Discussion:
Croisade contre la 5G
Add Reply
Julien Arlandis
2020-02-21 15:41:24 UTC
Réponse
Permalink
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...



--
Ce message a été posté avec Nemo : <http://news2.nemoweb.net/?DataID=sp_z7RGO-***@jntp>
François Guillet
2020-02-21 17:18:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien Barrau
ne manquent pourtant pas...
Bien sûr.
Mais l'écologisme est devenu une religion, elle a ses prédicateurs, y
compris parmi les scientifiques. Les arguments rationnels ne font plus
le poids face à leurs manipulations des affects, question d'époque.

La plupart des prédicateurs, et on le voit ici, sont des tartuffes. Ce
type vient donner des leçons à propos de l'impact écologique de la 5G,
et pour cela utilise une vidéo faite par des moyens informatiques, qui
sera stockée dans un datacenter pendant des années et qui va générer du
trafic par ceux qui la regardent. Lui se donne le droit de pérorer sur
Youtube et voudrait empêcher la 5G pour les autres.

Le message de cet activiste au ras des paquerettes, certes un
scientifique mais qui parle hors de son domaine de compétence, c'est
"faites ce que je dis, pas ce que je fais", le tout dans un néant
philosophique tellement ses arguties sont biaisées.
S'il ne veut pas de 5G, qu'il ne s'équipe pas et nous foute la paix,
nous n'avons nul besoin de ces prédicateurs pour savoir comment vivre.
Leur seule raison de vivre, à eux, c'est le prosélytisme et au final
voir les autres se plier à leurs exigences. Ce sont des inquisiteurs
qui veulent tout régimenter au nom de leurs lubies.
Benoît
2020-02-21 20:29:16 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien Barrau
ne manquent pourtant pas...
Bien sûr.
Mais l'écologisme est devenu une religion, elle a ses prédicateurs, y
compris parmi les scientifiques. Les arguments rationnels ne font plus
le poids face à leurs manipulations des affects, question d'époque.
La plupart des prédicateurs, et on le voit ici, sont des tartuffes. Ce
type vient donner des leçons à propos de l'impact écologique de la 5G,
et pour cela utilise une vidéo faite par des moyens informatiques, qui
sera stockée dans un datacenter pendant des années et qui va générer du
trafic par ceux qui la regardent. Lui se donne le droit de pérorer sur
Youtube et voudrait empêcher la 5G pour les autres.
Le message de cet activiste au ras des paquerettes, certes un
scientifique mais qui parle hors de son domaine de compétence, c'est
"faites ce que je dis, pas ce que je fais", le tout dans un néant
philosophique tellement ses arguties sont biaisées.
S'il ne veut pas de 5G, qu'il ne s'équipe pas et nous foute la paix,
nous n'avons nul besoin de ces prédicateurs pour savoir comment vivre.
Leur seule raison de vivre, à eux, c'est le prosélytisme et au final
voir les autres se plier à leurs exigences. Ce sont des inquisiteurs
qui veulent tout régimenter au nom de leurs lubies.
+1
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Julien Arlandis
2020-02-21 21:39:40 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien Barrau
ne manquent pourtant pas...
Bien sûr.
Mais l'écologisme est devenu une religion, elle a ses prédicateurs, y
compris parmi les scientifiques. Les arguments rationnels ne font plus
le poids face à leurs manipulations des affects, question d'époque.
La plupart des prédicateurs, et on le voit ici, sont des tartuffes. Ce
type vient donner des leçons à propos de l'impact écologique de la 5G,
et pour cela utilise une vidéo faite par des moyens informatiques, qui
sera stockée dans un datacenter pendant des années et qui va générer du
trafic par ceux qui la regardent. Lui se donne le droit de pérorer sur
Youtube et voudrait empêcher la 5G pour les autres.
Le message de cet activiste au ras des paquerettes, certes un
scientifique mais qui parle hors de son domaine de compétence, c'est
"faites ce que je dis, pas ce que je fais", le tout dans un néant
philosophique tellement ses arguties sont biaisées.
S'il ne veut pas de 5G, qu'il ne s'équipe pas et nous foute la paix,
nous n'avons nul besoin de ces prédicateurs pour savoir comment vivre.
Leur seule raison de vivre, à eux, c'est le prosélytisme et au final
voir les autres se plier à leurs exigences. Ce sont des inquisiteurs
qui veulent tout régimenter au nom de leurs lubies.
Vouloir sauver la planète est devenu très tendance chez les bobos, c'est
une véritable épidémie. Le pire, c'est que leur idéologie de
décroissance nous entraînerait, si elle était suivie dans le contexte
actuel, dans un conflit mondialisé qui laisserait peu de chance de survie
à l'espèce humaine. Aux dernières nouvelles il paraîtrait même que
dans moins de deux décennies il n'y aura plus d'ordinateurs, c'est s'ils
sont à côté de la plaque.
Paul Aubrin
2020-02-21 23:35:46 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Vouloir sauver la planète est devenu très tendance chez les bobos, c'est
une véritable épidémie. Le pire, c'est que leur idéologie de
décroissance nous entraînerait, si elle était suivie dans le contexte
actuel, dans un conflit mondialisé qui laisserait peu de chance de
survie à l'espèce humaine. Aux dernières nouvelles il paraîtrait même
que dans moins de deux décennies il n'y aura plus d'ordinateurs, c'est
s'ils sont à côté de la plaque.
Les sauveurs de Planète souhaitent revenir à l'ère pré-industrielle.
Voici un graphe animé qui permet de se faire une idée de ce que cela
signifie du point de vue du PIB/habitant et de l'espérance de vie pays
par pays.

https://www.gapminder.org/tools/#$chart-type=bubbles

cliquer sur la flèche pour démarrer l'animation.
La couleur correspond au continent, la taille des bulles à la population
du pays.
Riche en 1800, cela veut dire 2000€/an/habitant (en dollars corrigés de
l'inflation), pauvre 500$. Le gros du peloton (Chine et Inde) tournent
vers 1000$, soit 2,7$/jour (la limite de la survie).
En 2018, il n'y a plus qu'une poignée de pays en dessous des 2000$/an.
L'inde est à 6890$/an soit plus que les pays super-riches de 1800, la
Chine à 16.000$, l'Europe et le nord de l'Amérique entre 32 et 64.000$/.

Le PIB/habitant est en gros proportionnel à la consommation d'énergie.
Les écolos veulent diviser par 5 l'énergie consommée, avec l'interdiction
des combustibles fossile (et plus si l'on ajoute le nucléaire) avant 2050
(pour les plus coulants), 2030, voire même tout de suite pour les XR.
En gros, cela reviendrait à ramener le PIB de la France en dessous de
celui actuel du Nigeria. Mais les grand dirigeants des partis verts nous
l'assurent : de petits gestes suffisent. D'autres, plus réaliste, disent
que le sauvetage de la Planète passe par l'abolition de la démocratie et
l'imposition d'une dictature climatique qui seule permettra d'imposer aux
individus de manger vegan (avant de mourir de faim), et d'acclamer Greta.
Yannix
2020-02-21 21:49:39 UTC
Réponse
Permalink
Copie et suivit à fr.sci.zetetique....
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
"Les commentaires sont désactivés" ;-)

X.

PS:
...
--
Post by Julien Arlandis
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
bilou
2020-02-22 08:38:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Julien Arlandis
2020-02-22 08:58:58 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit amplement,
ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle offre en terme
d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui rêvent de
l'abolition de la voiture individuelle.
bilou
2020-02-22 11:13:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit amplement,
ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle offre en terme
d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui rêvent de
l'abolition de la voiture individuelle.
Ca serait vrai si la totalité du territoire était fibrée.
Souvent on est obligé de se rabattre sur la téléphonie mobile pour
parer la médiocrité ou les dysfonctionnements d'un réseau fixe
préhistorique avec poteaux en bois qui est HS pendant des mois a la
moindre tempête.
Julien Arlandis
2020-02-22 11:20:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit amplement,
ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle offre en terme
d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui rêvent de
l'abolition de la voiture individuelle.
Ca serait vrai si la totalité du territoire était fibrée.
Souvent on est obligé de se rabattre sur la téléphonie mobile pour
parer la médiocrité ou les dysfonctionnements d'un réseau fixe
préhistorique avec poteaux en bois qui est HS pendant des mois a la
moindre tempête.
Une chose est sure, on ne vas pas fibrer les voitures autonomes ni les
drones.
Gloops
2020-02-24 21:39:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit
amplement, ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle
offre en terme d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui
rêvent de l'abolition de la voiture individuelle.
Ca serait vrai si la totalité du territoire était fibrée.
Souvent on est obligé de se rabattre sur la téléphonie mobile  pour
parer la médiocrité ou les dysfonctionnements d'un réseau fixe
préhistorique avec poteaux en bois qui est HS pendant des mois a la
moindre tempête.
Une chose est sure, on ne vas pas fibrer les voitures autonomes ni les
drones.
Hum, un virus sur une voiture autonome, ça au moins c'est un marché
porteur ! La porte ouverte à toutes les fantaisies du concepteur du
virus. Y compris à la ouah que barre.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Gloops
2020-02-24 21:36:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit
amplement, ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle
offre en terme d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui
rêvent de l'abolition de la voiture individuelle.
Ca serait vrai si la totalité du territoire était fibrée.
Souvent on est obligé de se rabattre sur la téléphonie mobile  pour
parer la médiocrité ou les dysfonctionnements d'un réseau fixe
préhistorique avec poteaux en bois qui est HS pendant des mois a la
moindre tempête.
Sans compter les opérateurs qui veulent qu'on s'engage pour au moins un an.
Si on est venu pour un contrat de travail de trois mois, ça fait
beaucoup ...

Quelques-uns se sont calmés sur ce point, depuis, d'ailleurs.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Gloops
2020-02-24 21:38:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Les chantres de la décroissance vous diront que la 4G suffit amplement,
ce qui les emmerde c'est surtout les perspectives qu'elle offre en terme
d'objets connectés et de voitures autonomes, eux qui rêvent de
l'abolition de la voiture individuelle.
C'est vrai qu'on peut faire une vidéo-conférence par 4G. Mais à
condition qu'elle ne soit pas en rade, bien entendu ...
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
roaringriri
2020-02-22 11:23:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !

Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Paul Aubrin
2020-02-22 12:38:21 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
roaringriri
2020-02-22 12:47:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
François Guillet
2020-02-22 13:24:14 UTC
Réponse
Permalink
roaringriri a présenté l'énoncé suivant :
...
Et les pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement par
ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
La pauvreté diminue dans le monde, et ce n'est pas Ratgrigri qui y aura
contribué d'une façon ou d'une autre, lui a assez à faire avec ses
harangues contre les démocraties libérales.
PP
2020-02-22 13:26:49 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
roaringriri
2020-02-22 14:44:00 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
François Guillet
2020-02-22 14:55:48 UTC
Réponse
Permalink
roaringriri avait énoncé :
...
Post by roaringriri
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
C'est faux.
Ce qui a été affirmé en 2017 (sans preuve d'ailleurs), c'est :
"D'ici 2050, le cancer touchera la moitié des 75 ans et plus"

Et ce qui a été affirmé en 2003, c'est :
"La fréquence des cancers pourrait augmenter de 50 % dans le monde,
avec 15 millions de nouveaux cas par an en 2020",
ce qui est faux, les cancers n'ont pas augmenté de 50% depuis 2003.
Mais Ratgrigri croit toujours le dernier qui a parlé alors il nous le
sert.
PP
2020-02-22 15:36:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
Et donc ?
Qu’est-ce que vous cherchez à démontrer ?
roaringriri
2020-02-22 16:03:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
Et donc ?
Qu’est-ce que vous cherchez à démontrer ?
Je n'ai rien besoin de démontrer, les faits parlent d'eux-mêmes, le
cancer est avant tout, une pathologie sociale et une maladie
environnementale.
Les causes inconnues ou pas encore comprises existent évidemment, mais
les causes connues ou fortement soupçonnées aussi, et c'est ces
technologies (toutes) que défend bec et ongle Aubrin.
Quand au crétin perroquet Guillet, il ne vaut pas une réponse.
PP
2020-02-23 10:02:38 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
Et donc ?
Qu’est-ce que vous cherchez à démontrer ?
Je n'ai rien besoin de démontrer, les faits parlent d'eux-mêmes, le
cancer est avant tout, une pathologie sociale et une maladie
environnementale.
Si il faut le démontrer.
Vous êtes chercheur ? Vous êtes médecin ?
Ce que vous affirmez ne s’appuie sur rien.
Post by roaringriri
Les causes inconnues ou pas encore comprises existent évidemment, mais
les causes connues ou fortement soupçonnées aussi, et c'est ces
technologies (toutes)  que défend bec et ongle Aubrin.
Quand au crétin perroquet Guillet, il ne vaut pas une réponse.
prouvez-le !
Le progrès a fait ses preuves.
doublement de l’espérance de vie en 1 siècle.
disparition de maladie
élimination des famines
enrichissement des gens
amélioration de qualité de vie.

