J'ai regardé le prix du Kg de poudre d'Al (20 ou 40 nm), c'est de
l'ordre de 20 à 25$, donc économiquement ça a l'air intéressant.
Avec la formation d'Al2O3, on ne libère pas d'oxygène donc on brûlera
toujours de l'oxygène de l'air, mais itou avec le CO2, donc on est
quand même gagnant car l'Al2O3 ne part pas dans l'atmosphère.
Un moyen de chauffer l'habitacle des voitures électriques et pour
augmenter leur rendement l'hiver?
Lucas Levrel
2018-02-09 11:51:57 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
J'ai regardé le prix du Kg de poudre d'Al (20 ou 40 nm), c'est de l'ordre de
20 à 25$, donc économiquement ça a l'air intéressant.
Avec la formation d'Al2O3, on ne libère pas d'oxygène donc on brûlera
toujours de l'oxygène de l'air, mais itou avec le CO2, donc on est quand même
gagnant car l'Al2O3 ne part pas dans l'atmosphère.
Et comment extrait-on l'aluminium de la bauxite ?
--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
François Guillet
2018-02-09 13:21:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Lucas Levrel
J'ai regardé le prix du Kg de poudre d'Al (20 ou 40 nm), c'est de l'ordre
de 20 à 25$, donc économiquement ça a l'air intéressant.
Avec la formation d'Al2O3, on ne libère pas d'oxygène donc on brûlera
toujours de l'oxygène de l'air, mais itou avec le CO2, donc on est quand
même gagnant car l'Al2O3 ne part pas dans l'atmosphère.
Et comment extrait-on l'aluminium de la bauxite ?
Effectivement, ça ne va pas changer grand-chose :
2 Al2O3 + 3 C = 4 Al + 3CO2 :-(
sauf que le traitement en usine peut (pourrait ?) se faire sans rejet
dans l'atmosphère.
val
2018-02-09 17:20:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Lucas Levrel
J'ai regardé le prix du Kg de poudre d'Al (20 ou 40 nm), c'est de l'ordre
de 20 à 25$, donc économiquement ça a l'air intéressant.
Avec la formation d'Al2O3, on ne libère pas d'oxygène donc on brûlera
toujours de l'oxygène de l'air, mais itou avec le CO2, donc on est quand
même gagnant car l'Al2O3 ne part pas dans l'atmosphère.
Et comment extrait-on l'aluminium de la bauxite ?
2 Al2O3 + 3 C = 4 Al + 3CO2 :-(
sauf que le traitement en usine peut (pourrait ?) se faire sans rejet
dans l'atmosphère.
Faudrait prévoir une usine de limonade juste à côté ;)
Lucas Levrel
2018-02-08 18:33:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by FJ
2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2
les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
En phase aqueuse, on ne produit pas aussi/plutôt des hydroxydes ?


Par ailleurs, conserver de l'aluminium, qui plus est une poudre
nanométrique, sans qu'il s'oxyde me semble compliqué.
--
LL
Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (Σωκράτης)
FJ
2018-02-09 19:37:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Lucas Levrel
Post by FJ
2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2
les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
En phase aqueuse, on ne produit pas aussi/plutôt des hydroxydes ?
Sûrement. D'ailleurs la batterie Al+air des Israéliens demande de l'eau
et fabrique des hydroxydes.

J'ai juste donné la réaction la plus simple qui montre l'importance du
dégagement énergétique en plus de l'hydrogène. Evidement, on ne crée
pas d'énergie puisque l'obtention d'aluminium est très énergivore.
Post by Lucas Levrel
Par ailleurs, conserver de l'aluminium, qui plus est une poudre
nanométrique, sans qu'il s'oxyde me semble compliqué.
Julien Arlandis
2018-02-10 18:55:02 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by FJ
Post by FJ
Post by val
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Elle ne peut que réagir, sinon ça viole le premier principe. Si la
poudre donne naissance à du H2 alors l'oxygène doit se lier à la poudre
avec une énergie de liaison au moins égale à celle qui est libérée sous
forme de H2.
Al+3H2O -> Al2O3 + 3H2 + 818 kJ/mol
Sauf erreur de ma part...
2 Al + 3 H2O -> Al2O3 + 3 H2
les 818kJ sont produits par mole d'Al2O3 formé (à 25.C)
Si mes calculs sont corrects, avec un mélange de 1kg constitué à 50/50
d'eau et d'aluminium on obtient une densité d'énergie théorique de
2100Wh/kg, soit 10 fois mieux que la densité en pratique des
accumulateurs au lithium. Si la production de chaleur s'obtient à bon
rendement, ce peut être une solution intéressante pour du chauffage
d'appoint, notamment dans les transports électriques.

