Discussion:
Les Américains sont allés sur la Lune en t-shirt, falzar et tête à l'air... lunaire
Add Reply
K.
2017-11-23 06:41:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le 23/11/2017 à 00:45, Cardinal de Hère a écrit :


Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux,
soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement
afin de discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage
pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans
d'autres matériaux (air, eau, métal...)

Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être
audible pour les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.

Je n'ai pas regardé la vidéo - qui dure près d'une heure - mais
d'après votre commentaire, je pense que c'est de ce phénomène qu'il est
question.
Maboule
2017-11-23 09:57:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux,
soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement
afin de discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage
pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans
d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être
audible pour les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
Je n'ai pas regardé la vidéo - qui dure près d'une heure - mais d'après
votre commentaire, je pense que c'est de ce phénomène qu'il est question.
Hum, la propagation de la çonnerie est un phénomène parfaitement
identifiable en açoustique ! :-)
Calamity Jade
2017-11-23 11:26:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Hum, la propagation de la çonnerie est un phénomène parfaitement identifiable
en açoustique ! :-)
Vous en êtes un des parfaits exemples ici...


Mara
Meowwww!
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Google+ Jade Disco HD - https://plus.google.com/+JadeDisco/posts
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII/posts
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Mara's PostImages - https://postimg.org/gallery/ikhwdv9m/
Flickr Mara 2015 - https://www.flickr.com/photos/***@N04/
Flickr Mara 2017 - https://www.flickr.com/photos/***@N05/
l***@wanadoo.fr
2017-11-23 17:58:51 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Calamity Jade
Hum, la propagation de la çonnerie est un phénomène parfaitement identifiable
en açoustique ! :-)
Vous en êtes un des parfaits exemples ici...
de la part d'une aussi fine connaisseuse c'est un aveu magnifique ...
regarde-toi da s un miroir tu ressembles à un espagnol : UN CON QUI S'ADORE
--
L.C.
K.
2017-11-23 11:31:44 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux,
soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement
afin de discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage
pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans
d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur.
Il n'y a pas d'air dans le LEM.
Les métaux et les matériaux du LEM peuvent propager le son.
Et de toute manière le microphone qui a
capté le son était celui du cosmonaute à l'extérieur du LEM. Or il n'y a
pas d'air entre le LEM et le prétendu cosmonaute pour transmettre le
son. Et il ne peut pas y en avoir un peu du fait des fuites du LEM
puisqu'il n'y a pas d'air dans le LEM. Ils sont dans le vide complet !
Ils sont censés être du moins ! :-D
Pouvez-vous m'indiquer à quel endroit se trouve ce passage dans la vidéo
?
K.
2017-11-23 13:22:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Il n'y a pas d'air dans le LEM.
Les métaux et les matériaux du LEM peuvent propager le son.
Mais le lancer du bouchon se fait dans le vide, à l'extérieur du LEM. Le
son ne peut pas atteindre le microphone du cosmonaute ! C'est terrible
pour la NASA qui se trouve tout d'un coup au bout de ses mensonges. Ça
devait bien arriver un jour ou l'autre.
Le plus drôle c'est que ma grand-mère passait pour folle parce qu'elle
disait à qui voulait l'entendre qu'elle n'y croyait pas à ce trip vers
la Lune. Et tout le monde se foutait d'elle ! Qu'est-ce qu'on peut être
con !
Post by K.
Et de toute manière le microphone qui a capté le son était celui du
cosmonaute à l'extérieur du LEM. Or il n'y a pas d'air entre le LEM et
le prétendu cosmonaute pour transmettre le son. Et il ne peut pas y en
avoir un peu du fait des fuites du LEM puisqu'il n'y a pas d'air dans
le LEM. Ils sont dans le vide complet ! Ils sont censés être du moins
! :-D
Pouvez-vous m'indiquer à quel endroit se trouve ce passage dans la vidéo ?
C'est vers la fin. Disons qu'il commence à en parler dans le dernier
quart. J'aurais dû mettre le lien exact mais sur le coup je n'y ai pas
pensé tant j'étais abasourdi et puis après je n'avais pas envie de me
retaper toute la vidéo.
J'ai retrouvé le moment exact où l'un des astronautes de la mission
Apollo 17 utilise le marteau :
http://youtu.be/pS_ArDh12XI

On peut écouter la bande son originale sur le site de la Nasa :

Bande son :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15a1223529.mp3

Transcription :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15.sta2.html

Le moment exact où le marteau est utilisé se situe au repère 122:49:10
sur la transcription et à 11:50 sur la bande son.

Comme vous pouvez le constater, la vidéo présentée sur Youtube ne
reproduit pas la bande son originale.

Sur l'enregistrement de la Nasa, on entend surtout les grognements de
l'astronaute (il lui est difficile avec la combinaison de mouvoir les
bras) et le son du marteau parvient très étouffé.

Par conséquent, l'explication donnée dans le commentaire selon laquelle
les vibrations du marteau sont transmis par les gants et parviennent au
micro (qui est dans le scaphandre et non dans le LEM) semble tout à fait
plausible.

La vidéo "retouchée" présentée sur Youtube est assez peu réaliste.
K.
2017-11-23 18:30:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
J'ai retrouvé le moment exact où l'un des astronautes de la mission
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15a1223529.mp3
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15.sta2.html
Le moment exact où le marteau est utilisé se situe au repère 122:49:10
sur la transcription et à 11:50 sur la bande son.
Comme vous pouvez le constater, la vidéo présentée sur Youtube ne
reproduit pas la bande son originale.
Sur l'enregistrement de la Nasa, on entend surtout les grognements de
l'astronaute (il lui est difficile avec la combinaison de mouvoir les
bras) et le son du marteau parvient très étouffé.
Par conséquent, l'explication donnée dans le commentaire selon laquelle
les vibrations du marteau sont transmis par les gants et parviennent au
micro (qui est dans le scaphandre et non dans le LEM) semble tout à fait
plausible.
La vidéo "retouchée" présentée sur Youtube est assez peu réaliste.
Dans quel sens s'est fait la retouche ?
C'est facile à comprendre : Hank Cooper, le gars qui a posté la vidéo
sur Youtube, utilise les images de la NASA, mais la NASA n'utilise pas les
images de Hank Cooper. Je vous laisse conclure.
Cl.Massé
2017-11-23 13:36:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Pouvez-vous m'indiquer à quel endroit se trouve ce passage dans la vidéo ?
Ils ont fait une production hollywoodienne avec ingénieur du son, micro etc.
tout simplement parce qu'ils ont oublié qu'il n'y a pas d'air sur la lune,
et après ils ont laissé la bande son en pensant que personne ne s'en
apercevra. En effet c'est tout à fait plausible. Rajouter une bande son,
non, faut pas pousser, y'a pas la technologie.