Les défauts !? Des choses qui paraissent découler du progrès.
Allez donc crever d’une appendicite, c’est une agonie très agréable.
Faut arrêter de se persuader que la terre est plate et qu’il y a un
complot mondiale contre le peuple. Rome ne s’est pas fait en un jour.
Paul Aubrin
2020-02-23 12:22:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by roaringriri
Post by PP
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie. Et
la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
Et donc ?
Qu’est-ce que vous cherchez à démontrer ?
Je n'ai rien besoin de démontrer, les faits parlent d'eux-mêmes, le
cancer est avant tout, une pathologie sociale et une maladie
environnementale.
Si il faut le démontrer.
Vous êtes chercheur ? Vous êtes médecin ?
Ce que vous affirmez ne s’appuie sur rien.
Riri fait partie de ces gens qui sont mortifiés que le capitalisme ait su
mieux utiliser le progrès scientifique et technologique que leur propre
idéologie. Ils voient donc dans la mise à bas de la civilisation
scientifique et technique une condition pour reprendre le dessus.
Ceci dit, en plus, dans le cas de Riri, il n'arrive pas à formuler assez
clairement le système alternatif de ses vœux pour que l'on puisse
commencer à en discuter.
François Guillet
2020-02-23 13:14:25 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by PP
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
On t'a déjà dit qu'il était impossible d'attribuer le désastre, à l'une
ou l'autre des nécro-technologies, mais ça n'a pas d'importance, puisque
tu les soutiens toutes, avec la même ferveur.
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
L’art de dire des âneries
C’est de l’humour, ou bien vous pensez ce que vous dites ?
50% de la population sera touchée par un cancer au cour de sa vie.
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
Et donc ?
Qu’est-ce que vous cherchez à démontrer ?
Je n'ai rien besoin de démontrer, les faits parlent d'eux-mêmes, le
cancer est avant tout, une pathologie sociale et une maladie
environnementale.
Si il faut le démontrer.
Vous êtes chercheur ? Vous êtes médecin ?
Ce que vous affirmez ne s’appuie sur rien.
Post by roaringriri
Les causes inconnues ou pas encore comprises existent évidemment, mais
les causes connues ou fortement soupçonnées aussi, et c'est ces
technologies (toutes)  que défend bec et ongle Aubrin.
Quand au crétin perroquet Guillet, il ne vaut pas une réponse.
prouvez-le !
Le progrès a fait ses preuves.
doublement de l’espérance de vie en 1 siècle.
disparition de maladie
élimination des famines
enrichissement des gens
amélioration de qualité de vie.
Les défauts !? Des choses qui paraissent découler du progrès.
Allez donc crever d’une appendicite, c’est une agonie très agréable.
Faut arrêter de se persuader que la terre est plate et qu’il y a un
complot mondiale contre le peuple. Rome ne s’est pas fait en un jour.
+1

Ratgrigri est dans son petit combat politicard contre les sociétés
libérales industrielles, et soit trop bête pour comprendre que les
avantages du progrès technique sont largement supérieurs à ses
inconvénients et procurent un gain considérable par rapport au passé,
soit trop vicieux pour le reconnaître, préférant tenter de nous
manipuler en mettant en exergue les seuls inconvénients.
Gloops
2020-02-24 21:55:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by PP
Post by roaringriri
Les causes inconnues ou pas encore comprises existent évidemment, mais
les causes connues ou fortement soupçonnées aussi, et c'est ces
technologies (toutes)  que défend bec et ongle Aubrin.
Quand au crétin perroquet Guillet, il ne vaut pas une réponse.
prouvez-le !
Le progrès a fait ses preuves.
doublement de l’espérance de vie en 1 siècle.
Pour les vingt dernières années, où est-ce qu'on en est ?
Post by PP
disparition de maladie
Ah, là, il va falloir faire attention à l'actualité pendant les trois
prochains mois ...
Post by PP
élimination des famines
enrichissement des gens
amélioration de qualité de vie.
Les défauts !? Des choses qui paraissent découler du progrès.
Allez donc crever d’une appendicite, c’est une agonie très agréable.
Faut arrêter de se persuader que la terre est plate et qu’il y a un
complot mondiale contre le peuple. Rome ne s’est pas fait en un jour.
C'est quand même difficile d'établir un lien entre la forme de la
planète et la sagesse des gens qui sont dessus.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Paul Aubrin
2020-02-25 07:51:29 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by PP
prouvez-le !
Le progrès a fait ses preuves.
doublement de l’espérance de vie en 1 siècle.
Pour les vingt dernières années, où est-ce qu'on en est ?
L'espérance de vie a continué a progresser presque partout ces 20
dernières années. Bien sûr, la progression est plus rapide dans les pays
où elle était encore faible. Certains pays, n'ont pas progressé
régulièrement, exemple l'Afrique du Sud qui a régressé de 2000 à 2009.

https://www.gapminder.org/tools/#$chart-type=bubbles

On peut sélectionner des pays, ce qui facilite ensuite l'examen de leur
trajectoire.
Roaringriri
2020-02-25 08:00:20 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Gloops
Post by PP
prouvez-le !
Le progrès a fait ses preuves.
doublement de l’espérance de vie en 1 siècle.
Pour les vingt dernières années, où est-ce qu'on en est ?
L'espérance de vie a continué a progresser presque partout ces 20
dernières années. Bien sûr, la progression est plus rapide dans les pays
où elle était encore faible. Certains pays, n'ont pas progressé
régulièrement, exemple l'Afrique du Sud qui a régressé de 2000 à 2009.
https://www.gapminder.org/tools/#$chart-type=bubbles
On peut sélectionner des pays, ce qui facilite ensuite l'examen de leur
trajectoire.
C'est vrai que l'agonie des gens pouvant se payer un sursis, est
beaucoup plus longue qu'avant.
Mais la rente de situation des anti biotiques s'épuise, et avec la
disparition des anciennes générations, le nombre ceux qui ont supporté
le poids des nécro technologies, est en augmentation, et l'augmentation
de la durée de vie s'inverse, aux USA notamment et bientôt ici avec la
destruction du système de santé public.
La vraie comparaison doit se faire sur la durée de vie "en bonne santé",
et elle recule.
François Guillet
2020-02-25 17:14:06 UTC
Réponse
Permalink
Roaringriri a présenté l'énoncé suivant :
...
C'est vrai que l'agonie des gens pouvant se payer un sursis, est beaucoup
plus longue qu'avant.
Mais la rente de situation des anti biotiques s'épuise, et avec la
disparition des anciennes générations, le nombre ceux qui ont supporté le
poids des nécro technologies, est en augmentation, et l'augmentation de la
durée de vie s'inverse, aux USA notamment et bientôt ici avec la destruction
du système de santé public.
"On va tous mourir dans d'atroces souffrances".
La vraie comparaison doit se faire sur la durée de vie "en bonne santé", et
elle recule.
La "vraie" comparaison, celle du gugus qui détient l'unique Vérité bien
sûr lol. Quel clown ce Ratgrigri, il en est encore au stade du sophisme
du "vrai écossais".
Benoît
2020-02-25 20:03:45 UTC
Réponse
Permalink
Post by Roaringriri
C'est vrai que l'agonie des gens pouvant se payer un sursis, est
beaucoup plus longue qu'avant.
Mais la rente de situation des anti biotiques s'épuise, et avec la
disparition des anciennes générations, le nombre ceux qui ont supporté
le poids des nécro technologies, est en augmentation, et l'augmentation
de la durée de vie s'inverse, aux USA notamment et bientôt ici avec la
destruction du système de santé public.
La baisse de la durée de vie aux USA est liée à l'accroissement des
excès de poids dus à un abus d'alcool, de sucre et de graisse. Bref on
picole et on bouffe trop là-bas :
https://www.cerin.org/rapports/lobesite-dans-le-monde-ocde-2017/

Ce ne sont pas les bactéries ou les virus qui sont un problème, mais la
bouffe.
Post by Roaringriri
La vraie comparaison doit se faire sur la durée de vie "en bonne santé",
et elle recule.
Pour être en bonne santé il faut bien manger, c'est la base. Tu n'as
qu'à regarder les différentes pyramides alimentaires disponibles sur le
net et ensuite va trouver celle correspondant à l'alimentation aux USA.
À titre d'info, et purement anecdotique, lors de mon dernier voyage à
San Francisco j'ai croisé des gens qui, en plein milieu d'après-midi,
mangeaient dans la rue un hamburger taille XXXXL ou siphonnaient un
gobelet de coca pas loin du litre. Et ils avaient un tour de taille plus
que conséquent. À l'aéroport de Dallas, tu as des petits trains
électriques qui te permettent d'aller d'un bout à l'autre sans marcher;
ils sont réservés aux obèses (des vrais, ceux qui payent deux places
d'avions pour s'asseoir) et il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Étape 1 : Autrefois on avait peu d'argent pour manger et l'obésité était
synonyme de richesse. Je suis gros, donc je mange plus que toi, donc je
suis ton chef. Les gros étaient les riches.

Étape 2 : La croissance économique fait que la nourriture devient de
plus en plus abordable (Europe et USA), sans intérêt. Tout le monde
(j'arrondis) peut manger à sa faim et ce sont les voitures, les
vêtements, la maison.. qui deviennent le critère discriminant.

Étape 3 : La croissance, le rêve, ont cessé. La bouffe redevient le
premier critère de confort pour certains, une sorte d'assurance.

Pour ceux qui ont des doutes sur mes dires : regarder l'évolution du
tour de taille des hommes et des femmes sur les images depuis quelques
siècles :
- La sveltesse des mannequins des grandes marques est arrivée (d'une
certaine façon) au début du XXe siècle ;
- Après WWII tout le monde, sauf les bébés, était mince sur les
publicités ;
- Depuis quelques années : il y a des jeunes femmes, principalement, qui
souffrent d'anorexie et du monde qui souffre de boulimie. Les publicités
essayent (pas vraiment) de corriger cet excès de maigreur. Et des femmes
revendiquent le droit à ce que leur obésité soit une qualité
publicitaire et non un défaut, une maladie.

