Discussion:
Quinze postulats hégémoniques, subreptices et injustifiables, en quantique anti-transactionniste
Add Reply
jc_lavau
2017-02-06 13:36:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Quinze postulats hégémoniques, subreptices et injustifiables, en
quantique anti-transactionniste.

Postulat anti-relativiste :
Selon eux, le temps demeure celui du dieu d'Isaac Newton, qui pouvait
tout voir simultanément et instantanément.
Selon eux, et hélas aussi selon le formalisme qu'ils enseignent, le
temps est un paramètre uni­versel et ubiquiste ; ils font comme si le
temps du laboratoire était universel. Or déjà le premier photon venu
viole leur postulat anti-relativiste : il voyage à temps propre nul ;
la réaction qui le crée à l'émetteur et la réaction d'annihilation à
son absorbeur sont pour lui simultanées, et également causales.
Simultanées /selon-le-photon/ mais pas d'une durée nulle, sinon aucune
expérience d'inter­férence ne réussirait, car chaque photon serait de
longueur de cohérence nulle.

Postulat corpusculariste.
On pourrait aussi dire anti-optique, car les lois quantitatives de
l'optique astronomique sont incompatibles avec l’idéation
corpusculariste. Pour une demi-phrase erronée écrite en 1905 par Albert
Einstein, les grands ancêtres s'étaient persuadés que Einstein avait eu
raison de ressusciter le corpuscule d'Isaac Newton. Sans s'apercevoir
que ce concept est interne à la macrophysique, très très loin de la
limite atomique, et que son extrapolation vers la microphysique devrait
être expérimentalement validée, et elle ne l'a jamais été.

Postulat tribal anti-Broglie, anti-Schrödin­ger, donc anti-fréquentiel :
Négation obligatoire de tous phénomènes fréquentiels autres
qu'électromagnétiques et sans masse. Négation des fréquences
intrinsèques des particules avec masse (fréquence spinorielle de Louis
de Broglie : mc²/h, et fréquence électromagnétique de P.A.M. Dirac :
2mc²/h). Négation des deux composantes rétrochrones dans l’équation
d'onde de l'électron, posée par Dirac en 1928. Silence radio sur le
Zitterbewegung (1930), qui laisse les profs et rédacteurs de manuels
dans l’état d’une poule qui aurait trouvé un couteau . Et représailles
contre qui ne participe pas à la tribale négation de la réalité.

Postulat géométrique macroscopique :
Les copenhaguistes postulent l'autosimilitude de l'espace et du temps à
toutes échelles, avec extra­polation illimitée. De plus, ils extrapolent
vers la microphysique l'irréversibilité statistique du temps
macrophysique, et extrapolent la topologie à finesse infinie héritée
des mathématiciens du 19e siècle, là où elle n'a plus de validité, sous
la limite atomique.

Corollaire géométrique macroscopique 1, de "quelque chose de très petit" :
Postulat qu'on peut toujours trouver plus petit permettant de définir
qu'un truc, un électron par exemple, est "petit", corpusculaire, voire
"ponctuel". Pas de chance : ça n'existe pas.

Corollaire géométrique macroscopique 2, anti-absorbeurs :
« Il n'y a pas d'absorbeurs en microphysique, juste de l'artillerie de
corpuscules, tout comme en macrophysique. »

Postulat positiviste à géométrie variable et opportuniste :
Appel systématique aux dimensions de la macrophysique, avec son
"observateur", pour régir les réalités microphysiques. Gros animaux aux
perceptions lentes (sans commune mesure avec les fréquences
intrinsèques de la microphysique), ils se placent au beau milieu de
l'image censée régir la microphysique. Au lieu de rechercher puis
d'adopter les mailles d'analyse pertinentes pour la microphysique, ils
dénient les réalités, et placent le confort territorial des chefs de
secte au dessus de tout.

Corollaire positiviste anthropocentriste :
« Les lois physiques sont faites pour satisfaire la curiosité du
physicien copenhaguiste, donc pour lui fournir de l'information ». Si
le physicien copenhaguiste ne peut plus déterminer la nouvelle position
du sous-marin, alors le sous-marin est « dans un état superposé » !
Banesh Hoffmann scribit...
Oser distinguer les réalités microphysiques des connaissances que nous
en avons est aux yeux des copenhaguistes un crime d'hérésie par un
relaps. Que nous soyons arrivés quelques quinze milliards d'années trop
tard pour dicter que les lois physiques seraient faites pour nous, ça
ne les alerte pas.