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
François Guillet
2017-11-23 19:40:32 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux, soit
fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement afin de
discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage pas
dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans d'autres
matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la transmet à
l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être audible pour les
astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Post by K.
Je n'ai pas regardé la vidéo - qui dure près d'une heure - mais d'après votre
commentaire, je pense que c'est de ce phénomène qu'il est question.
Certainement. Le Cardinul non seulement ignore les rudiments de la
physique, mais utilise son ignorance pour propager les théories du
complot les plus débiles qui soient.
Arthur
2017-11-24 09:34:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux, soit
fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement afin de
discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage pas
dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans d'autres
matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la transmet
à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être audible pour les
astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Lorsque les astronautes sortent du LEM, celui-ci est dépressurisé.
(Il n'y a pas de sas pour des raison de poids).

<https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e>

Mais un micro d'ambiance fixé sur une paroi à l'intérieur du LEM a très
bien pu enregistrer le bruit du choc transmis par la structure
metallique.
Post by François Guillet
Post by K.
Je n'ai pas regardé la vidéo - qui dure près d'une heure - mais d'après
votre commentaire, je pense que c'est de ce phénomène qu'il est question.
Certainement. Le Cardinul non seulement ignore les rudiments de la physique,
mais utilise son ignorance pour propager les théories du complot les plus
débiles qui soient.
--
Arthur
François Guillet
2017-11-27 18:17:48 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by François Guillet
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux,
soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement
afin de discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage
pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans
d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la transmet
à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être audible pour
les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Lorsque les astronautes sortent du LEM, celui-ci est dépressurisé.
(Il n'y a pas de sas pour des raison de poids).
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e>
Mais un micro d'ambiance fixé sur une paroi à l'intérieur du LEM a très bien
pu enregistrer le bruit du choc transmis par la structure metallique.
+1.
Cardinal de Hère
2017-11-27 20:47:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Arthur
Post by François Guillet
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans
le vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon
lancé contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est
un faux, soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son
ultérieurement afin de discréditer la NASA. C'est la première
hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se
propage pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses
variables dans d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune,
il transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être
audible pour les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Lorsque les astronautes sortent du LEM, celui-ci est dépressurisé.
(Il n'y a pas de sas pour des raison de poids).
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e>
Mais un micro d'ambiance fixé sur une paroi à l'intérieur du LEM a
très bien pu enregistrer le bruit du choc transmis par la structure
metallique.
+1.
Deux connards qui se font la claque...

C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations
d'Arthur le crétin et de Guillet le sous-crétin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_sur_le_programme_Apollo

Le moteur du LEM est étrangement silencieux. Dans la vidéo, au moment du
premier atterrissage, le bruit du moteur n'est pas perceptible et il ne
couvre pas les voix des astronautes.

Le « bruit » ne peut se disperser en l'absence d'air. Dans la cabine,
les microphones « voix » des astronautes sont conçus pour éliminer les
bruits parasites et sont positionnés dans la combinaison et devant la
bouche.
fin de citation

Donc les microphones ne percevaient pas les vibrations du moteur parce
qu'ils sont positionnés dans la combinaison et devant la bouche.
Autrement dit ils sont avec les astronautes.

Mais me diront les deux crétins de service "et s'il y avait un micro
d'ambiance (idée ridicule mais suivons-la) posé contre une paroi
métallique..."

Et bien dans ce cas mes biquets ces microphones d'ambiance auraient
enregistré les vibrations du moteur transmises à la fois par la paroi
métallique et l'air de la cabine. Or la NASA reconnaît qu'il n'y eut
rien de tel.

Arthur et Guillet sont échec et mat et sont priés d'exhiber leur
crétinisme ailleurs que dans ce fil qui tente de conserver un minimum de
tenue !
K.
2017-11-27 22:49:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Arthur
Post by François Guillet
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans
le vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon
lancé contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est
un faux, soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son
ultérieurement afin de discréditer la NASA. C'est la première
hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se
propage pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses
variables dans d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune,
il transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être
audible pour les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Lorsque les astronautes sortent du LEM, celui-ci est dépressurisé.
(Il n'y a pas de sas pour des raison de poids).
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e>
Mais un micro d'ambiance fixé sur une paroi à l'intérieur du LEM a
très bien pu enregistrer le bruit du choc transmis par la structure
metallique.
+1.
Deux connards qui se font la claque...
C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_sur_le_programme_Apollo
Le moteur du LEM est étrangement silencieux. Dans la vidéo, au moment du
premier atterrissage, le bruit du moteur n'est pas perceptible et il ne
couvre pas les voix des astronautes.
Le « bruit » ne peut se disperser en l'absence d'air. Dans la cabine,
les microphones « voix » des astronautes sont conçus pour éliminer les
bruits parasites et sont positionnés dans la combinaison et devant la
bouche.
fin de citation
Donc les microphones ne percevaient pas les vibrations du moteur parce
qu'ils sont positionnés dans la combinaison et devant la bouche.
Autrement dit ils sont avec les astronautes.
Mais me diront les deux crétins de service "et s'il y avait un micro
d'ambiance (idée ridicule mais suivons-la) posé contre une paroi
métallique..."
Et bien dans ce cas mes biquets ces microphones d'ambiance auraient
enregistré les vibrations du moteur transmises à la fois par la paroi
métallique et l'air de la cabine. Or la NASA reconnaît qu'il n'y eut
rien de tel.
Il est appuyé contre la paroi du LEM au moment où il jette l'objet.