L'excès de nourriture est redevenu la base de la réussite, ou
l'assurance de celle-ci pour les bas revenus, aux USA et ça se profile
pour nous.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
roaringriri
2020-02-26 04:34:36 UTC
Réponse
Permalink
Post by Benoît
Post by Roaringriri
C'est vrai que l'agonie des gens pouvant se payer un sursis, est
beaucoup plus longue qu'avant.
Mais la rente de situation des anti biotiques s'épuise, et avec la
disparition des anciennes générations, le nombre ceux qui ont supporté
le poids des nécro technologies, est en augmentation, et l'augmentation
de la durée de vie s'inverse, aux USA notamment et bientôt ici avec la
destruction du système de santé public.
La baisse de la durée de vie aux USA est liée à l'accroissement des
excès de poids dus à un abus d'alcool, de sucre et de graisse. Bref on
https://www.cerin.org/rapports/lobesite-dans-le-monde-ocde-2017/
Ce ne sont pas les bactéries ou les virus qui sont un problème, mais la
bouffe.
Post by Roaringriri
La vraie comparaison doit se faire sur la durée de vie "en bonne santé",
et elle recule.
Pour être en bonne santé il faut bien manger, c'est la base. Tu n'as
qu'à regarder les différentes pyramides alimentaires disponibles sur le
net et ensuite va trouver celle correspondant à l'alimentation aux USA.
À titre d'info, et purement anecdotique, lors de mon dernier voyage à
San Francisco j'ai croisé des gens qui, en plein milieu d'après-midi,
mangeaient dans la rue un hamburger taille XXXXL ou siphonnaient un
gobelet de coca pas loin du litre. Et ils avaient un tour de taille plus
que conséquent. À l'aéroport de Dallas, tu as des petits trains
électriques qui te permettent d'aller d'un bout à l'autre sans marcher;
ils sont réservés aux obèses (des vrais, ceux qui payent deux places
d'avions pour s'asseoir) et il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup.
Étape 1 : Autrefois on avait peu d'argent pour manger et l'obésité était
synonyme de richesse. Je suis gros, donc je mange plus que toi, donc je
suis ton chef. Les gros étaient les riches.
Étape 2 : La croissance économique fait que la nourriture devient de
plus en plus abordable (Europe et USA), sans intérêt. Tout le monde
(j'arrondis) peut manger à sa faim et ce sont les voitures, les
vêtements, la maison.. qui deviennent le critère discriminant.
Étape 3 : La croissance, le rêve, ont cessé. La bouffe redevient le
premier critère de confort pour certains, une sorte d'assurance.
Pour ceux qui ont des doutes sur mes dires : regarder l'évolution du
tour de taille des hommes et des femmes sur les images depuis quelques
- La sveltesse des mannequins des grandes marques est arrivée (d'une
certaine façon) au début du XXe siècle ;
- Après WWII tout le monde, sauf les bébés, était mince sur les
publicités ;
- Depuis quelques années : il y a des jeunes femmes, principalement, qui
souffrent d'anorexie et du monde qui souffre de boulimie. Les publicités
essayent (pas vraiment) de corriger cet excès de maigreur. Et des femmes
revendiquent le droit à ce que leur obésité soit une qualité
publicitaire et non un défaut, une maladie.
L'excès de nourriture est redevenu la base de la réussite, ou
l'assurance de celle-ci pour les bas revenus, aux USA et ça se profile
pour nous.
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Benoît
2020-02-26 09:52:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Tu as tort. La connerie est une dimension totalement indépendante
d'autres dimensions telles la richesse, la taille, le poids,
l'intelligence...
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
©Charles Darlose
2020-02-26 10:33:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Benoît
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Tu as tort. La connerie est une dimension totalement indépendante
d'autres dimensions telles la richesse, la taille, le poids,
l'intelligence...
Il faudrait mesurer objectivement la connerie, la définir avec précision, établir des tests, les valider et enfin, attribuer à chaque individu un QC et à chaque pays un QC moyen.

Yaka Sejam
François Guillet
2020-02-26 12:20:10 UTC
Réponse
Permalink
roaringriri a exposé le 26/02/2020 :
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on
n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie
par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu
de chance qu'on roule sur l'or.
Julien Arlandis
2020-02-26 12:34:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on
n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie
par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu
de chance qu'on roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux qui
jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent mal
acquis changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans continuer
d'amasser mousse.
François Guillet
2020-02-26 15:19:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on n'est
pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie par trop de
mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu de chance qu'on
roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux qui
jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent mal acquis
changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans continuer d'amasser
mousse.
On a même vu un couple, ayant gagné les 6 chiffres au loto, se
retrouver sans un sou deux ans après !
Julien Arlandis
2020-02-26 16:27:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on n'est
pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie par trop de
mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu de chance qu'on
roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux qui
jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent mal acquis
changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans continuer d'amasser
mousse.
On a même vu un couple, ayant gagné les 6 chiffres au loto, se
retrouver sans un sou deux ans après !
Récemment on a parlé d'un gagnant à 7 chiffres, il a tenu une décennie
pour au final se retrouver clochard ! Comme quoi il est faux d'affirmer
que c'est l'argent qui rend riche, y a autre chose, mais l'évoquer est
déjà en dire long sur la nature humaine...
roaringriri
2020-02-26 17:59:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand
on n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa
vie par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la
connerie, peu de chance qu'on roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux
qui jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent
mal acquis changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans
continuer d'amasser mousse.
On a même vu un couple, ayant gagné les 6 chiffres au loto, se
retrouver sans un sou deux ans après !
Récemment on a parlé d'un gagnant à 7 chiffres, il a tenu une décennie
pour au final se retrouver clochard ! Comme quoi il est faux d'affirmer
que c'est l'argent qui rend riche, y a autre chose, mais l'évoquer est
déjà en dire long sur la nature humaine...
Jolie collection de crétineries bourgeoises.
Julien Arlandis
2020-02-26 18:14:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand
on n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa
vie par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la
connerie, peu de chance qu'on roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux
qui jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent
mal acquis changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans
continuer d'amasser mousse.
On a même vu un couple, ayant gagné les 6 chiffres au loto, se
retrouver sans un sou deux ans après !
Récemment on a parlé d'un gagnant à 7 chiffres, il a tenu une décennie
pour au final se retrouver clochard ! Comme quoi il est faux d'affirmer
que c'est l'argent qui rend riche, y a autre chose, mais l'évoquer est
déjà en dire long sur la nature humaine...
Jolie collection de crétineries bourgeoises.
<https://www.midilibre.fr/2019/11/18/michael-carroll-decroche-le-jackpot-et-passe-de-multimillionnaire-a-livreur-de-charbon,8547985.php>
Julien Arlandis
2020-02-26 18:15:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand
on n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa
vie par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la
connerie, peu de chance qu'on roule sur l'or.
De manière anecdotique, parfois la connerie rend riche... pour ceux
qui jouent au loto. Mais les statistiques ont montré que cet argent
mal acquis changeait plus vite de bourse que pierre qui roule sans
continuer d'amasser mousse.
On a même vu un couple, ayant gagné les 6 chiffres au loto, se
retrouver sans un sou deux ans après !
Récemment on a parlé d'un gagnant à 7 chiffres, il a tenu une décennie
pour au final se retrouver clochard ! Comme quoi il est faux d'affirmer
que c'est l'argent qui rend riche, y a autre chose, mais l'évoquer est
déjà en dire long sur la nature humaine...
Jolie collection de crétineries bourgeoises.
<https://www.midilibre.fr/2019/11/18/michael-carroll-decroche-le-jackpot-et-passe-de-multimillionnaire-a-livreur-de-charbon,8547985.php>
Par contre je me suis trompé sur le nombre de chiffres, c'était pas 7
mais 8.
h***@nullepart.org
2020-02-26 16:12:29 UTC
Réponse
Permalink
Selon vos critères Grigori Perelman:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées aux
règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con pour
quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on
n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie
par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu
de chance qu'on roule sur l'or.
François Guillet
2020-02-26 16:59:07 UTC
Réponse
Permalink
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées aux
règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con pour
quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Donc le fait qu'être con implique souvent une inadaptation aux règles
de fonctionnement de notre société n'a pas pour corollaire qu'un non
con serait adapté !
Un non con le comprendra.

Ensuite je n'ai pas fait une relation systématique entre connerie et
inadaptation, j'ai dit que ça y participait.

Enfin, en matière de connerie et même en général, il y a une notion à
connaître, c'est le domaine de compétence. Celui qui s'exprime dans son
domaine de compétence, comme Perelman en maths, n'apparaîtra
généralement pas pour un con (au moins vu de ses pairs). Ca ne veut
nullement dire qu'il n'en serait pas un dans d'autres domaines.

Le con est surtout celui qui ignore son ignorance et parlera ou agira
sûr de son fait en n'importe quelle occasion, c'est le syndrome
Dunning-Kruger. La répétitivité des conneries peut amener à la
pauvreté, même si ce n'est pas la cause unique.

Je précise que je parle ici du "con" au sens "d'intellectuellement
limité", pas du "sale con" (le vicieux) ni du "gros con" (le beaufre)
ni de toutes ces variantes du con qui peuvent aussi qualifier des gens
"intelligents" au sens de "capables de s'adapter aux règles de
fonctionnement notre société".
Python
2020-02-26 17:14:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées
aux règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con
pour quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Aheum. T'es sûr de ton coup là?
Julien Arlandis
2020-02-26 17:19:17 UTC
Réponse
Permalink
Post by Python
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées
aux règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con
pour quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Aheum. T'es sûr de ton coup là?
Le mot exact n'est pas contraire mais contraposée.
Python
2020-02-26 17:24:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by Python
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées
aux règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con
pour quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Aheum. T'es sûr de ton coup là?
Le mot exact n'est pas contraire mais contraposée.
Certes... et la proposition a=>b est équivalente à sa contraposée,
ce qui en fait un assez mauvais candidat pour son contraire...

Le contraire de a=>b (i.e. non a ou b) est bien évidemment a et non b.
François Guillet
2020-02-27 21:37:33 UTC
Réponse
Permalink
Post by Python
Post by Julien Arlandis
Post by Python
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées aux
règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con pour
quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Aheum. T'es sûr de ton coup là?
Le mot exact n'est pas contraire mais contraposée.
Certes... et la proposition a=>b est équivalente à sa contraposée,
ce qui en fait un assez mauvais candidat pour son contraire...
Le contraire de a=>b (i.e. non a ou b) est bien évidemment a et non b.
Oui, lapsus de ma part, je voulais dire le corollaire.

Le corollaire de A => B n'est pas non A => non B mais non B => non A.
Logique de base.
h***@nullepart.org
2020-02-26 20:31:11 UTC
Réponse
Permalink
Cher donneur de leçon ( sûr de son fait ?),
vous embrouillez votre monde avec votre histoire de proposition logique
et de contraposée, en prenant votre propos initial à l'envers, relisez vous.
C'est tout simple, avec l'exemple de Perelman: selon votre idée, le fait
qu'il soit inadapté aux règles sociales actuellement en vigueur, qu'il
ne soit pas apte aux activités rémunératrices , peut-être mène-t-il
aussi mal sa vie ( ah ah c'est quoi bien mener sa vie ? Etre comme tout
le monde, être différent ? La vaste blague), fait qu'il aurait selon
vous plusieurs symptômes de la connerie. Quand on a plusieurs symptômes,
on est facilement soupçonné d'avoir la maladie ...
Et comme vous vous en êtes aperçu après coup, il y a plusieurs nuances
de cons. Ce qui pose problème quand on utilise ce mot à tours de bras
sans précision. C'est comme utiliser v sans préciser si c'est une
tension ou une vitesse. Dans certains contextes cela peut prêter à
confusion. J'ai ajouté ça pour que ce post ait quelque chose à voir avec
fr.sci.physique ;-) . Mince il faut aussi que je cherche quelque chose
pour fr.soc.environnement. Je suis sec.
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées
aux règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con
pour quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
D'abord, le contraire de A => B n'est pas non A => non B mais
non B => non A. Logique de base.
Donc le fait qu'être con implique souvent une inadaptation aux règles de
fonctionnement de notre société n'a pas pour corollaire qu'un non con
serait adapté !
Un non con le comprendra.
Ensuite je n'ai pas fait une relation systématique entre connerie et
inadaptation, j'ai dit que ça y participait.
Enfin, en matière de connerie et même en général, il y a une notion à
connaître, c'est le domaine de compétence. Celui qui s'exprime dans son
domaine de compétence, comme Perelman en maths, n'apparaîtra
généralement pas pour un con (au moins vu de ses pairs). Ca ne veut
nullement dire qu'il n'en serait pas un dans d'autres domaines.
Le con est surtout celui qui ignore son ignorance et parlera ou agira
sûr de son fait en n'importe quelle occasion, c'est le syndrome
Dunning-Kruger. La répétitivité des conneries peut amener à la pauvreté,
même si ce n'est pas la cause unique.
Je précise que je parle ici du "con" au sens "d'intellectuellement
limité", pas du "sale con" (le vicieux) ni du "gros con" (le beaufre) ni
de toutes ces variantes du con qui peuvent aussi qualifier des gens
"intelligents" au sens de "capables de s'adapter aux règles de
fonctionnement notre société".
François Guillet
2020-02-27 22:11:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by h***@nullepart.org
Cher donneur de leçon ( sûr de son fait ?),
vous embrouillez votre monde avec votre histoire de proposition logique et de
contraposée, en prenant votre propos initial à l'envers, relisez vous.
Vous aurez donc rectifié la coquille, "contraire" au lieu de
"corollaire", le lapsus venant du fait que le corollaire utilise ici
les contraires des affirmations.

"Le corollaire de A => B n'est pas non A => non B mais non B => non A.
Logique de base."