Corollaire positiviste et anthropocentriste anti-Fourier :
Les mythes de la "dualité" de Bohr et de la cruelle "incertitude" de
Heisenberg pour dissimuler les propriétés de la transformation de
Fourier (vieille d'un siècle à l'époque) à l'échelle microphysique,
c'est aussi honnête que les autres mythologies exploitées par les
autres clergés : ça n’a aucun fondement, c’est à jeter à la poubelle.

Postulat de séparabilité et délimitabilité (ou postulat de paresse
triomphale) : Puisqu'on ne peut écrire qu’un système limité, et que de
toutes façons on est impatients d'alléger des écritures déjà très
lourdes, DONC en vrai un système quantique est tout naturellement
délimité, raisonnablement séparé et indépendant du reste du monde. Sûr
que c'est grossièrement faux.

Postulat magique et surnaturel, ou si vous préférez farfadique et
poltergeist : Postulat que chaque quanton (électron, photon, proton,
neutron, etc.) est exempté de toutes lois physiques, mais que
magiquement, en grands nombres sa statistique rejoint des lois
physiques, tout en perdant progressivement les caractères
corpusculistes qu'on lui postulait. Jamais ils ne disent quel serait le
miracle physique qui transformerait leur pas de loi individuelle en une
loi collective.

Postulat anti-ondulatoire :
Même quand on la calcule et que les chimistes s'en servent
quotidiennement avec succès, ils postulent que l'onde selon l'équation
de Schrödinger demeure fictive, dépourvue de tout sens physique, et ne
sert qu'à calculer la probabilité d'apparition du corpuscule magique et
surnaturel (farfadique et poltergeist si vous préférez). Lequel est
autorisé à aller explorer "jusqu'au delà de la planète Jupiter" dans
son trajet entre le canon à électrons et l'écran cathodique ou le
circuit intégré en gravure. D'ailleurs Feynman et Hawking l'ont écrit,
alors...

Postulat confusionniste :
dénier la limite atomique en ondulatoire, et prescrire de confondre
entre elles toutes sortes de « ondes », chaque onde individuelle avec
tout collectif d’ondes, et ces collectifs avec des ondes de gravité ou
d’élasticité dans une collectivité, et identifier mathématique­ment les
trois, l’individuel, le collectif et les ondes de collectivité. Le
copenhaguisme Born-Heisenberg est fondé sur cette entourloupe, et ça
fait octante-neuf ans que ça dure comme ça. Une escroquerie hégémonique.
C’est moins grave pour les photons : bosons, ils aiment bien se grouper
et se synchroniser en faisceaux, surtout sur des distances
astronomiques.
C’est excessivement grave quand on généralise cette bourde aux
électrons. D’une part, leurs charges électriques moins se repoussent
énergiquement ; le collectif diverge donc énergiquement. De plus,
fermions, ils s’évitent les uns les autres, chacun dans un état
quantique distinct.

Postulat tactique :
invoqué lors de chaque controverse : il consiste à agglomérer le
formalisme quantique et la sémantique Göttingen-København, et enseigner
qu’ils sont inséparables. Pour cela, la notion même de sémantique est
déniée.

Postulat de Göttingen :
Il n'y a que des états, les transitions passent à l'as. En effet, la
durée et les propriétés physiques des transitions, telles que les
longueurs de cohérence des photons, révélées par les phénomènes
d'interférences décrits depuis Thomas Young, sont incom­patibles avec le
postulat corpusculariste.




Postulats transactionnistes :

Les absorbeurs existent.

Postulat Broglie-Dirac : les fréquences intrinsèques de Broglie et de
Dirac-Schrödinger jouent chacune leur rôle. La broglienne mc²/h pour
chaque interférence d'un quanton avec lui-même, la Dirac-Schrödinger 2
mc²/h pour toute interaction électromagnétique, par exemple la
dispersion Compton.

Postulat de Fermat-Fresnel : les trajets réels arrivent en phase,
éventuellement à un nombre entier de périodes près. D'où la géométrie
du fuseau de Fermat entre absorbeur et émetteur.

Tout photon a un absorbeur. Un photon est une transaction réussie
entre trois partenaires : un émetteur, un ab­sorbeur, et l'espace qui
les sépare ou les milieux transparents ou semi-transparents qui les
séparent, qui transfère par des moyens électroma­gnétiques un quantum de
bouclage h, et respectivement une impulsion-énergie qui dépend des
repères respectifs de l'émetteur et de l'absorbeur.