Vidéo Youtube :
http://youtu.be/pS_ArDh12XI

Vidéo source :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg

L'onde sonore peut se propager sur la surface métallique du LEM puis
être transmise via les gants de l'astronaute jusqu'au micro à
l'intérieur du scaphandre. C'est le même phénomène qui expliquait la
transmission du son du marteau, comme on l'a vu plus haut.
Cardinal de Hère
2017-11-27 23:47:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Post by Cardinal de Hère
C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_sur_le_programme_Apollo
Le moteur du LEM est étrangement silencieux. Dans la vidéo, au moment
du premier atterrissage, le bruit du moteur n'est pas perceptible et
il ne couvre pas les voix des astronautes.
Le « bruit » ne peut se disperser en l'absence d'air. Dans la cabine,
les microphones « voix » des astronautes sont conçus pour éliminer les
bruits parasites et sont positionnés dans la combinaison et devant la
bouche.
fin de citation
Donc les microphones ne percevaient pas les vibrations du moteur parce
qu'ils sont positionnés dans la combinaison et devant la bouche.
Autrement dit ils sont avec les astronautes.
Mais me diront les deux crétins de service "et s'il y avait un micro
d'ambiance (idée ridicule mais suivons-la) posé contre une paroi
métallique..."
Et bien dans ce cas mes biquets ces microphones d'ambiance auraient
enregistré les vibrations du moteur transmises à la fois par la paroi
métallique et l'air de la cabine. Or la NASA reconnaît qu'il n'y eut
rien de tel.
Il est appuyé contre la paroi du LEM au moment où il jette l'objet.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg
L'onde sonore peut se propager sur la surface métallique du LEM puis
être transmise via les gants de l'astronaute jusqu'au micro à
l'intérieur du scaphandre. C'est le même phénomène qui expliquait la
transmission du son du marteau, comme on l'a vu plus haut.
Non, ça ne l'explique pas puisque :
- les astronautes de la station spatiale internationale qui travaillent
dans le vide n'entendent pas le moindre bruit avec les outils (marteaux,
tournevis électriques, perceuses) qu'ils utilisent et leurs microphones
ne captent pas le moindre bruit non plus,
- le moteur du LEM est censé être silencieux depuis l'intérieur même du
LEM et les microphones des astronautes ne captent rien non plus alors
qu'il y a de l'air dans la cabine du LEM.

La NASA ne peut pas à la fois gagner sur le silence des moteurs du LEM
et sur le bruit du bouchon jeté contre la paroi du LEM. Il y a forcément
un truc qui ne colle pas. Et comme le scénario est contradictoire il
cesse d'être crédible.
K.
2017-11-28 14:12:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by K.
Post by Cardinal de Hère
C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_sur_le_programme_Apollo
Le moteur du LEM est étrangement silencieux. Dans la vidéo, au moment
du premier atterrissage, le bruit du moteur n'est pas perceptible et
il ne couvre pas les voix des astronautes.
Le « bruit » ne peut se disperser en l'absence d'air. Dans la cabine,
les microphones « voix » des astronautes sont conçus pour éliminer les
bruits parasites et sont positionnés dans la combinaison et devant la
bouche.
fin de citation
Donc les microphones ne percevaient pas les vibrations du moteur parce
qu'ils sont positionnés dans la combinaison et devant la bouche.
Autrement dit ils sont avec les astronautes.
Mais me diront les deux crétins de service "et s'il y avait un micro
d'ambiance (idée ridicule mais suivons-la) posé contre une paroi
métallique..."
Et bien dans ce cas mes biquets ces microphones d'ambiance auraient
enregistré les vibrations du moteur transmises à la fois par la paroi
métallique et l'air de la cabine. Or la NASA reconnaît qu'il n'y eut
rien de tel.
Il est appuyé contre la paroi du LEM au moment où il jette l'objet.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg
L'onde sonore peut se propager sur la surface métallique du LEM puis
être transmise via les gants de l'astronaute jusqu'au micro à
l'intérieur du scaphandre. C'est le même phénomène qui expliquait la
transmission du son du marteau, comme on l'a vu plus haut.
- les astronautes de la station spatiale internationale qui travaillent
dans le vide n'entendent pas le moindre bruit avec les outils (marteaux,
tournevis électriques, perceuses) qu'ils utilisent et leurs microphones
ne captent pas le moindre bruit non plus
Les combinaisons spatiales A7L utilisées pour le programme Apollo et les
combinaisons EMU (Extravehicular Mobility Unit) utilisées lors des
missions des navettes et de l'ISS sont de conceptions très différentes.

"Combinaison spatiale A7L"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Combinaison_spatiale_A7L

"Extravehicular Mobility Unit"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Extravehicular_Mobility_Unit

Les caractéristiques étant différentes, il n'est pas certain que la
conductivité du son soit exactement la même.
Post by Cardinal de Hère
- le moteur du LEM est censé être silencieux depuis l'intérieur même du
LEM et les microphones des astronautes ne captent rien non plus alors
qu'il y a de l'air dans la cabine du LEM.
Lors de la descente, la cabine du LEM est dépressurisée. Le bruit des
moteurs ne peut donc pas être transmis par l'air de la cabine.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e
K.
2017-11-29 13:35:59 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Post by Cardinal de Hère
Post by K.
Post by Cardinal de Hère
C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_sur_le_programme_Apollo
Le moteur du LEM est étrangement silencieux. Dans la vidéo, au
moment du premier atterrissage, le bruit du moteur n'est pas
perceptible et il ne couvre pas les voix des astronautes.
Le « bruit » ne peut se disperser en l'absence d'air. Dans la
cabine, les microphones « voix » des astronautes sont conçus pour
éliminer les bruits parasites et sont positionnés dans la
combinaison et devant la bouche.
fin de citation
Donc les microphones ne percevaient pas les vibrations du moteur
parce qu'ils sont positionnés dans la combinaison et devant la
bouche. Autrement dit ils sont avec les astronautes.
Mais me diront les deux crétins de service "et s'il y avait un micro
d'ambiance (idée ridicule mais suivons-la) posé contre une paroi
métallique..."
Et bien dans ce cas mes biquets ces microphones d'ambiance auraient
enregistré les vibrations du moteur transmises à la fois par la
paroi métallique et l'air de la cabine. Or la NASA reconnaît qu'il
n'y eut rien de tel.
Il est appuyé contre la paroi du LEM au moment où il jette l'objet.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg
L'onde sonore peut se propager sur la surface métallique du LEM puis
être transmise via les gants de l'astronaute jusqu'au micro à
l'intérieur du scaphandre. C'est le même phénomène qui expliquait la
transmission du son du marteau, comme on l'a vu plus haut.
- les astronautes de la station spatiale internationale qui
travaillent dans le vide n'entendent pas le moindre bruit avec les
outils (marteaux, tournevis électriques, perceuses) qu'ils utilisent
et leurs microphones ne captent pas le moindre bruit non plus
Les combinaisons spatiales A7L utilisées pour le programme Apollo et les
combinaisons EMU (Extravehicular Mobility Unit) utilisées lors des
missions des navettes et de l'ISS sont de conceptions très différentes.
"Combinaison spatiale A7L"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Combinaison_spatiale_A7L
"Extravehicular Mobility Unit"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Extravehicular_Mobility_Unit
Les caractéristiques étant différentes, il n'est pas certain que la
conductivité du son soit exactement la même.
La partie supérieure de la combinaison est la même dans les deux cas
* le haut du torse rigide (HUT, Hard Upper Torso en anglais), qui
comporte un système principal de survie (PLSS, Primary Life Support
System) incorporant les systèmes de survie et les systèmes électriques,
les protections pour les bras, les gants, et un casque (EVVA
Extravehicular Visor Assembly) de type « bulle » tel qu'il fut adopté
pour les missions de type Apollo.
Et d'après le lien sur les combinaisons spatiales lunaires c'étaient les
combinaisons les plus complexes jamais utilisées composées de 14 couches
superposées avec de l'air pris dans des couches poreuses, ce qui est la
définition même de l'isolant acoustique.
Même si les deux types de combinaisons présentaient des
caractéristiques communes, ils suffit de peu de choses pour que la
conductivité du son soit différente : ajout d'un joint absorbant les
vibrations, matière différente, etc.