Ceci n'invalide donc pas mon raisonnement.
A=con. B=non adapté
Si, souvent,
[con] => [non adapté],
alors, souvent,
non [non adapté] => [non con], soit [adapté] => [non con]

et non pas comme vous prétendiez que mon raisonnement y mènerait, à
[non adapté] => [con], avec en plus le pré-supposé non partagé que
Perelman ne serait pas adapté.
Post by h***@nullepart.org
C'est tout simple, avec l'exemple de Perelman: selon votre idée, le fait
qu'il soit inadapté aux règles sociales actuellement en vigueur, qu'il ne
soit pas apte aux activités rémunératrices , peut-être mène-t-il aussi mal sa
vie ( ah ah c'est quoi bien mener sa vie ? Etre comme tout le monde, être
différent ? La vaste blague), fait qu'il aurait selon vous plusieurs
symptômes de la connerie. Quand on a plusieurs symptômes, on est facilement
soupçonné d'avoir la maladie ...
Perelman est parfaitement adapté aux règles sociales. Issu d'un lycée
prestigieux, il étudie à l'université, il travaille ensuite dans
différents instituts, gagne donc sa vie comme universitaire, il publie
sur arXiv comme des milliers de physiciens et mathématiciens...

Le fait qu'il ait refusé son prix n'est nullement le signe d'une
inadaptation ! Au moins 6 Nobelisés l'ont fait avant lui.

En choisissant Perelman vous prouvez seulement qu'un adapté n'est pas
forcément à botte du système, ni forcément formaté sur la moyenne, rien
de plus.
Prenez plutôt des SDF près de chez vous, et voyez comment ils en sont
arrivés là. Vous verrez que beaucoup, pas tous évidemment car il peut
toujours y avoir des facteurs externes (maladie par ex.), mais
peut-être même la plupart, en sont là par leurs mauvais choix et
inaptitudes diverses. Hors cas comme cité (maladie, guerre, catastrophe
naturelle, enfance dans un milieu particulièrement défavorisé...), je
remarque que les gens font très souvent leur propre malheur et en sont
seul responsable. Vous pouvez remplacer "connerie" par "limites
intellectuelles" ou autres, ça ne change rien.
h***@nullepart.org
2020-02-29 16:56:36 UTC
Réponse
Permalink
Une partie de notre désaccord vient de l'absence, dans votre propos
initial, de définition de ce que vous appelez un "con". Même votre
définition en bas de votre dernier post ci dessous ( "con" = limité
intellectuellement) est insuffisante, car l'intelligence peut être
spécialisée. On peut donc être intelligent et "con" à la fois, de la
même manière qu'un culturiste, tout musclé qu'il soit, ne sera pas
forcément à l'aise devant un mur d'escalade ou pour courir un 400m.

Pour ce qui concerne Perelman, qui n'était qu'un exemple, je ne
reprendrai pas point par point, mais dire qu' "il est parfaitement
adapté aux règles sociales" me parait légèrement exagéré, et le mettre
sur même plan que quelqu'un comme Sartre ( en terme d'intégration
sociale ) également.

Votre dernier couplet sur les SDFs ( sociologie au doigt mouillé ?) et
le fait "que les gens font très souvent leur propre malheur et en sont
seul responsables": je pense que c'est de l'idéologie pure et simple (
avec peut-être de vagues racines religieuses: "aide toi et le ciel
t'aidera"). Vous pensez avoir compris l'être humain ? Votre familiarité
avec la physique - qui permet d'appréhender la complexité d'un bout de
métal par exemple - devrait vous rendre beaucoup plus prudent dans vos
affirmations. L'être humain, et son interaction avec la société dans
laquelle il vit (bien ou mal), c'est autrement plus complexe qu'un bout
de métal.
Post by François Guillet
Post by h***@nullepart.org
Cher donneur de leçon ( sûr de son fait ?),
vous embrouillez votre monde avec votre histoire de proposition
logique et de contraposée, en prenant votre propos initial à l'envers,
relisez vous.
Vous aurez donc rectifié la coquille, "contraire" au lieu de
"corollaire", le lapsus venant du fait que le corollaire utilise ici les
contraires des affirmations.
"Le corollaire de A => B n'est pas non A => non B mais non B => non A.
Logique de base."
Ceci n'invalide donc pas mon raisonnement.
A=con. B=non adapté
Si, souvent,
[con] => [non adapté],
alors, souvent,
non [non adapté] => [non con], soit [adapté] => [non con]
et non pas comme vous prétendiez que mon raisonnement y mènerait, à [non
adapté] => [con], avec en plus le pré-supposé non partagé que Perelman
ne serait pas adapté.
Post by h***@nullepart.org
C'est tout simple, avec l'exemple de Perelman: selon votre idée, le
fait qu'il soit inadapté aux règles sociales actuellement en vigueur,
qu'il ne soit pas apte aux activités rémunératrices , peut-être
mène-t-il aussi mal sa vie ( ah ah c'est quoi bien mener sa vie ? Etre
comme tout le monde, être différent ? La vaste blague), fait qu'il
aurait selon vous plusieurs symptômes de la connerie. Quand on a
plusieurs symptômes, on est facilement soupçonné d'avoir la maladie ...
Perelman est parfaitement adapté aux règles sociales. Issu d'un lycée
prestigieux, il étudie à l'université, il travaille ensuite dans
différents instituts, gagne donc sa vie comme universitaire, il publie
sur arXiv comme des milliers de physiciens et mathématiciens...
Le fait qu'il ait refusé son prix n'est nullement le signe d'une
inadaptation ! Au moins 6 Nobelisés l'ont fait avant lui.
En choisissant Perelman vous prouvez seulement qu'un adapté n'est pas
forcément à botte du système, ni forcément formaté sur la moyenne, rien
de plus.
Prenez plutôt des SDF près de chez vous, et voyez comment ils en sont
arrivés là. Vous verrez que beaucoup, pas tous évidemment car il peut
toujours y avoir des facteurs externes (maladie par ex.), mais peut-être
même la plupart, en sont là par leurs mauvais choix et inaptitudes
diverses. Hors cas comme cité (maladie, guerre, catastrophe naturelle,
enfance dans un milieu particulièrement défavorisé...), je remarque que
les gens font très souvent leur propre malheur et en sont seul
responsable. Vous pouvez remplacer "connerie" par "limites
intellectuelles" ou autres, ça ne change rien.
François Guillet
2020-03-01 20:48:07 UTC
Réponse
Permalink
Une partie de notre désaccord vient de l'absence, dans votre propos initial,
de définition de ce que vous appelez un "con". Même votre définition en bas
de votre dernier post ci dessous ( "con" = limité intellectuellement) est
insuffisante, car l'intelligence peut être spécialisée. On peut donc être
intelligent et "con" à la fois, de la même manière qu'un culturiste, tout
musclé qu'il soit, ne sera pas forcément à l'aise devant un mur d'escalade ou
pour courir un 400m.
A votre avis, pourquoi n'a-t-on qu'un seul mot, "con", pour désigner
une foultitude de concepts qui selon vous seraient différents ?
Parce que tout simplement ils ont des points communs généraux. Il
suffit de s'y tenir.
Si vous voulez une définition :
"Personne idiote, bête"
https://www.cnrtl.fr/definition/con
Pour ce qui concerne Perelman, qui n'était qu'un exemple, je ne reprendrai
pas point par point, mais dire qu' "il est parfaitement adapté aux règles
sociales" me parait légèrement exagéré, et le mettre sur même plan que
quelqu'un comme Sartre ( en terme d'intégration sociale ) également.
C'est votre point de vue, non étayé.
Le mien, déjà étayé, est qu'il est largement adapté pour les raisons
que j'ai données.
Votre dernier couplet sur les SDFs ( sociologie au doigt mouillé ?) et le
fait "que les gens font très souvent leur propre malheur et en sont seul
responsables": je pense que c'est de l'idéologie pure et simple ( avec
peut-être de vagues racines religieuses: "aide toi et le ciel t'aidera").
Vous pensez avoir compris l'être humain ? Votre familiarité avec la physique
- qui permet d'appréhender la complexité d'un bout de métal par exemple -
devrait vous rendre beaucoup plus prudent dans vos affirmations. L'être
humain, et son interaction avec la société dans laquelle il vit (bien ou
mal), c'est autrement plus complexe qu'un bout de métal.
Nul besoin de comprendre l'être humain ici. Il suffit de le considérer
comme un système cognitif dans une boîte noire, et d'observer les faits
avec les causes et les effets en entrée/sortie.
Quand on gagne 6 chiffres au loto et que deux ans après on est sur la
paille et qu'on s'en plaint, j'estime qu'on est un con sauf si c'était
par volonté délibérée.
On a le droit d'avoir un avis différent, de penser que la société ou
les autres seraient toujours les responsables de ce qui vous arrive.
Mais alors on en arrive à ce qu'on voit aujourd'hui : la
déresponsabilisation de l'individu, avec pour conséquence la
résignation puisqu'on ne serait plus maître de ce qui nous arrive, et
la désignation de boucs émissaires, les politiques, les industriels,
les autres en général, en guise d'explication de notre triste sort.
Une bonne formule pour s'en sortir : "prendre sur soi" (assumer ce qui
nous arrive et utiliser nos propres ressources, je précise car je vois
ici et là des définitions assez extravagantes de l'expression).
Ou rester con, morfler, et se plaindre de son sort.
mg
2020-03-02 08:39:50 UTC
Réponse
Permalink
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans
nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt
ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux extrêmes :
l'homme serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de
vue ) ou seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point
de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Post by h***@nullepart.org
Une partie de notre désaccord vient de l'absence, dans votre propos
initial, de définition de ce que vous appelez un "con". Même votre
définition en bas de votre dernier post ci dessous ( "con" = limité
intellectuellement) est insuffisante, car l'intelligence peut être
spécialisée. On peut donc être intelligent et "con" à la fois, de la
même manière qu'un culturiste, tout musclé qu'il soit, ne sera pas
forcément à l'aise devant un mur d'escalade ou pour courir un 400m.
A votre avis, pourquoi n'a-t-on qu'un seul mot, "con", pour désigner une
foultitude de concepts qui selon vous seraient différents ?
Parce que tout simplement ils ont des points communs généraux. Il suffit
de s'y tenir.
"Personne idiote, bête"
https://www.cnrtl.fr/definition/con
Post by h***@nullepart.org
Pour ce qui concerne Perelman, qui n'était qu'un exemple, je ne
reprendrai pas point par point, mais dire qu' "il est parfaitement
adapté aux règles sociales" me parait légèrement exagéré, et le mettre
sur même plan que quelqu'un comme Sartre ( en terme d'intégration
sociale ) également.
C'est votre point de vue, non étayé.
Le mien, déjà étayé, est qu'il est largement adapté pour les raisons que
j'ai données.
Post by h***@nullepart.org
Votre dernier couplet sur les SDFs ( sociologie au doigt mouillé ?)
et le fait "que les gens font très souvent leur propre malheur et en
sont seul responsables": je pense que c'est de l'idéologie pure et
simple ( avec peut-être de vagues racines religieuses: "aide toi et le
ciel t'aidera"). Vous pensez avoir compris  l'être humain ? Votre
familiarité avec la physique - qui permet d'appréhender la complexité
d'un bout de métal par exemple - devrait vous rendre beaucoup plus
prudent dans vos affirmations. L'être humain, et son interaction avec
la société dans laquelle il vit (bien ou mal), c'est autrement plus
complexe qu'un bout de métal.
Nul besoin de comprendre l'être humain ici. Il suffit de le considérer
comme un système cognitif dans une boîte noire, et d'observer les faits
avec les causes et les effets en entrée/sortie.
Quand on gagne 6 chiffres au loto et que deux ans après on est sur la
paille et qu'on s'en plaint, j'estime qu'on est un con sauf si c'était
par volonté délibérée.
On a le droit d'avoir un avis différent, de penser que la société ou les
autres seraient toujours les responsables de ce qui vous arrive. Mais
alors on en arrive à ce qu'on voit aujourd'hui : la déresponsabilisation
de l'individu, avec pour conséquence la résignation puisqu'on ne serait
plus maître de ce qui nous arrive, et la désignation de boucs
émissaires, les politiques, les industriels, les autres en général, en
guise d'explication de notre triste sort.
Une bonne formule pour s'en sortir : "prendre sur soi" (assumer ce qui
nous arrive et utiliser nos propres ressources, je précise car je vois
ici et là des définitions assez extravagantes de l'expression).
Ou rester con, morfler, et se plaindre de son sort.
François Guillet
2020-03-03 18:11:58 UTC
Réponse
Permalink
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans nuance
( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt ne
m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux extrêmes : l'homme
serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou
seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas contrairement à
ce que vous croyez de voir le point de vue opposé ainsi que l'existence
de tout ce qu'il y a entre les deux et qui semble entraver votre
capacité à faire un choix et vous motiver à continuer à faire de
l'équilibrisme sur la corde raide.