On distingue les macro-temps des macro-systèmes tels que le
laboratoire, des micro-temps dans lesquels s'inscrivent tous les
tâtonnements d'ondes brogliennes qui vont aboutir à des transactions
réussies.

Non, il est impossible d'isoler un système quantique, comme on isole
ses équations au tableau noir : il est impossible d'écranter le bruit
de fond de Broglie-Dirac. Il est impossible de prédire quelle
transaction va surgir de ce clapotis ni quand.

Il est incorrect et contraire à la déontologie scientifique de
dissimuler aux étudiants tant de faits expérimentaux qui embarrassent
les copenhaguistes : toutes les absorptions spectrales, toutes les
interférences telles que couches anti-reflets, lames quart d'onde,
couleurs interférentielles, effets Goos-Hänchen en polarisation plane
et Imbert-Fédorov en polarisation circulaire, preuves de la largeur non
négligeable de chaque photon. Vaste liste. Ils vous ont caché l’effet
de transparence Ramsauer-Townsend, strictement ondulatoire. Si
l’électron est toujours ondulatoire, comment vont-ils conserver leur
mystérieux dualisme onde-corpuscule qui impressionne tant les foules
ébaubies ? Ainsi que de nombreux autres résultats expérimentaux
quotidiens mais incompatibles avec l'idéation corpusculaire des
Göttingen-copenhaguistes.


Résultats originaux.

Grâce à la géométrie du fuseau de Fermat, nous avons dimensionné la
prétendue expérience qui est prétendue valider la contrafactualité de
Penrose, Elitzur et Vaidman. Il est prouvé que le prétendu "miroir
tremblant" qui devrait trahir le photon sera toujours trop lourd de
sept à huit ordres de grandeur.
Dans d'autres domaines de l'astronomie, même interférentielle, et de
l'optique physique et des effets fins de polarisation, nous n'avons pas
prédit de résultats expérimentaux nouveaux, seulement vérifié que nos
résultats théoriques sont pleinement cohérents avec tous les faits
expérimentaux connus, y compris ceux que l'on cache prudemment aux
étudiants en quantique. Par exemple en radiocristallographie ou en
méthodes physiques de la chimie analytique...

Texte complet du livre de vulgarisation à
https://www.researchgate.net/publication/313309517_La_microphysique_que_l'on_vous_conte_est-elle_bien_la_bonne_La_physique_quantique_transactionnelle_expliquee_pour_tous
--
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/4e_couverture.pdf
http://deontologic.org/quantic
conputerlande
2017-02-06 17:34:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
fesse bite couille poil caca nichon pipi sentir
MAIxxx
2017-02-06 21:12:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by conputerlande
fesse bite couille poil caca nichon pipi sentir
Stéganographie ? Je ne suis pas sûr que le jeune Lavau saura décoder.
--
Si vous mettez deux Français ensemble, et s'ils sont d'accord sur tout,
c'est qu'un des deux est un étranger.
conputerlande
2017-02-11 16:58:56 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by conputerlande
fesse bite couille poil caca nichon pipi sentir
Stéganographie ? Je ne suis pas sûr que le jeune Lavau saura décoder.
trou du cul chier moule suce vomi
MAIxxx
2017-02-13 18:02:30 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by conputerlande
Post by MAIxxx
Post by conputerlande
fesse bite couille poil caca nichon pipi sentir
Stéganographie ? Je ne suis pas sûr que le jeune Lavau saura décoder.
trou du cul chier moule suce vomi
Je crois plutôt à de la coprographie
--
Si vous mettez deux Français ensemble, et s'ils sont d'accord sur tout,
c'est qu'un des deux est un étranger.
jc_lavau
2017-02-13 18:18:10 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by MAIxxx
Post by conputerlande
Post by MAIxxx
Post by conputerlande
fesse bite couille poil caca nichon pipi sentir
Stéganographie ? Je ne suis pas sûr que le jeune Lavau saura décoder.
trou du cul chier moule suce vomi
Je crois plutôt à de la coprographie
A quoi servent les forums scientifiques, quand même !
--
YBMondices d'YBM, le surineur, et de son roquet le "mu7/moisi" :
"Je persécute, je harcèle, je calomnie, je surine, donc je suis
normal !" est leur devise de vie, sur Usenet et tous lieux sans lois.
http://impostures.deontologic.org/index.php/board,9.0.html
Loading...