En outre, les dispositifs d'élimination des bruits parasites ont dû
évoluer entre le programme Apollo qui date des années 60/70 et les
missions de l'ISS. On entend nettement mieux les communications
actuellement, ce qui signifie que les techniciens ont dû trouver un moyen
de diminuer les bruits parasites résultant des frottements et faire en
sorte que les microphones ne transmettent que la conversation.
Je note qu'en plus la NASA n'a
eu aucune peine pour mettre au point en 1968 des batteries portables qui
fonctionnaient pendant 6h30 pour actionner les pompes qui servaient à
refroidir ou à réchauffer les combinaisons. Quand on sait la masse de
batterie qu'il faut 50 ans plus tard pour faire bouger une voiture sur
terre on est rêveur. Certes la gravité est 6 fois moindre sur la Lune
mais cela signifie que ces batteries auraient pu fonctionner 39 heures
sur terre avec une masse ne pouvant pas excéder la moitié de celle de la
combinaison. Or la masse de la combinaison était de 72 kg (la même sur
la Lune et sur la Terre mais avec un poids correspondant sur la Lune à
une masse de 14 kg sur Terre). Des batteries de 36 kg capables en 1968
d'alimenter une pompe pendant 40 heures sur terre... je demande à voir.
L'ensemble du PLSS (Portable Life Support System), comprenant la batterie,
pesait 38 kg sur Terre, soit l'équivalent de 6,4 kg sur la Lune.

Sur la capacité de la batterie :

"Lunar surface EVA times for the first four missions (Apollo 11 through
14) were limited to 4 hours, with oxygen stored at 1,020 pounds per square
inch (7.0 MPa), 3.0 pounds (1.4 kg) of lithium hydroxide, 8.5 pounds (3.9
liters) of cooling water, and a 279 watt-hour battery. For the extended
missions of Apollo 15 through 17, the EVA stay time was doubled to 8 hours
by increasing oxygen to 1,430 pounds per square inch (9.9 MPa), lithium
hydroxide to 3.12 pounds (1.42 kg), cooling water to 11.5 pounds (5.2
liters), and battery capacity to 390 watt-hours."
https://en.wikipedia.org/wiki/Primary_Life_Support_System

Pour les détails techniques sur le PLSS, voir aussi :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/LM15_Portable_Life_Support_System_ppP1-5.pdf
https://www.hq.nasa.gov/alsj/plss.html
Post by K.
Lors de la descente, la cabine du LEM est dépressurisée. Le bruit des
moteurs ne peut donc pas être transmis par l'air de la cabine.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e
Dans ce cas on est dans la même configuration que sur la Lune : pas de
captation des vibrations du métal alors que les cosmonautes sont
forcément plus remués par celles des moteurs du LEM que par celle d'un
misérable bouchon jeté contre la paroi du LEM.
Remués, sans doute, mais cela n'a rien à voir avec le son. Au contraire,
si un objet est jeté contre la paroi métallique du LEM, la cabine
résonne comme un cloche. Si un micro d'ambiance est en contact avec la
partie en vibration, il doit forcément capter le son, même si la cabine
est dépressurisée.

En revanche, si les moteurs sont suffisamment isolés de la cabine, il n'y
a aucune raison que les astronautes soient assourdis par le bruit des
tuyères.
K.
2017-11-29 17:41:35 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Même si les deux types de combinaisons présentaient des caractéristiques
communes, ils suffit de peu de choses pour que la conductivité du son
soit différente : ajout d'un joint absorbant les vibrations, matière
différente, etc.
En outre, les dispositifs d'élimination des bruits parasites ont dû
évoluer entre le programme Apollo qui date des années 60/70 et les
missions de l'ISS. On entend nettement mieux les communications
actuellement, ce qui signifie que les techniciens ont dû trouver un
moyen de diminuer les bruits parasites résultant des frottements et
faire en sorte que les microphones ne transmettent que la conversation.
La structure des combinaisons spatiales est celle des isolants
acoustiques : des couches d'air prisonnières entre des couches de
plastique. Les astronautes étaient censés être enveloppés dans 14
couches de nylon et de tissus plastiques divers avec des couches d'air
intercalées. Aucune chance que le son se propage par contact avec la
paroi du LEM ou le sol lunaire.
D'après la transcription des communications de la mission Apollo 15 :

"The sound of two very hard hammer blows, transmitted through Dave's
gloves, into the suit, and to his microphone, can be heard between his
grunts." (122:49:10)
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15.sta2.html

Les ondes sonores sont donc transmises entre les gants et la combinaison
spatiale et entre celle-ci et le microphone. Le nombre de couches dont est
composée la combinaison n'entre pas en ligne de compte.

Comme je l'ai précisé, il est évident qu'entre le programme Apollo des
années 60/70 et les missions actuelles de l'ISS d'énormes progrès ont
été réalisés dans le domaine de l'acoustique. Aujourd'hui, n'importe
quel smartphone ou casque Bluetooth est équipé d'un réducteur de bruit
actif ou passif. A fortiori, les astronautes de l'ISS disposent de cette
technologie.

Il est donc probable que les bruits parasites tels que les frottements des
objets extérieurs contre la combinaison spatiale ne sont pas transmis par
les microphones. Quand on compare les communications du programme Apollo
à celles des astronautes de l'ISS, la différence de qualité est
évidente.