La société émerge des individus tandis que la bien-pensance, notamment
à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les individus. Une
société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni projet ni
conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il peut y avoir
des individus sans société, au moins dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation n'est
donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez de changer
la société de force sans influencer les individus pour que ce soit eux
qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté les grands
dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme
aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après avoir fait, comme
les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le
nucléaire.

"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on s'indigne,
on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches, les
multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut se
sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son sort,
par exemple celui de subir la pollution simplement parce qu'on vit
confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des
boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes. Les
gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne
font que la promotion du mouton bêlant.
Julien Arlandis
2020-03-03 20:52:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans nuance
( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt ne
m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux extrêmes : l'homme
serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou
seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas contrairement à
ce que vous croyez de voir le point de vue opposé ainsi que l'existence
de tout ce qu'il y a entre les deux et qui semble entraver votre
capacité à faire un choix et vous motiver à continuer à faire de
l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance, notamment
à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les individus. Une
société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni projet ni
conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il peut y avoir
des individus sans société, au moins dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation n'est
donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez de changer
la société de force sans influencer les individus pour que ce soit eux
qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté les grands
dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme
aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après avoir fait, comme
les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le
nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on s'indigne,
on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches, les
multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut se
sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son sort,
par exemple celui de subir la pollution simplement parce qu'on vit
confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des
boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes. Les
gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne
font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois te
déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta redevance,
tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des revenus tu dois
les déclarer. On passe notre vie à déclarer ce que l'on fait et parfois
ça prend plus de temps que de faire les choses. Quelle tristesse !
Julien Arlandis
2020-03-03 20:55:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans nuance
( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt ne
m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux extrêmes : l'homme
serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou
seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas contrairement à
ce que vous croyez de voir le point de vue opposé ainsi que l'existence
de tout ce qu'il y a entre les deux et qui semble entraver votre
capacité à faire un choix et vous motiver à continuer à faire de
l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance, notamment
à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les individus. Une
société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni projet ni
conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il peut y avoir
des individus sans société, au moins dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation n'est
donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez de changer
la société de force sans influencer les individus pour que ce soit eux
qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté les grands
dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme
aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après avoir fait, comme
les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le
nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on s'indigne,
on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches, les
multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut se
sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son sort,
par exemple celui de subir la pollution simplement parce qu'on vit
confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des
boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes. Les
gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne
font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois te
déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta redevance,
tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des revenus tu dois
les déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer, une manif faut la
déclarer, tu veux jouer avec un drone faut le déclarer... On passe notre
vie à déclarer ce que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que
de faire les choses. Quelle tristesse !
François Guillet
2020-03-03 21:08:30 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans
nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt
l'homme serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de
vue ) ou seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point de
vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas contrairement à ce
que vous croyez de voir le point de vue opposé ainsi que l'existence de
tout ce qu'il y a entre les deux et qui semble entraver votre capacité à
faire un choix et vous motiver à continuer à faire de l'équilibrisme sur la
corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance, notamment à
gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les individus. Une
société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni projet ni conscience.
Sans individu, pas de société, tandis qu'il peut y avoir des individus sans
société, au moins dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation n'est donc
nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez de changer la
société de force sans influencer les individus pour que ce soit eux qui la
fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté les grands dictateurs, Staline,
Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme aujourd'hui, qui échouera
aussi mais seulement après avoir fait, comme les autres s'il obtient le
pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle aujourd'hui.
On gueule, on affirme qu'on est en colère, on s'indigne, on n'a que le
gouvernement, l'industrie, les riches, les multinationales... en ligne de
mire, sans ni penser qu'on peut se sortir les doigts du cul pour changer la
société notamment par l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est
responsable de son sort, par exemple celui de subir la pollution simplement
parce qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il
faut des boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes.
Les gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne
font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est désormais
sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois te
déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta redevance, tu
construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des revenus tu dois les
déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer, une manif faut la déclarer, tu
veux jouer avec un drone faut le déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les choses.
Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent le
temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais tout
aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie, où
sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des preuves
qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous envoient la taxe
d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a déjà notifié avec
preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y est plus.
Julien Arlandis
2020-03-03 21:17:19 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue sans
nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue, ou plutôt
l'homme serait seul responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de
vue ) ou seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point de
vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre et les contingences
sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas contrairement à ce
que vous croyez de voir le point de vue opposé ainsi que l'existence de
tout ce qu'il y a entre les deux et qui semble entraver votre capacité à
faire un choix et vous motiver à continuer à faire de l'équilibrisme sur la
corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance, notamment à
gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les individus. Une
société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni projet ni conscience.
Sans individu, pas de société, tandis qu'il peut y avoir des individus sans
société, au moins dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation n'est donc
nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez de changer la
société de force sans influencer les individus pour que ce soit eux qui la
fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté les grands dictateurs, Staline,
Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme aujourd'hui, qui échouera
aussi mais seulement après avoir fait, comme les autres s'il obtient le
pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle aujourd'hui.
On gueule, on affirme qu'on est en colère, on s'indigne, on n'a que le
gouvernement, l'industrie, les riches, les multinationales... en ligne de
mire, sans ni penser qu'on peut se sortir les doigts du cul pour changer la
société notamment par l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est
responsable de son sort, par exemple celui de subir la pollution simplement
parce qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il
faut des boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes.
Les gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne
font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est désormais
sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois te
déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta redevance, tu
construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des revenus tu dois les
déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer, une manif faut la déclarer, tu
veux jouer avec un drone faut le déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les choses.
Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent le
temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais tout
aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie, où
sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des preuves
qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous envoient la taxe
d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a déjà notifié avec
preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la comptabilité, les
fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes que tu
dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les payes. Ils
passent leur temps à faire des saisies de documents qui ont été
numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne par ligne un
fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des imports dans leur
logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
roaringriri
2020-03-04 04:44:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue
sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue,
ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux
extrêmes : l'homme serait seul responsable de ce qu'il lui arrive (
votre point de vue ) ou seule la société serait responsable ( qui
n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue opposé
ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux et qui
semble entraver votre capacité à faire un choix et vous motiver à
continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les
individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni
projet ni conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il
peut y avoir des individus sans société, au moins dans le sens de
civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez
de changer la société de force sans influencer les individus pour
que ce soit eux qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté
les grands dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente
l'écologisme aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après
avoir fait, comme les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus
dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches, les
multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut se
sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son sort,
par exemple celui de subir la pollution simplement parce qu'on vit
confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des
boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes.
Les gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans
arrêt ne font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois
te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des
revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer,
une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone faut le
déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent le
temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais tout
aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie, où
sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des preuves
qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous envoient la taxe
d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a déjà notifié avec
preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la comptabilité,
les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes que tu
dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les payes. Ils
passent leur temps à faire des saisies de documents qui ont été
numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne par ligne un
fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des imports dans leur
logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais ça
coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
Julien Arlandis
2020-03-04 07:37:55 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue
sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me fatigue,
ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix entre deux
extrêmes : l'homme serait seul responsable de ce qu'il lui arrive (
votre point de vue ) ou seule la société serait responsable ( qui
n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue opposé
ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux et qui
semble entraver votre capacité à faire un choix et vous motiver à
continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les
individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni
projet ni conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il
peut y avoir des individus sans société, au moins dans le sens de
civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez
de changer la société de force sans influencer les individus pour
que ce soit eux qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté
les grands dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente
l'écologisme aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après
avoir fait, comme les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus
dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches, les
multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut se
sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son sort,
par exemple celui de subir la pollution simplement parce qu'on vit
confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des
boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent vos problèmes.
Les gens font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans
arrêt ne font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois
te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des
revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer,
une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone faut le
déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent le
temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais tout
aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie, où
sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des preuves
qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous envoient la taxe
d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a déjà notifié avec
preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la comptabilité,
les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes que tu
dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les payes. Ils
passent leur temps à faire des saisies de documents qui ont été
numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne par ligne un
fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des imports dans leur
logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais ça
coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé vu
que toutes les transactions monétaires circulent par voie
dématérialisée par l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le
seul avantage de la bureaucratie : celui de pouvoir générer sans limite
aucune des emplois sans la moindre valeur ajoutée pour des gens qui n'en
ont aucune. Suffit de pondre une petite taxe, une formalité à remplir,
et hop 10000 agents administratifs en plus pour traiter les formalités.
Pourquoi chercher à devenir créatif lorsqu'on peut être payé à
appliquer bêtement des directives qui peuvent s'empiler à l'infini ?
Quand l'addition va arriver, mon dieu que ça va faire mal... Les
coupables sont déjà tout désignés : les chinois, les allemands, les
américains, les africains, les riches, les gafa et bien sûr les juifs.
Roaringriri
2020-03-04 08:58:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue
sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me
fatigue, ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix
entre deux extrêmes : l'homme serait seul responsable de ce qu'il
lui arrive ( votre point de vue ) ou seule la société serait
responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue opposé
ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux et qui
semble entraver votre capacité à faire un choix et vous motiver à
continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les
individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni
projet ni conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il
peut y avoir des individus sans société, au moins dans le sens de
civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez
de changer la société de force sans influencer les individus pour
que ce soit eux qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté
les grands dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente
l'écologisme aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après
avoir fait, comme les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus
dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches,
les multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut
se sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son
sort, par exemple celui de subir la pollution simplement parce
qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non,
il faut des boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent
vos problèmes. Les gens font leur propre malheur et ceux qui les
excusent sans arrêt ne font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois
te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des
revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer,
une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone faut le
déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent
le temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais
tout aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie,
où sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des
preuves qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous
envoient la taxe d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a
déjà notifié avec preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y
est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la comptabilité,
les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes que
tu dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les payes.
Ils passent leur temps à faire des saisies de documents qui ont été
numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne par ligne
un fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des imports dans
leur logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais ça
coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé vu que
toutes les transactions monétaires circulent par voie dématérialisée par
l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le seul avantage de la
bureaucratie : celui de pouvoir générer sans limite aucune des emplois
sans la moindre valeur ajoutée pour des gens qui n'en ont aucune. Suffit
de pondre une petite taxe, une formalité à remplir, et hop 10000 agents
administratifs en plus pour traiter les formalités. Pourquoi chercher à
devenir créatif lorsqu'on peut être payé à appliquer bêtement des
directives qui peuvent s'empiler à l'infini ? Quand l'addition va
arriver, mon dieu que ça va faire mal... Les coupables sont déjà tout