florentis
2018-02-08 17:57:36 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Je suppose que cette nano-poudre d'Aluminium nécessite quelque énergie à
produire - certainement plus que l'énergie récupérée au final.

Mais l'intérêt existe bel et bien : il suffirait d'embarquer de l'eau
dans un réservoir, puis d'y jeter de cette poudre pour récupérer de
l'énergie.

L'eau n'est alors que le moyen de stocker de l'hydrogène, que le
dissociant, produit en amont à l'aide d'une quantité importante
d'énergie, permet de récupérer. Ce serait une solution intéressante au
problème de stockage d'hydrogène.

Le résidu, c'est, je suppose, de l'Alumine.
François Guillet
2018-02-08 18:37:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by florentis
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%, mais
alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend si elle
réagit ou si c'est un catalyseur ?
Je suppose que cette nano-poudre d'Aluminium nécessite quelque énergie à
produire - certainement plus que l'énergie récupérée au final.
Oui mais pas très cher chez Alibaba, si c'est bien celle qu'ils
utilisent. J'en avais vu à 25$, et maintenant j'en trouve à moins de 9$
:
https://www.alibaba.com/product-detail/Fine-nano-cas-7429-90-5_60306012011.html?spm=a2700.7724838.2017115.157.235538e1qfvrCg
Bizarre...
Post by florentis
Mais l'intérêt existe bel et bien : il suffirait d'embarquer de l'eau dans un
réservoir, puis d'y jeter de cette poudre pour récupérer de l'énergie.
L'eau n'est alors que le moyen de stocker de l'hydrogène, que le dissociant,
produit en amont à l'aide d'une quantité importante d'énergie, permet de
récupérer. Ce serait une solution intéressante au problème de stockage
d'hydrogène.
oui
Post by florentis
Le résidu, c'est, je suppose, de l'Alumine.
FJ
2018-02-09 19:46:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by florentis
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
Je suppose que cette nano-poudre d'Aluminium nécessite quelque énergie à
produire - certainement plus que l'énergie récupérée au final.
Mais l'intérêt existe bel et bien : il suffirait d'embarquer de l'eau
dans un réservoir, puis d'y jeter de cette poudre pour récupérer de
l'énergie.
L'eau n'est alors que le moyen de stocker de l'hydrogène, que le
dissociant, produit en amont à l'aide d'une quantité importante
d'énergie, permet de récupérer. Ce serait une solution intéressante au
problème de stockage d'hydrogène.
Oui mais l'énergie thermique dégagée en plus pourrait bien être
problématique... A moins que le pile à combustible ne fonctionne bien
qu'à haute température ?
Post by florentis
Le résidu, c'est, je suppose, de l'Alumine.
Cémoi
2018-02-08 23:21:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Et si l'e-Cat utilisait ce principe par des voies détournées ?
Pas assez énergétique par rapport à ce que clame Rossi ?
Post by François Guillet
Ce n'est pas très clair. Ils parlent d'une efficacité de près de 100%,
mais alors que devient la poudre après la réaction ? Quelqu'un comprend
si elle réagit ou si c'est un catalyseur ?
François Guillet
2018-02-09 13:24:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cémoi
Post by François Guillet
De la poudre d'alu de taille nano provoquerait le craquage spontané de
l'eau, d'où énergie à volonté (on est chez les militaires, l'intérêt
https://www.army.mil/article/191212/army_discovery_may_offer_new_energy_source
Et si l'e-Cat utilisait ce principe par des voies détournées ?
Pas assez énergétique par rapport à ce que clame Rossi ?
Je me suis posé la même question. Les physiciens suédois qui avaient
fait les mesures avaient cependant affirmer qu'aucune réaction chimique
conventionnelle ne pouvait produire autant d'énergie par quantité de
matière.
Loading...