(...)
Désolé mon gars, une vibration qui secoue les parois du LEM et les
astronautes est forcément plus intense avec un spectre de fréquence
beaucoup plus large qu'un simple bouchon à la con heurtant la paroi du
LEM.
Quand vous êtes dans un avion qui traverse une zone de turbulences, vous
ne percevez pas les mouvements de la carlingue comme une onde sonore. Je
pense qu'il en est de même pour les passagers du LEM.
Au contraire,
si un objet est jeté contre la paroi métallique du LEM, la cabine
résonne comme un cloche.
Espèce de cloche toi-même, la cabine est vide, pas d'air pour vibrer !
La paroi de la cabine vibre mais elle ne peut transmettre cette vibration
à l'air de la cabine si celle-ci est dépressurisée. En revanche, elle
peut la transmettre à un microphone accroché à la paroi ou aux gants
d'un astronaute en contact avec la paroi du LEM.
En revanche, si les moteurs sont suffisamment isolés de la cabine, il
n'y a aucune raison que les astronautes soient assourdis par le bruit
des tuyères.
Les moteurs forment un bloc solidaire avec le LEM (il vaut mieux pour
des raisons évidentes). Tu racontes n'importe quoi et par là tu signes
ta défaite.
Seuls quelques éléments mécaniques tels que les dispositifs de fixation
peuvent transmettre les vibrations du moteur. Qu'ils soient solidaires de
la cabine ne signifie pas qu'ils ne sont pas isolés. Il suffit qu'un
matériau isolant ou un vide soit placé entre les moteurs et la cabine
pour que les vibrations soient très atténuées.
K.
2017-11-30 07:40:14 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
"The sound of two very hard hammer blows, transmitted through Dave's
gloves, into the suit, and to his microphone, can be heard between his
grunts." (122:49:10)
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15.sta2.html
Les ondes sonores sont donc transmises entre les gants et la combinaison
spatiale et entre celle-ci et le microphone. Le nombre de couches dont
est composée la combinaison n'entre pas en ligne de compte.
On n'entend rien de tel quand les astronautes sortent de la station
spatiale pour jouer du marteau, du tournevis électrique ou de la
perceuse et pourtant les deux derniers instruments font de sacrées
vibrations dans les gants. Et je rappelle que cette partie (le haut de
la combinaison) est la même que sur la Lune.
Non, ce ne sont pas les mêmes. La combinaison que portait Thomas Pasquet
dans l'ISS, un modèle EMU, pesait 127 kgs. Les modèles A7L de la mission
Apollo étaient beaucoup plus légers : 75 kgs au total.

En outre, depuis 2007, les astronautes qui travaillent dans l'ISS portent
des moufles de protection, afin d'éviter les coupures qui ont été
constatées lors des travaux réalisés dans le cadre des sorties
extra-véhiculaires :

"Following the final EVA of crewmember Robert Curbeam on mission STS 116,
it was discovered that
the thermal cover layer of his Phase VI glove had cut-related damage after
coming into contact with a
sharp object while performing assembly work on the International Space
Station. Although every effort
was made by NASA to avoid the risk of sharp objects, it was apparent that
something unknown had
caused this cut. Work immediately began between NASA and ILC Engineers to
come up with an
interim solution to avoid the possibility of further cuts to the gloves.
The interim solution was the
Adjustable Protective Mitten Assembly or APMA (figures 6.64 & 6.65)."
(page 151)
https://history.nasa.gov/alsj/ILC-SpaceSuits-RevA.pdf

Voir photos des moufles pp. 152-153 du pdf.

Ces protections épaisses contribuent à amortir les vibrations, donc les
sons susceptibles d'être transmis depuis les gants jusqu'au microphone.
Tu racontes n'importe quoi. Pourquoi équiperait-on les microphones de
réducteurs de bruits alors qu'il est d'une importance capitale pour ceux
qui sont à l'intérieur de la station ou sur terre d'avoir le maximum
d'information sur ce qui se passe avec des astronautes en vadrouille
dans le vide spatial.
Dans l'ISS, les astronautes sont soumis à un bruit constant de 72
décibels en moyenne, à cause du fonctionnement des divers équipements.
Pour donner un ordre d'idée, ce bruit de fond est à peu près celui de
la circulation autoroutière (70 dB).

"Même si les astronautes séjournant à bord de la Station sont exposés
à des niveaux sonores inférieurs à la limite acceptable de 87 dBA, ils
sont soumis aux effets de ce bruit vingt-quatre heures sur vingt-quatre,
sept jours sur sept (...) Comme mesure de réduction du bruit, des
atténuateurs acoustiques ont été installés partout dans la Station.
Les astronautes disposent également de casques protecteurs auriculaires,
mais ils ne peuvent les porter en permanence à cause de l'inconfort
qu'ils causent et de la difficulté à communiquer avec les autres membres
d'équipage."
http://www.asc-csa.gc.ca/fra/sciences/mso/bruit.asp
Mais le micro d'ambiance contre la paroi, ce fameux micro d'ambiance
inventé pour les besoins de la cause, est resté silencieux. De plus les
astronautes sont sur des sièges avec des parties métalliques qui vibrent
en touchant la combinaison et on n'entend rien de rien !
S'il y a un micro d'ambiance, il devrait en effet enregistrer les
vibrations. En revanche, les microphones "voix" des astronautes sont
conçus pour éliminer les bruits parasites.

La conductivité du son est observable sur différents supports. Même la
surface de la lune peut transmettre des vibrations à la membrane d'un
microphone et donc véhiculer le son.

On le voit - ou plutôt on l'entend - par exemple au moment du décollage
du module Orion de la surface lunaire filmé lors de la mission Apollo 16
:

"Sound of Apollo 16 Lunar Module Orion Lifting Off from the Lunar Surface"

La NASA a perdu toute crédibilité. Cinquante ans après la première
mission Apollo sur la Lune elle est incapable de refaire la même chose.
Pourtant les plans existent, il suffirait de les reprendre et
d'améliorer un peu par ci et par là. Mais rien, elle est incapable de
refaire aujourd'hui, avec des moyens techniques autrement plus
perfectionnés, ce qu'elle est censée avoir fait à la fin des années 60
et au début des années 70. Gros pipeau !
Ce que vous dites est absolument faux. Ce n'est pas un problème de
faisabilité technique, mais de budget et de volonté politique. George
Bush avait voulu relancer le programme d'exploration lunaire, mais Obama
avait réorienté les objectifs de la NASA vers l'exploration de Mars.
Toutefois, ce projet a été abandonné pour des raisons budgétaires, et
la nouvelle administration Trump semble vouloir revenir à l'exploration
lunaire.