désignés : les chinois, les allemands, les américains, les africains,
les riches, les gafa et bien sûr les juifs.
En théorie je suis imprimeur.
95% de ce que j'ai produit dans mes 45 ans de carrière n'avait pas le
moindre intérêt, a finit à la poubelle, et aurait tout aussi bien pu y
être mis en sortie de machine.
Alors c'est vrai qu'imposer une cohérence juridique aux seuls qu'on a
sous la main, n'en a pas vraiment beaucoup plus.
Pendant 35 ans on a eu un contrôle URSSAF tous les 4 ou 5 ans et un
controle fiscal avec la même fréquence.
A chaque fois ils repartaient avec quelque chose, un non respect du
formalisme suffit.
Les 3 derniers contrôles, ce sont eux qui nous ont envoyé un chèque,
comme ils changent leurs taux a peu pres tous les 3 mois, et que depuis
une douzaine d'années c'est pour les baisser, le comptable n'avait pas
suivi la cadence.
Depuis il y a l'usine à gaz, c'est à dire la fourniture à la demande de
fichier au format FEC, qui devrait automatiser totalement les contrôles,
mais pour l'instant ça ne fonctionne pas.
Heureusement d'ailleurs, par ce qu'avec ça, nous on va clignoter de partout.
Salaire unique, pas de rétribution du Capital, zéro frais de
"représentatioin", c'est ça qui nous valait des contrôles en continu,
alors avec FEC ...
Julien Arlandis
2020-03-04 12:21:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by Roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de vue
sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me
fatigue, ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le choix
entre deux extrêmes : l'homme serait seul responsable de ce qu'il
lui arrive ( votre point de vue ) ou seule la société serait
responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et en
présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue opposé
ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux et qui
semble entraver votre capacité à faire un choix et vous motiver à
continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne les
individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle n'a ni
projet ni conscience. Sans individu, pas de société, tandis qu'il
peut y avoir des individus sans société, au moins dans le sens de
civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous essayez
de changer la société de force sans influencer les individus pour
que ce soit eux qui la fassent, vous échouez. C'est ce qu'on tenté
les grands dictateurs, Staline, Hitler ou Mao. C'est ce que tente
l'écologisme aujourd'hui, qui échouera aussi mais seulement après
avoir fait, comme les autres s'il obtient le pouvoir, bien plus
dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches,
les multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on peut
se sortir les doigts du cul pour changer la société notamment par
l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est responsable de son
sort, par exemple celui de subir la pollution simplement parce
qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce qu'on veut. Non,
il faut des boucs émissaires et que d'autres que vous résolvent
vos problèmes. Les gens font leur propre malheur et ceux qui les
excusent sans arrêt ne font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu dois
te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes des
revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la déclarer,
une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone faut le
déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent
le temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires mais
tout aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la bureaucratie,
où sévissent des incompétents, comme les impôts qui exigent des
preuves qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel ils nous
envoient la taxe d'habtitation deux ans après, et alors qu'on leur a
déjà notifié avec preuves à l'appui que ça fait deux ans qu'on n'y
est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la comptabilité,
les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes que
tu dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les payes.
Ils passent leur temps à faire des saisies de documents qui ont été
numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne par ligne
un fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des imports dans
leur logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais ça
coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé vu que
toutes les transactions monétaires circulent par voie dématérialisée par
l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le seul avantage de la
bureaucratie : celui de pouvoir générer sans limite aucune des emplois
sans la moindre valeur ajoutée pour des gens qui n'en ont aucune. Suffit
de pondre une petite taxe, une formalité à remplir, et hop 10000 agents
administratifs en plus pour traiter les formalités. Pourquoi chercher à
devenir créatif lorsqu'on peut être payé à appliquer bêtement des
directives qui peuvent s'empiler à l'infini ? Quand l'addition va
arriver, mon dieu que ça va faire mal... Les coupables sont déjà tout
désignés : les chinois, les allemands, les américains, les africains,
les riches, les gafa et bien sûr les juifs.
En théorie je suis imprimeur.
Offset ou numérique ?
Post by Roaringriri
95% de ce que j'ai produit dans mes 45 ans de carrière n'avait pas le
moindre intérêt, a finit à la poubelle, et aurait tout aussi bien pu y
être mis en sortie de machine.
Ceci il ne t'appartient pas d'en juger, c'est utile pour celui qui te les
a commandé, faut pas pousser le raisonnement plus loin.
Sinon on devient comme toi ;)
roaringriri
2020-03-05 07:24:03 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de
vue sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me
fatigue, ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le
choix entre deux extrêmes : l'homme serait seul responsable de
ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou seule la société
serait responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et
en présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue
opposé ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux
et qui semble entraver votre capacité à faire un choix et vous
motiver à continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne
les individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle
n'a ni projet ni conscience. Sans individu, pas de société,
tandis qu'il peut y avoir des individus sans société, au moins
dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous
essayez de changer la société de force sans influencer les
individus pour que ce soit eux qui la fassent, vous échouez.
C'est ce qu'on tenté les grands dictateurs, Staline, Hitler ou
Mao. C'est ce que tente l'écologisme aujourd'hui, qui échouera
aussi mais seulement après avoir fait, comme les autres s'il
obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches,
les multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on
peut se sortir les doigts du cul pour changer la société
notamment par l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est
responsable de son sort, par exemple celui de subir la pollution
simplement parce qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce
qu'on veut. Non, il faut des boucs émissaires et que d'autres
que vous résolvent vos problèmes. Les gens font leur propre
malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne font que la
promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu
dois te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes
des revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la
déclarer, une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone
faut le déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent
le temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires
mais tout aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la
bureaucratie, où sévissent des incompétents, comme les impôts qui
exigent des preuves qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel
ils nous envoient la taxe d'habtitation deux ans après, et alors
qu'on leur a déjà notifié avec preuves à l'appui que ça fait deux
ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la
comptabilité, les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes
que tu dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les
payes. Ils passent leur temps à faire des saisies de documents qui
ont été numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne
par ligne un fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des
imports dans leur logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais
ça coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé vu
que toutes les transactions monétaires circulent par voie
dématérialisée par l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le
seul avantage de la bureaucratie : celui de pouvoir générer sans
limite aucune des emplois sans la moindre valeur ajoutée pour des
gens qui n'en ont aucune. Suffit de pondre une petite taxe, une
formalité à remplir, et hop 10000 agents administratifs en plus pour
traiter les formalités. Pourquoi chercher à devenir créatif lorsqu'on
peut être payé à appliquer bêtement des directives qui peuvent
s'empiler à l'infini ? Quand l'addition va arriver, mon dieu que ça
va faire mal... Les coupables sont déjà tout désignés : les chinois,
les allemands, les américains, les africains, les riches, les gafa et
bien sûr les juifs.
En théorie je suis imprimeur.
Offset ou numérique ?
80 % Numérique et 20 % sérigraphie.
Et surtout depuis une douzaine d'années beaucoup de semi produits
magnétiques, transformés et vendus sur le net.
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
95% de ce que j'ai produit dans mes 45 ans de carrière n'avait pas le
moindre intérêt, a finit à la poubelle, et aurait tout aussi bien pu y
être mis en sortie de machine.
Ceci il ne t'appartient pas d'en juger, c'est utile pour celui qui te
les a commandé, faut pas pousser le raisonnement plus loin.
Sinon on devient comme toi ;)
Au début, on refusait de bosser, pour l'armée, le nucléaire, les
politiques, les religieux, et plus largement tout ce qui nous déplaisait.
En exclusion, il ne reste plus les politiciens, et tout ce qui nous
dégoutte.
Les salariés ont toujours un droit de véto, mais ils ont vieilli et des
mômes à nourrir, et ils l'exercent rarement.
Julien Arlandis
2020-03-05 08:35:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de
vue sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue ) me
fatigue, ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir le
choix entre deux extrêmes : l'homme serait seul responsable de
ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou seule la société
serait responsable ( qui n'est pas mon point de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et
en présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue
opposé ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les deux
et qui semble entraver votre capacité à faire un choix et vous
motiver à continuer à faire de l'équilibrisme sur la corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne
les individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle
n'a ni projet ni conscience. Sans individu, pas de société,
tandis qu'il peut y avoir des individus sans société, au moins
dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la situation
n'est donc nullement symétrique. L'individu prime. Si vous
essayez de changer la société de force sans influencer les
individus pour que ce soit eux qui la fassent, vous échouez.
C'est ce qu'on tenté les grands dictateurs, Staline, Hitler ou
Mao. C'est ce que tente l'écologisme aujourd'hui, qui échouera
aussi mais seulement après avoir fait, comme les autres s'il
obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les riches,
les multinationales... en ligne de mire, sans ni penser qu'on
peut se sortir les doigts du cul pour changer la société
notamment par l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on est
responsable de son sort, par exemple celui de subir la pollution
simplement parce qu'on vit confortablement et que c'est aussi ce
qu'on veut. Non, il faut des boucs émissaires et que d'autres
que vous résolvent vos problèmes. Les gens font leur propre
malheur et ceux qui les excusent sans arrêt ne font que la
promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action est
désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu
dois te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer ta
redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu gagnes
des revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu dois la
déclarer, une manif faut la déclarer, tu veux jouer avec un drone
faut le déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire les
choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire réduisent
le temps de vie utile, sans parler des services non utilitaires
mais tout aussi chronophages et en plus inquisiteurs de la
bureaucratie, où sévissent des incompétents, comme les impôts qui
exigent des preuves qu'on n'habite plus à l'endroit pour lequel
ils nous envoient la taxe d'habtitation deux ans après, et alors
qu'on leur a déjà notifié avec preuves à l'appui que ça fait deux
ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la
comptabilité, les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes
que tu dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les
payes. Ils passent leur temps à faire des saisies de documents qui
ont été numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier ligne
par ligne un fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer des
imports dans leur logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces, mais
ça coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence d'une
opératrice un jour par semaine, et importation des données, juste
lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé vu
que toutes les transactions monétaires circulent par voie
dématérialisée par l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le
seul avantage de la bureaucratie : celui de pouvoir générer sans
limite aucune des emplois sans la moindre valeur ajoutée pour des
gens qui n'en ont aucune. Suffit de pondre une petite taxe, une
formalité à remplir, et hop 10000 agents administratifs en plus pour
traiter les formalités. Pourquoi chercher à devenir créatif lorsqu'on
peut être payé à appliquer bêtement des directives qui peuvent
s'empiler à l'infini ? Quand l'addition va arriver, mon dieu que ça
va faire mal... Les coupables sont déjà tout désignés : les chinois,
les allemands, les américains, les africains, les riches, les gafa et
bien sûr les juifs.
En théorie je suis imprimeur.
Offset ou numérique ?
80 % Numérique et 20 % sérigraphie.
Et elle est située où cette imprimerie ?
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
95% de ce que j'ai produit dans mes 45 ans de carrière n'avait pas le
moindre intérêt, a finit à la poubelle, et aurait tout aussi bien pu y
être mis en sortie de machine.
Ceci il ne t'appartient pas d'en juger, c'est utile pour celui qui te
les a commandé, faut pas pousser le raisonnement plus loin.
Sinon on devient comme toi ;)
Au début, on refusait de bosser, pour l'armée, le nucléaire, les
politiques, les religieux, et plus largement tout ce qui nous déplaisait.
En exclusion, il ne reste plus les politiciens, et tout ce qui nous
dégoutte.
Les salariés ont toujours un droit de véto, mais ils ont vieilli et des
mômes à nourrir, et ils l'exercent rarement.
Cela a t-il empêché les politiciens d'imprimer leurs prospectus ?
roaringriri
2020-03-05 09:56:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by mg
Mon dernier post sur le sujet, car à vrai dire votre point de
vue sans nuance ( et donc un peu bête de mon point de vue )
me fatigue, ou plutôt ne m'intéresse pas. Il faudrait avoir
le choix entre deux extrêmes : l'homme serait seul
responsable de ce qu'il lui arrive ( votre point de vue ) ou
seule la société serait responsable ( qui n'est pas mon point
de vue).
Et une interaction complexe entre le libre arbitre  et les
contingences sociales, vous en dites quoi ?
Je vous laisse à vos réflexions binaires.
Il est évident que l'individu et la société s'influencent
mutuellement.
Désolé si je vais à l'essentiel en évitant les lapalissades et
en présentant une position, la mienne. Ca ne m'empêche pas
contrairement à ce que vous croyez de voir le point de vue
opposé ainsi que l'existence de tout ce qu'il y a entre les
deux et qui semble entraver votre capacité à faire un choix et
vous motiver à continuer à faire de l'équilibrisme sur la
corde raide.
La société émerge des individus tandis que la bien-pensance,
notamment à gauche, nous dit que c'est la société qui façonne
les individus. Une société n'est pas une entité pensante, elle
n'a ni projet ni conscience. Sans individu, pas de société,
tandis qu'il peut y avoir des individus sans société, au moins
dans le sens de civilisation.
Même si la société influence évidemment l'individu, la
situation n'est donc nullement symétrique. L'individu prime.
Si vous essayez de changer la société de force sans influencer
les individus pour que ce soit eux qui la fassent, vous
échouez. C'est ce qu'on tenté les grands dictateurs, Staline,
Hitler ou Mao. C'est ce que tente l'écologisme aujourd'hui,
qui échouera aussi mais seulement après avoir fait, comme les
autres s'il obtient le pouvoir, bien plus dégâts que le CO2 ou
le nucléaire.
"Rester con, morfler, et se plaindre de son sort" est la règle
aujourd'hui. On gueule, on affirme qu'on est en colère, on
s'indigne, on n'a que le gouvernement, l'industrie, les
riches, les multinationales... en ligne de mire, sans ni
penser qu'on peut se sortir les doigts du cul pour changer la
société notamment par l'exemplarité de sa vie ni penser qu'on
est responsable de son sort, par exemple celui de subir la
pollution simplement parce qu'on vit confortablement et que
c'est aussi ce qu'on veut. Non, il faut des boucs émissaires
et que d'autres que vous résolvent vos problèmes. Les gens
font leur propre malheur et ceux qui les excusent sans arrêt
ne font que la promotion du mouton bêlant.
On vit sous le régime de la liberté déclarative, toute action
est désormais sujette à formalités, doit être declaree, contrôlée.
Dès ta naissance on doit te déclarer à la mairie, tu bosses tu
dois te déclarer à l'URSSAF, t'achètes une TV tu dois déclarer
ta redevance, tu construis un abri tu dois le déclarer, tu
gagnes des revenus tu dois les déclarer, tu fais la fête tu
dois la déclarer, une manif faut la déclarer, tu veux jouer
avec un drone faut le déclarer... On passe notre vie à déclarer ce
que l'on fait et parfois ça prend plus de temps que de faire
les choses. Quelle tristesse !
Ca prend un temps fou. Ces contrôles du tout sécuritaire
réduisent le temps de vie utile, sans parler des services non
utilitaires mais tout aussi chronophages et en plus inquisiteurs
de la bureaucratie, où sévissent des incompétents, comme les
impôts qui exigent des preuves qu'on n'habite plus à l'endroit
pour lequel ils nous envoient la taxe d'habtitation deux ans
après, et alors qu'on leur a déjà notifié avec preuves à l'appui
que ça fait deux ans qu'on n'y est plus.
Que dirais tu si comme moi tu gerais une entreprise, la
comptabilité, les fiches de paies, les DSN, un enfer !!!!!
Tu es obligé de payer des comptables qui vont déclarer les taxes
que tu dois payer, et ces gens là tu sais jamais combien tu les
payes. Ils passent leur temps à faire des saisies de documents
qui ont été numérisés/imprimés trois ou quatre fois, à recopier
ligne par ligne un fichier excel parce qu'ils ne savent pas gérer
des imports dans leur logiciel. Un vrai métier d'abrutis!
Un con, une table.
Mais tu devrais changer il y en a des beaucoup plus efficaces,
mais ça coûte cher (2500 à 3000 €/ mois pour nous) avec présence
d'une opératrice un jour par semaine, et importation des données,
juste lecture des fiches de pointage.
Mais on ne fait plus rien.
C'est pas toi qui parlait de travail inutile ? On est pile dans le mille.
Tout ceci ne sert à rien et pourrait être parfaitement automatisé
vu que toutes les transactions monétaires circulent par voie
dématérialisée par l'intermédiaire des banques. C'est d'ailleurs le
seul avantage de la bureaucratie : celui de pouvoir générer sans
limite aucune des emplois sans la moindre valeur ajoutée pour des
gens qui n'en ont aucune. Suffit de pondre une petite taxe, une
formalité à remplir, et hop 10000 agents administratifs en plus
pour traiter les formalités. Pourquoi chercher à devenir créatif
lorsqu'on peut être payé à appliquer bêtement des directives qui
peuvent s'empiler à l'infini ? Quand l'addition va arriver, mon
les chinois, les allemands, les américains, les africains, les
riches, les gafa et bien sûr les juifs.
En théorie je suis imprimeur.
Offset ou numérique ?
80 % Numérique et 20 % sérigraphie.
Et elle est située où cette imprimerie ?
Pas loin de Grenoble.
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Post by Roaringriri
95% de ce que j'ai produit dans mes 45 ans de carrière n'avait pas
le moindre intérêt, a finit à la poubelle, et aurait tout aussi bien
pu y être mis en sortie de machine.
Ceci il ne t'appartient pas d'en juger, c'est utile pour celui qui te
les a commandé, faut pas pousser le raisonnement plus loin.
Sinon on devient comme toi ;)
Ca a beaucoup changé, mais être imprimeur, c'est avoir un pouvoir.
Et comme tous les pouvoirs, on l'exerce ou pas.
Les types qui ont imprimé Mein Kampf, sans imposer e droit de réponse,
sont aussi coupables que l'auteur.
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Au début, on refusait de bosser, pour l'armée, le nucléaire, les
politiques, les religieux, et plus largement tout ce qui nous déplaisait.
En exclusion, il ne reste plus les politiciens, et tout ce qui nous
dégoutte.
Les salariés ont toujours un droit de véto, mais ils ont vieilli et
des mômes à nourrir, et ils l'exercent rarement.
Cela a t-il empêché les politiciens d'imprimer leurs prospectus ?
C'est la clientèle la plus pourrie qui soit.
Ils sont totalement irresponsables, tu seras peut-être payé, mais pas
par eux, avec une embrouille montée par une boité écran.
Ce qui veut dire que pour avoir bossé, tu deviens complice d'abus de
bien social, ou tu peux t'assoir sur ta facture.
Et eux, ne risquent rien.
De toute façon, on n'imprime très peu de papier.

La dernière fois qu'on a accepté de bosser, pour des "politiques",
c'était pour LO, et le deal c'était que EUX, viennent se servir d'une
machine, qu'on acceptait de les encadrer, mais pas de bosser pour eux.
Eux sont venus bosser, mais en général, ça suffit pour calmer les
donneurs de leçons.
robby
2020-03-05 10:04:56 UTC
Réponse
Permalink
pitiez, apprenez à répondre correctement, sans reprendre l'intégralité
de l'historique de tous les messages !

du coup je fini par jeter à vue sans lire.
--
Fabrice
Julien Arlandis
2020-03-05 11:16:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Cela a t-il empêché les politiciens d'imprimer leurs prospectus ?
C'est la clientèle la plus pourrie qui soit.
Je n'en doute pas, tous les politiciens sont des voyous nuisibles, sans
exception aucune.
Il m'est insupportable l'idée que mes impôts servent à payer ces
parasites.
Post by roaringriri
Ils sont totalement irresponsables, tu seras peut-être payé, mais pas
par eux, avec une embrouille montée par une boité écran.
Ce qui veut dire que pour avoir bossé, tu deviens complice d'abus de
bien social, ou tu peux t'assoir sur ta facture.
Et eux, ne risquent rien.
De toute façon, on n'imprime très peu de papier.
La dernière fois qu'on a accepté de bosser, pour des "politiques",
c'était pour LO, et le deal c'était que EUX, viennent se servir d'une
machine, qu'on acceptait de les encadrer, mais pas de bosser pour eux.
Eux sont venus bosser, mais en général, ça suffit pour calmer les
donneurs de leçons.
Richard Hachel
2020-03-05 13:03:18 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by roaringriri
Post by Julien Arlandis
Cela a t-il empêché les politiciens d'imprimer leurs prospectus ?
C'est la clientèle la plus pourrie qui soit.
Je n'en doute pas, tous les politiciens sont des voyous nuisibles, sans
exception aucune.
Il m'est insupportable l'idée que mes impôts servent à payer ces parasites.
Oooh que je connais quelqu'un qui va avoir des problèmes...

R.H.

roaringriri
2020-02-27 06:06:58 UTC
Réponse
Permalink
Post by h***@nullepart.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grigori_Perelman
est donc un con, comme nombre de personnes créatives mais inadaptées aux
règles de fonctionnement notre société. On est à coup sûr un con pour
quelqu'un d'autre, je n'y échappe pas et vous non plus.
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Tu as raison: Les pauvres sont cons !!!
Pas tous, mais la connerie participe certainement à la pauvreté.
Quand on ne comprend pas les codes des sociétés où l'on vit, quand on
n'est pas apte aux activités rémunératrices, quand on mène mal sa vie
par trop de mauvais choix, symtômes parmi d'autres de la connerie, peu
de chance qu'on roule sur l'or.
Le cornichon guillet répond au premier degré à une affirmation qui se
voulait au 2eme, qui elle même répondait à un autre demeuré, qui
prétendait que les pauvres n'avaient qu'à arrêter de bouffer comme des
cochons (cause de leur obésité) pour s'enrichir.

fse n'est qu'un long monologue de sourds et de mal comprenants.
François Guillet
2020-02-27 22:15:46 UTC
Réponse
Permalink
roaringriri avait écrit le 27/02/2020 :
...
Le cornichon guillet répond au premier degré à une affirmation qui se voulait
au 2eme,
elle se voudrait au 2ème mais elle n'y était pas, seulement dans
l'esprit de roaringriri, ou plutôt de l'ersatz qui lui en tient lieu et
l'empêche, comme on le voit, de répondre sur le sujet.
roaringriri
2020-02-28 04:52:13 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
...
Post by roaringriri
Le cornichon guillet répond au premier degré à une affirmation qui se
voulait au 2eme,
elle se voudrait au 2ème mais elle n'y était pas, seulement dans
l'esprit de roaringriri, ou plutôt de l'ersatz qui lui en tient lieu et
l'empêche, comme on le voit, de répondre sur le sujet.
Mais quel con ce Guillet !
François Guillet
2020-03-01 20:18:41 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
...
Post by roaringriri
Le cornichon guillet répond au premier degré à une affirmation qui se
voulait au 2eme,
elle se voudrait au 2ème mais elle n'y était pas, seulement dans l'esprit
de roaringriri, ou plutôt de l'ersatz qui lui en tient lieu et l'empêche,
comme on le voit, de répondre sur le sujet.
Mais quel con ce Guillet !
Il manque la démo. Demander à tes cons de loups de t'aider.
robby
2020-02-22 20:53:53 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
et il est bien connu que les cadres sont bien moins consommateurs de
"nécro-technologies".
Post by roaringriri
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
bref, l'INSEE (et confrères, en France et à l'étranger) nous mentent.
Mais heureusement, roaringriri, lui, il sait. Il a un accès télépathique
direct à La Vérité Vraie. :-)
--
Fabrice
roaringriri
2020-02-23 07:59:35 UTC
Réponse
Permalink
Post by robby
Post by roaringriri
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et
d'un cadre est de 10 à 20 ans.
et il est bien connu que les cadres sont bien moins consommateurs de
"nécro-technologies".
Post by roaringriri
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
bref, l'INSEE (et confrères, en France et à l'étranger) nous mentent.
Mais heureusement, roaringriri, lui, il sait. Il a un accès télépathique
direct à La Vérité Vraie. :-)
Non, j'ai (j'avais) juste une famille et des proches.
Mais tu as raison de chercher à te rassurer, dis toi bien que la science
progresse, et que si tu as suffisamment d'économies, tu pourras durer
plus longtemps.
Paul Aubrin
2020-02-23 08:08:04 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by robby
Post by roaringriri
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
bref, l'INSEE (et confrères, en France et à l'étranger) nous mentent.
Mais heureusement, roaringriri, lui, il sait. Il a un accès
télépathique direct à La Vérité Vraie.
Non, j'ai (j'avais) juste une famille et des proches.
Pensez-vous que cette évidence anecdotique a plus de valeur que les
statistiques mondiales. Il ne manque pas de textes historiques pour
connaître l'espérance de vie dans les sociétés pré-industrielles. Il en
existe d'ailleurs encore dont les espérances de vie confirment les
évaluations historiques.
Post by roaringriri
Mais tu as raison de chercher à te rassurer, dis toi bien que la science
progresse, et que si tu as suffisamment d'économies, tu pourras durer
plus longtemps.
Sophisme sans valeur.
Décidément, Roaringriri, le niveau de votre argumentation baisse.
François Guillet
2020-02-23 13:16:50 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by robby
Post by roaringriri
Et la différence de durée de vie en bonne santé entre un smicard et d'un
cadre est de 10 à 20 ans.
et il est bien connu que les cadres sont bien moins consommateurs de
"nécro-technologies".
Post by roaringriri
Alors la comptine pour demeurés de l'allongement de la vie ...
bref, l'INSEE (et confrères, en France et à l'étranger) nous mentent.
Mais heureusement, roaringriri, lui, il sait. Il a un accès télépathique
direct à La Vérité Vraie. :-)
Non, j'ai (j'avais) juste une famille et des proches.
Et alors ?
Voir midi à sa porte fournirait la Vérité Vraie ?
Paul Aubrin
2020-02-22 13:39:27 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
Aucun, bien sur.
Je vois.
robby
2020-02-22 20:50:44 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by roaringriri
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Comment a été établi le lien entre 5G et cancer ?
nécro-technologies
clignotant 1 : vocabulaire instrumentalisé
Post by roaringriri
En fait, le Cancer, c'est juste qu'on vit plus longtemps, c'est
génétique, c'est normal.
Et les  pauvres qui vivent 10 ans à 20 ans de moins, c'est probablement
par ce qu'ils ont le gène de la pauvreté.
clignotant 2 : raisonne en voulant tourner en ridicule avec arguments
homme-de-paille.