"La NASA veut renvoyer un homme sur la Lune avant d'aller sur Mars"
http://www.journaldugeek.com/2017/10/06/la-nasa-veut-renvoyer-un-homme-sur-la-lune-avant-daller-sur-mars/
K.
2017-12-02 07:23:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Mais même avant l'introduction des moufles on n'entendait strictement
rien quand les cosmonautes jouaient du marteau, de la perceuse ou du
tournevis électrique.
Source ?
Et on n'entend rien de ce bruit constant et fort quand les astronautes
sont dans l'espace en contact direct avec la "carlingue" de la la
station spatiale. Preuve supplémentaire qu'on n'aurait rien dû
entendre sur la Lune quand le bouchon a touché le Lem.
Ce n'est pas une preuve, car l'ISS n'a pas du tout la même structure que
le LEM. Par ailleurs, les astronautes qui travaillent à l'extérieur de
l'ISS portent des protections qui amortissent les sons.
Idem pour les cosmonautes sur la Lune.
Non. Les moufles APMA (Adjustable Protective Mitten Assembly) ont été
créés en 2007. Ils n'étaient donc pas utilisés au cours des missions
lunaires.
Il semble donc qu'il n'y avait pas de micro de cabine, en tout cas pour
la mission Apollo 8. Le son était transmis uniquement par les micros des
scaphandres.
Voici donc un point établi.
Pour Apollo 8. Mais la scène dont nous parlons se déroule pendant la
mission Apollo 15. Il n'est pas impossible qu'un microphone de cabine ait
été ajouté entre temps.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Mieux vaut regarder la vidéo originale de la Nasa :
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg

À 00:23, on entend également un bruit d'impact, alors que les deux
astronautes, Scott et Irwin, s'affairent à côté du LEM. Difficile d'en
déterminer la cause, mais c'est probablement le choc d'un objet
extérieur, transmis des gants au microphone d'un des deux astronautes,
qui en est à l'origine.

À 01:42 - 01:43, au moment où Irwin jette l'objet - un couvercle de
boîte - on constate plusieurs choses :

Il jette l'objet vers sa droite (vers la caméra) et non pas vers le LEM
qui se trouve face à lui. C'est d'ailleurs logique car il serait stupide
de sa part de lancer un objet sur le LEM, de conception assez fragile, au
risque de causer des dégâts qui pourraient compromettre leur retour en
orbite.

C'est donc une illusion d'optique due à la prise de vue qui peut faire
penser que l'objet est lancé *sur* le LEM.

Vous avez raison sur le fait que les mains d'Irwin ne semblent pas toucher
le LEM au moment où l'on entend le bruit d'impact.

En revanche, observez l'autre astronaute, Scott, qui est situé à gauche
de la scène et qui est en train, à ce moment-là, de déployer l'antenne
pour la fixer sur le rover.

Au moment précis où le bruit d'impact se fait entendre, le mât de
l'antenne que Scott est en train de manipuler et qui n'est pas encore
fixé, heurte l'arrière du rover. La vibration se transmet aux gants de
Scott et, de là, au micro interne.

C'est l'explication la plus logique. Je conseille de visualiser la scène
plusieurs fois, à plusieurs vitesses, en se concentrant non pas sur les
gestes d'Irwin mais sur ceux de Scott.

Le problème des vidéos conspirationnistes (ici, comme dans le cas du
11/9), c'est qu'elles vous suggèrent ce que vous *devez* voir. Il faut
donc faire l'effort de se détacher de l'interprétation qui vous est
suggérée pour observer par soi-même et se faire une opinion exempte de
tout préjugé.
Le voyage habité vers Mars est impossible pour au moins un siècle à
cause du danger que représentent pour le cerveau humain les rayons
cosmiques contre lesquels il est impossible de se protéger à l'heure
actuelle. Et contrairement aux cancers qui surviennent sur la longue
durée, les dégâts aux neurones sont immédiats et irréversibles. L'étude
qui le prouve est sortie il y a quelques mois (on peut en lire une
version grand public dans le numéro de décembre 2017 de Pour La
Science).
Rien ne dit que le voyage vers mars ne sera pas possible avant un siècle,
mais il est certain qu'il faudra trouver une solution pour protéger les
astronautes du rayonnement cosmique.

Ce petit documentaire de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de
Sûreté Nucléaire) permet de mieux cerner le problème :


Quelques ordres de grandeur :

Les astronautes de l'ISS sont exposés à des doses de rayonnement 1000
fois supérieures à celles que l'on reçoit sur terre. Ils reçoivent en
un mois la dose annuelle de rayonnement maximum autorisée pour un
travailleur du nucléaire.

Les astronautes du programme Apollo ont reçu à la surface de la Lune un
rayonnement 5000 fois supérieur à celui observé sur terre. S'ils n'ont
pas subi de dommages, c'est parce qu'ils n'y sont restés que 3 jours au
maximum.

Un voyageur vers Mars recevrait pendant son aller et retour de 2 ans, 40
fois la dose de rayonnement autorisé pour un travailleur du nucléaire.
En l'état actuel, c'est effectivement impossible.

Il faudra mettre au point un blindage efficace contre les rayonnements ou
trouver un moyen d'accélérer le voyage pour réduire les risques dans
les limites de l'acceptable.
K.
2017-12-02 20:00:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Mais même avant l'introduction des moufles on n'entendait strictement
rien quand les cosmonautes jouaient du marteau, de la perceuse ou du
tournevis électrique.
Source ?
La NASA. S'il avait existé une vidéo sans les moufles avec du bruit la
NASA l'aurait exhibée triomphalement.
En attendant vos sources, voici les enregistrements de deux sorties
extra-véhiculaires (EVA), datées de 2015 (donc apparemment, déjà avec
les moufles APMA), où les sons de frottements contre la combinaison,
relayés par le micro interne ainsi que le bourdonnement de l'équipement
de survie, sont parfaitement audibles :

"Action Cam Footage From U.S. Spacewalk #30"


"NASA GoPro footage from EVA 31"


Dans la vidéo postée par Hank Cooper sur Youtube, le micro des
astronautes doit être coupé ou bien la bande son a été retouchée.
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg
On voit clairement qu'il balance quelque chose contre le LEM, que ces
mains ne touchent pas le LEM et que ça fait du bruit.
On voit clairement que c'est le mât de l'antenne que manipule l'autre
astronaute, Scott, à gauche de la scène, qui heurte le rover et produit
le son d'impact, transmis par les gants de Scott à son micro interne.
Post by K.
Rien ne dit que le voyage vers mars ne sera pas possible avant un
siècle, mais il est certain qu'il faudra trouver une solution pour
protéger les astronautes du rayonnement cosmique.
Ce petit documentaire de l'IRSN (Institut de Radioprotection et de
http://youtu.be/OOZBb6o9NQ0
Ça c'est pour le cancer. Or le cancer ne se développe pas immédiatement,
il prend du temps. L'expérience qui vient d'être menée avec des rats et
des rayons cosmiques produits par cyclotron prouve que les neurones sont
affectés immédiatement et que les rats deviennent cons tout de suite.
Oui, l'article a été publié en octobre 2016 par Scientific Reports :

"Cosmic radiation exposure and persistent cognitive dysfunction"
https://www.nature.com/articles/srep34774
Je rappelle que la recension de cette expérience
figure dans le tout dernier numéro de Pour La Science (mois de décembre
2017).
"Pour la science" - dont le numéro de décembre n'est pas encore paru -
est l'édition française de "Scientific American".

L'article dont vous parlez date d'il y a un an et il est paru dans
Scientific Reports.
Le vol habité vers Mars c'est terminé au moins pour un siècle
Affirmation gratuite. Il est fort probable que des matériaux protecteurs
auront été trouvés d'ici-là. Certains sont déjà en cours d'essai :

"Un bouclier contre les rayons cosmiques"
http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-bouclier-rayons-cosmiques-2838/

"Comment protéger les astronautes des rayons cosmiques ? Avec du caca !"
http://www.sciences-mag.fr/2013/05/proteger-astronautes-rayons-cosmiques-caca/

"Real Martians: How to Protect Astronauts from Space Radiation on Mars"
https://www.nasa.gov/feature/goddard/real-martians-how-to-protect-astronauts-from-space-radiation-on-mars
K.
2017-12-04 20:25:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Pas de vidéos de sorties de l'ISS sans moufles mais avec du bruit. Dont acte
Vous écriviez plus haut :

"Les astronautes de la station spatiale internationale qui travaillent
dans le vide n'entendent pas le moindre bruit avec les outils (marteaux,
tournevis électriques, perceuses) qu'ils utilisent et leurs microphones
ne captent pas le moindre bruit non plus."

Je vous ai présenté deux vidéos qui prouvent le contraire :

"Action Cam Footage From U.S. Spacewalk #30"
http://youtu.be/26QWMMT1c8Y

"NASA GoPro footage from EVA 31"
http://youtu.be/d2SAzJFr66k

En voici d'autres, toutes récentes, où l'on constate que les mouvements
transmis de la combinaison au micro sont parfaitement audibles :

https://twitter.com/AstroKomrade/status/937734856062185472
https://twitter.com/AstroKomrade/status/936277930279428098
Post by K.
"Cosmic radiation exposure and persistent cognitive dysfunction"
https://www.nature.com/articles/srep34774
Et je me souviens qu'il a été très commenté à sa sortie. Musk en a
forcément entendu parler. Et puisqu'il n'a pas changé son fusil d'épaule
pour aller vers la Lune cela signifie qu'il sait que c'est impossible.
Apparemment, il a changé son fusil d'épaule, puisqu'il projette
d'envoyer des touristes en orbite autour de la lune fin 2018. Avec SpaceX,
il dispose de la technologie pour le faire, même si son calendrier est
sans doute un peu optimiste.

Une base orbitale lunaire est aussi en projet à la Nasa, en remplacement
de l'ISS dont la fin est prévue pour 2024 ou 2028.

Cette station, la Deep Space Gateway, devrait commencer à être
assemblée dès 2020. Elle pourra servir notamment de base de lancement
pour des vaisseaux vers Mars, dont l'exploration reste une priorité.

Mais pour des raisons autant techniques que budgétaires, une mission
habitée sur Mars n'aura probablement pas lieu avant la moitié du
siècle.

Cf. "Des hommes sur la lune en 2036, pourquoi pas"
https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/des-hommes-sur-la-lune-en-2036-pourquoi-pas_1960086.html
K.
2017-12-05 19:10:16 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
"Les astronautes de la station spatiale internationale qui travaillent
dans le vide n'entendent pas le moindre bruit avec les outils (marteaux,
tournevis électriques, perceuses) qu'ils utilisent et leurs microphones
ne captent pas le moindre bruit non plus."
"Action Cam Footage From U.S. Spacewalk #30"
http://youtu.be/26QWMMT1c8Y
"NASA GoPro footage from EVA 31"
http://youtu.be/d2SAzJFr66k
Vidéos récentes (2015) donc après que le scandale des bruits sur la Lune
ait éclaté. Autrement dit : bullshit.
Quand a-t-il éclaté, ce scandale ?
Post by K.
Cf. "Des hommes sur la lune en 2036, pourquoi pas"
https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/des-hommes-sur-la-lune-en-2036-pourquoi-pas_1960086.html
Envoyer une fusée autour de la Lune ne constitue pas un exploit. Les
Russes et les Chinois l'ont fait. Et que la fusée soit habitée n'ajoute
qu'une petite difficulté à la chose. Ce qui serait vraiment inédit c'est
d'envoyer une mission habitée sur la Lune et de la faire revenir.
Refaire ce qu'a déjà fait le programme Apollo n'aurait pas beaucoup
d'intérêt. En revanche, le projet de station orbitale autour de la Lune
ouvre des perspectives bien plus intéressantes, tant pour les
expéditions lunaires que martiennes.
K.
2017-12-06 09:31:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by K.
Vidéos récentes (2015) donc après que le scandale des bruits sur la
Lune ait éclaté. Autrement dit : bullshit.
Quand a-t-il éclaté, ce scandale ?
Quand la vidéo a commencé à circuler.
Voici les images de la première sortie extra-véhiculaire tournées en
*juin 1965* au cours de la mission Gemini 4 qui a précédé le programme
Apollo :



On entend nettement les bruits des frottements contre la combinaison de
l'astronaute, transmis par son micro interne.
Justement, cela n'a été fait qu'en rêve.
De nombreuses sources indépendantes de la Nasa et du gouvernement
américain confirment la réalité du programme Apollo.

- La sonde lunaire SELENE de l'Agence japonaise d'exploration
aérospatiale (JAXA) en 2008 et la sonde indienne Chandrayaan-1 ont obtenu
à la surface de la lune plusieurs photographies montrant des preuves de
débarquements des missions Apollo.

- En pleine guerre froide, l'Union soviétique a surveillé les missions
spatiales américaines, avec tout l'équipement radar et radio dont elle
disposait. Si la moindre supercherie avait été décelée, elle n'aurait
pas manqué de le faire savoir au monde entier.

- Les missions Apollo ont été suivies au radar par plusieurs pays, aussi
bien à l'aller qu'au retour.

- Toutes les missions ont été suivies, un peu partout dans le monde, par
des astronomes amateurs qui ont pu vérifier les positions et les
distances indiquées par la Nasa.

- 382 kilos de roches et de poussières ont été recueillis au cours des
missions Apollo. L'origine et l'âge de ces roches ont été confirmés
par de nombreux scientifiques non affiliés à la NASA partout dans le
monde.

- Les réflecteurs catadioptriques déposés à la surface de la Lune sont
utilisés comme cibles pour les mesures de télémétrie laser par des
observatoires indépendants de la Nasa : Observatoire de la Côte d'Azur,
McDonald, Apache Point, Haleakala, etc.