-> troll -> poubelle.
--
Fabrice
François Guillet
2020-02-22 13:21:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by roaringriri
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Par rapport aux millions de morts par famines et épidémies dans le
passé, et en remarquant qu'en plus le cancer aussi faisait des morts
même au 18ème siècle mais n'était identifié comme tel, ce que nous
vivons aujourd'hui c'est le grand confort, attesté par l'espérance de
vie qui a doublé depuis le début du 19ème siècle.
Ratgrigri le bobo se plaint comme un enfant gâté, en minable politicard
pour qui tous les moyens sont bons pour combattre les démocraties
libérales. C'est que l'imbécile est bien capable de scier la branche
sur laquelle il est assis.
Gloops
2020-02-24 22:07:31 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by roaringriri
Post by bilou
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Par rapport aux millions de morts par famines et épidémies dans le
passé, et en remarquant qu'en plus le cancer aussi faisait des morts
même au 18ème siècle mais n'était identifié comme tel, ce que nous
vivons aujourd'hui c'est le grand confort, attesté par l'espérance de
vie qui a doublé depuis le début du 19ème siècle.
Ratgrigri le bobo se plaint comme un enfant gâté, en minable politicard
pour qui tous les moyens sont bons pour combattre les démocraties
libérales. C'est que l'imbécile est bien capable de scier la branche sur
laquelle il est assis.
Note bien qu'il ne serait pas le seul.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
François Guillet
2020-02-24 22:13:15 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by roaringriri
Post by bilou
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Tout à fait, on n'a plus besoin de se déplacer, ou de faire un boulot
dégueulasse, pour en prendre plein la gueule !
Egalité, Fraternité, Cancer.
Vive la 5 G !
Par rapport aux millions de morts par famines et épidémies dans le passé,
et en remarquant qu'en plus le cancer aussi faisait des morts même au 18ème
siècle mais n'était identifié comme tel, ce que nous vivons aujourd'hui
c'est le grand confort, attesté par l'espérance de vie qui a doublé depuis
le début du 19ème siècle.
Ratgrigri le bobo se plaint comme un enfant gâté, en minable politicard
pour qui tous les moyens sont bons pour combattre les démocraties
libérales. C'est que l'imbécile est bien capable de scier la branche sur
laquelle il est assis.
Note bien qu'il ne serait pas le seul.
Si seulement je n'étais pas sur la même branche, ce serait un régal de
les voir faire.
Longeville
2020-02-22 13:00:11 UTC
Réponse
Permalink
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
PP
2020-02-22 13:31:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Longeville
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
Mais c’est bien plus que sommaire.
Il mélange un tas d’idées sans rapport les unes avec les autres, il
s’appuie sur des discours qui n’ont aucune preuve du moindre début de fait.
Remarquons qu’on a les mêmes tous les samedis pour manifester au non
respect des règles démocratiques. Sauf que les « mecs » sont à peine un
millier !
Julien Arlandis
2020-02-22 14:36:26 UTC
Réponse
Permalink
Post by Longeville
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
La puissance d'un émetteur étant il me semble proportionnelle à la
surface couverte, je vois mal comment l'augmentation du nombre
d'émetteurs pourrait diminuer l'efficacité énergétique, d'autant que
la 5G permet de former des faisceaux très directifs vers les terminaux
augmentant ainsi considérablement le rendement de la transmission.
François Guillet
2020-02-22 15:02:14 UTC
Réponse
Permalink
Post by Longeville
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
La puissance d'un émetteur étant il me semble proportionnelle à la surface
couverte, je vois mal comment l'augmentation du nombre d'émetteurs pourrait
diminuer l'efficacité énergétique, d'autant que la 5G permet de former des
faisceaux très directifs vers les terminaux augmentant ainsi considérablement
le rendement de la transmission.
et en plus, le relais indique au portable la puissance qu'il doit
émettre. Mieux le relais reçoit, et plus le portable réduit sa
puissance. Ces faisceaux très directifs servant aussi bien à l'émission
qu'à la réception, la 5G est un progrès pour l'énergie.
Julien Arlandis
2020-02-22 15:08:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Longeville
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
La puissance d'un émetteur étant il me semble proportionnelle à la surface
couverte, je vois mal comment l'augmentation du nombre d'émetteurs pourrait
diminuer l'efficacité énergétique, d'autant que la 5G permet de former des
faisceaux très directifs vers les terminaux augmentant ainsi considérablement
le rendement de la transmission.
et en plus, le relais indique au portable la puissance qu'il doit
émettre. Mieux le relais reçoit, et plus le portable réduit sa
puissance. Ces faisceaux très directifs servant aussi bien à l'émission
qu'à la réception, la 5G est un progrès pour l'énergie.
Oui c'est ce que j'avais cru comprendre, du coup sur quoi ils se basent
pour affirmer le contraire ?
Longeville
2020-02-22 18:01:59 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by Longeville
Post by bilou
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
C'est d'autant plus stupide que si il y a un truc qui évite des
déplacements polluants et inutiles c'est bien la téléphonie mobile.
Je suis bien d'accord et, pour être particulièrement au fait de ces
sujets, je trouve son analyse extrêmement sommaire, en particulier sur
le domaine de la consommation d'énergie.
La puissance d'un émetteur étant il me semble proportionnelle à la
surface couverte,
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
La 5G n'utilise pas des stations de base puissantes mais un grand nombre
de nano stations de petites puissance, ce qui permet une plus grande
efficacité énergétique.
D'autre part, l'évolution constante des composants RF, tant au niveau
des stations que des terminaux, vers des consommations toujours plus
faibles contribue à une meilleure efficacité également.

La 5G est indéniablement un grand progrès de ce point de vue et
l'argumentaire technique de M. Barrau ne m'a pas convaincu du tout. Pour
ce qui est de ses considérations sociologiques et politiques, c'est une
autre sujet.
Gloops
2020-02-24 22:11:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Longeville
2020-02-24 23:41:55 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non ! Si vous voulez voir plus loin, il vous faudra avoir une lanterne
plus puissante. Là, c'est la même chose :-D
François Guillet
2020-02-25 17:17:08 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non, pas le contraire.
C'est tellement stupéfiant que je dois le dire haut et fort : sur ce
coup, Longeville ne s'est pas planté. Statistiquement, ça devait bien
arriver un jour. Une première sans doute !
:-)
Julien Arlandis
2020-02-26 11:44:35 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non, pas le contraire.
C'est tellement stupéfiant que je dois le dire haut et fort : sur ce
coup, Longeville ne s'est pas planté. Statistiquement, ça devait bien
arriver un jour. Une première sans doute !
:-)
En fait si on reprend le fil, il reprend la même chose que moi mais en
expliquant que je me suis trompé. Il a tort d'avoir raison en disant que
j'ai tort :)
Longeville
2020-02-26 12:10:10 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non, pas le contraire.
C'est tellement stupéfiant que je dois le dire haut et fort : sur ce
coup, Longeville ne s'est pas planté. Statistiquement, ça devait bien
arriver un jour. Une première sans doute !
:-)
En fait si on reprend le fil, il reprend la même chose que moi
... en remettant les choses dans l'ordre.
François Guillet
2020-02-26 15:27:24 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Post by François Guillet
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non, pas le contraire.
C'est tellement stupéfiant que je dois le dire haut et fort : sur ce coup,
Longeville ne s'est pas planté. Statistiquement, ça devait bien arriver un
jour. Une première sans doute !
:-)
En fait si on reprend le fil, il reprend la même chose que moi mais en
expliquant que je me suis trompé. Il a tort d'avoir raison en disant que j'ai
tort :)
Ah oui, exact. Je me suis emballé trop vite !
Gloops
2020-02-29 22:46:09 UTC
Réponse
Permalink
Post by François Guillet
Post by Gloops
Post by Longeville
Ce serait plutôt le contraire mais en fait, le champ électromagnétique
en un point donné varie avec le carré de la puissance émise.
De façon triviale, pour doubler la portée, il faut multiplier la
puissance par 4.
Ou le contraire, peut-être ?
Non, pas le contraire.
C'est tellement stupéfiant que je dois le dire haut et fort : sur ce
coup, Longeville ne s'est pas planté. Statistiquement, ça devait bien
arriver un jour. Une première sans doute !
:-)
Argh ...
Je faisais des calculs concernant l'électricité, alors qu'on parlait de
champ magnétique ...
Ça craint.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Python
2020-02-22 12:43:02 UTC
Réponse
Permalink
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
Un point de vue un peu plus informé que les récriminations
à deux balles de ce fil :

https://www.bortzmeyer.org/5g.html
Elephant Man
2020-02-22 12:46:52 UTC
Réponse
Permalink
Post by Python
Un point de vue un peu plus informé que les récriminations
https://www.bortzmeyer.org/5g.html
Le lien a déjà été cité est c'est le plus équilibré, les meilleurs
arguments ne sont pas des fumisteries comme le cancer des ondes ou je ne
sais quoi mais bien le coût et la pollution engendrée. Ça rappelle
d'ailleurs les problématiques sur le compteur Linky qui ne rend pas
malade mais permet de surveiller les gens, il ne faut pas se tromper
d'arguments.

(Je place un suivi sur le forum où j'aurai l'air le moins nul :)
Gloops
2020-02-24 22:41:37 UTC
Réponse
Permalink
Post by Python
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
Un point de vue un peu plus informé que les récriminations
https://www.bortzmeyer.org/5g.html
Effectivement, il y a des arguments.
Même si il y a aussi quelques liens morts.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Paul Aubrin
2020-02-25 08:39:47 UTC
Réponse
Permalink
Post by Gloops
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
Un point de vue un peu plus informé que les récriminations à deux
https://www.bortzmeyer.org/5g.html
Effectivement, il y a des arguments.
Même si il y a aussi quelques liens morts.
Ce qui est très suspect dans ce dénigrement de la 5G est que les attaques
proviennent des mêmes hurluberlus "naturopathes" et ont commencé avant
même que la technologie soit même expérimentée.

En 2018, ces activistes avaient accusé une expérimentation 5G d'avoir tué
un essaim de passereaux à La Hague. Vérifications faite, des passereaux
sont bien morts, mais il n'y avait pas eu expérimentation 5G.

https://www.mimikama.at/allgemein/tote-voegel-den-haag-5g/

On a bien ouvert de nouvelles bandes de fréquences pour la 5G. Cela peut-
être un problème pour les radars météo. Mais la 5G fonctionne aussi avec
les fréquences de la 4G. Ce n'est donc pas la 5G qui pose,
potentiellement, de nouveaux problèmes, mais les nouvelles bandes de
fréquences le jour où on aura besoin des les utiliser.
Cela n'empêchera pas les "naturopathes" d'attaquer tout ce qui bouge.
©Charles Darlose
2020-02-26 10:42:04 UTC
Réponse
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Gloops
Post by Julien Arlandis
Ce genre de croisade contre les nouvelles technologies m'attriste
terriblement, les arguments qui invalident le raisonnement d'Aurélien
Barrau ne manquent pourtant pas...
http://youtu.be/O4JEyqpJzak
Un point de vue un peu plus informé que les récriminations à deux
https://www.bortzmeyer.org/5g.html
Effectivement, il y a des arguments.
Même si il y a aussi quelques liens morts.
Ce qui est très suspect dans ce dénigrement de la 5G est que les attaques
proviennent des mêmes hurluberlus "naturopathes" et ont commencé avant
même que la technologie soit même expérimentée.
En 2018, ces activistes avaient accusé une expérimentation 5G d'avoir tué
un essaim de passereaux à La Hague. Vérifications faite, des passereaux
sont bien morts, mais il n'y avait pas eu expérimentation 5G.
https://www.mimikama.at/allgemein/tote-voegel-den-haag-5g/
On a bien ouvert de nouvelles bandes de fréquences pour la 5G. Cela peut-
être un problème pour les radars météo. Mais la 5G fonctionne aussi avec
les fréquences de la 4G. Ce n'est donc pas la 5G qui pose,
potentiellement, de nouveaux problèmes, mais les nouvelles bandes de
fréquences le jour où on aura besoin des les utiliser.
Cela n'empêchera pas les "naturopathes" d'attaquer tout ce qui bouge.
Détruire est leur seule compétence, lorsqu'ils construisent quelque chose c'est NDL : https://www.google.com/search?q=Notre+dame+des+landes+cabanes&source=lnms&tbm=isch&sa=X

Sejam
Loading...