- La sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) lancée en 2009 a pris des
photos de la surface de la Lune avec une précision inégalée. Les sites
d'atterrissage des différentes missions Apollo permettent de reconnaître
les modules de descente abandonnés par ces missions, les drapeaux et
instruments, et jusqu'aux traces de pneus des rovers :
http://www.spaceflightinsider.com/missions/solar-system/lunar-reconnaissance-orbiter-photographs-apollo-landing-sites/

Le projet LRO est le résultat d'un travail collectif auquel ont
participé de nombreux organismes indépendants de la NASA et du
gouvernement américain : Cornell University, DLR Berlin, Johns Hopkins
University Applied Physics Laboratory, Malin Space Science Systems,
Smithsonian Institution National Air and Space Museum, University of
Arizona, United States Geological Survey, University of Hawaii at Manoa,
University of Münster, University of Pittsburg, Washington University in
St. Louis.
http://lroc.sese.asu.edu/about/team

Cf. "Third-party evidence for Apollo Moon landings"
https://en.wikipedia.org/wiki/Third-party_evidence_for_Apollo_Moon_landings
François Guillet
2017-11-28 20:34:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Arthur
Post by François Guillet
Post by K.
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
Tu ne te rends pas compte ? Il n'y a pas de propagation du son dans le
vide. Les coups de marteau auraient dû être sourds et le bouchon lancé
contre le LEM encore plus. C'est impossible donc le film est un faux,
soit fait par la NASA soit que l'on ait rajouté le son ultérieurement
afin de discréditer la NASA. C'est la première hypothèse qui est la bonne.
D'après mes vagues souvenirs de cours de physique, le son ne se propage
pas dans le vide, mais il se propage à des vitesses variables dans
d'autres matériaux (air, eau, métal...)
Par conséquent, si un objet frappe le LEM à la surface de la lune, il
transmet une partie de son énergie à la paroi du véhicule, qui la
transmet à l'air se trouvant à l'intérieur. L'impact doit donc être
audible pour les astronautes se trouvant à l'intérieur du véhicule.
tout à fait.
Lorsque les astronautes sortent du LEM, celui-ci est dépressurisé.
(Il n'y a pas de sas pour des raison de poids).
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Module_lunaire_Apollo#La_cabine_pressuris.C3.A9e>
Mais un micro d'ambiance fixé sur une paroi à l'intérieur du LEM a très
bien pu enregistrer le bruit du choc transmis par la structure metallique.
+1.
Deux connards qui se font la claque...
C'est la NASA elle-même qui se charge de répondre aux élucubrations d'Arthur
La NASA a toujours affirmé que ses astronautes sont bien allés sur la
lune, et les observateurs de tous les pays l'ont confirmé devant les
évidences fournies ou les observations qu'ils ont faites.

La NASA, passée par le filtre à oeillères étriquées du Cardinal de
Hère, qui par biais de sélection et inaptitude à l'analyse, interprête
un fait à charge quand cent autres donne l'évidence du contraire, c'est
comme un tournedos Rossini qu'on passerait à la moulinette, ça n'a plus
rien à voir avec l'original.

L'idée d'une mise en scène, outre qu'elle serait impossible à monter
sans qu'il y ait des fuites crédibles un jour ou l'autre, ce qui
dissuaderait dès le départ d'éventuels décideurs politiques de la
réaliser, est tellement délirante qu'il faut être un vieux fou gâteux
comme le Cardinul pour le croire. Mais venant d'un type qui croit aussi
qu'une vierge a enfanté puis est monté au ciel ou qu'un gus marchait
sur l'eau ou multipliait les petits pains, on ne s'en étonne pas.
K.
2017-12-10 10:14:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
On voit la boite (canister) heurter le LEM et *rebondir* !
*Vous* voyez. Merci de ne pas entraîner les autres dans votre délire.

Il serait stupide, de la part d'Irwin, de jeter un objet *sur* le LEM,
sachant que celui-ci est de conception fragile et qu'il pourrait par ce
geste occasionner des dégâts qui compromettraient leur retour en orbite,
les condamnant à une mort certaine.

C'est donc une erreur de parallaxe qui donne l'impression que l'objet est
jeté contre le LEM. Si vous regardez le bras droit d'Irwin, au moment où
il jette l'objet, vous constaterez qu'il fait un geste vers la droite.
L'objet est jeté vers la caméra.
Concentrez-vous sur l'autre astronaute, Scott, à gauche de la scène. Au
moment où le bruit se fait entendre, on voit très nettement que le mât
de l'antenne qu'il manipule tape et rebondit sur l'avant du rover.
Le bruit d'impact vient du micro de Scott, pas de celui d'Irwin.
Absolument pas, il ne fait rien avec la parabole, pas de heurt, rien.
Si. On voit bien qu'il manipule l'antenne pour la fixer sur son socle à
l'avant du rover. Au moment où le son se fait entendre, l'antenne n'est
pas encore fixée. Son mât, qui est dirigé vers le bas, heurte l'avant
du rover puis rebondit légèrement vers Scott. C'est bien visible sur la
vidéo à 01:42 :

https://www.hq.nasa.gov/alsj/a15/a15v.1205113.mpg
Si c'était la parabole on aurait dû entendre d'autres sons avant et après.
Non, parce que les micro-casques Plantronics utilisés par la NASA ne sont
pas ouverts en permanence et ne transmettent qu'à partir d'une certaine
intensité sonore.
Le son correspond exactement à la rencontre entre la boite et la paroi
de la navette.
C'est de l'auto-suggestion. Vous êtes incapable de vous détacher de
l'interprétation qui est ancrée dans votre esprit.

L'exemple de l'échiquier d'Adelson montre à quel point notre cerveau
peut être trompé par ce que nous *croyons* voir :

http://bernard.langellier.pagesperso-orange.fr/illusions/adelson.htm
Quand de vrais missions ont été menées avec la navette, mais
uniquement en orbite basse, les témoignages qui sont apparus ont
contredit les délires des scénaristes des missions Apollo.
Non. Les témoignages de Piers J. Sellers et de Michael J. Massimino,
dans leurs versions non censurées, disent exactement ce que dit la NASA
dans les transcriptions des missions Apollo en ce qui concerne la
conductivité du son à l'intérieur des combinaisons spatiales.
Ce que disent Massimino et Sellers c'est que tant qu'on ne tape pas sur
le casque du scaphandre on n'entend rien !
Faux. Massimino et Sellers précisent tous les deux que la combinaison
spatiale conduit les sons :



"... hitting your *spacesuit* or bump your helmet, your can hear it
because it conducts through."



"The only one noise you can hear is internal to your *suit* because you
have athmosphere in your suit."

D'autres exemples illustrant ce phénomène de conductivité sonore sont
cités sur cette page :

https://moonzooblog.wordpress.com/tag/apollo12/
Ray_Net
2017-12-11 00:37:00 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
http://youtu.be/pS_ArDh12XI
On voit la boite (canister) heurter le LEM et *rebondir* !
Au sujet de savoir si la lune a été réellement foulée par des humains.

il y a un gros canular ....
https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Lune
et


Loading...