Discussion:
Unique brillance en surface !
Add Reply
Ahmed Ouahi, Architect
2020-03-04 12:15:09 UTC
Réponse
Permalink
... Néanmoins que paraît-il en fait que tout un chacun ayant cru que
l'univers devait contenir une distributionn infinie d'étoiles s'en était-il
mis devant une explication que la pénombre de la nuit au sein du ciel
toutefois quelqun jette un semblant de regard à cette ère infinie des
étoiles alors en aurait pu en être perçu comme jamais en pourrait-il y avoir
une certaine finalité de bois où l'une des lignes de la vision serait
toujours se finissant par un arbre d'où puisse-t-on s'en apercevoir le ciel
entier comme en était-il une unique brillance en surface bien entendu ce qui
n'en était-il absolument pas le cas étant donné que l'hypothèse que l'espace
était plein de tenteux ether juste en crééede nouvelles possibilités pour
toute explication de cette pénombre de la nuit du ciel cependant un
astronome irlandais John Gore ayant suggerer que la pénombre de l'espace
interstellaire puisse en être une évidence pour les endroits du vide total
de l'ether et de la matière puisque Gore et le canadien astronome Simon
Newcomb ensemble ayant cruque le puzzle que la pénombre de la nuit du ciel
aurait pu résoudre toutefois la galaxie couverte par les étoiles et les
nebuleuses sur milky way sur la perfection du vide à travers quoi aurait pu
voyager thermodynamiquement ce qui en donne la brillance des étoiles ...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Ahmed Ouahi, Architect
2020-03-04 14:12:13 UTC
Réponse
Permalink
... En fin de compte le montant de Fitzgerald-Lorentz d'amoindrissement en
était-il prédit en être très petit dont la longueur en faire bouger les
objets aurait pu en être contrariée par le facteur d'égalité à la racine
carrée ( iota moins nu au carré sur c au carré )où nu leur vitesse et c la
vitesse de la lumière d'où pour la vitesse de cinq-cents km à l'heure
aproche-t-on à la contraction qui n'en était plus grande qu'une centaine de
millionième d'un pour cent d'où Fitzgeral ayant noté que si cette racine
carrée (iota moins nu au carré sur c au carré )est facteur de contraction
est l'analyse de Miichelson de son apparence fixe sur la surface de la terre
pour se mouvoir autour du soleil ce qui en aurait-il expliquer pourquoi
Michelson n'ayant mesuré aucunement d'effet de l'ether étant donné que que
l'arme de l'interferomètre se contracte par le facteur de la racine carrée
( iota moins nu au carré sur c au carré ) en direction de son mouvement à
l'ether en vitesse nu en orbite à la vitesse de vingt-neuf kilomètres par
seconde pour autant que ce résultat dans la contraction en cours c'est
seulement vingt millions en direction du mouvement de l'orbite de la terre
que la longueur de l'arme reste perpendiculaire à l'ether selon le
mouvement infecté dont la petite contraction en cours en permettre
l'existence de l'ether qu'en soit stationnaire en être considéré nul de
l'experience de Michelson et de Morley en experience de l'espace ayant eu
besoin ne pas en être complétement vide ...


--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!



"Ahmed Ouahi, Architect" kirjoitti
viestissä:gZM7G.1381$***@uutiset.elisa.fi...

... Néanmoins que paraît-il en fait que tout un chacun ayant cru que
l'univers devait contenir une distributionn infinie d'étoiles s'en était-il
mis devant une explication que la pénombre de la nuit au sein du ciel
toutefois quelqun jette un semblant de regard à cette ère infinie des
étoiles alors en aurait pu en être perçu comme jamais en pourrait-il y avoir
une certaine finalité de bois où l'une des lignes de la vision serait
toujours se finissant par un arbre d'où puisse-t-on s'en apercevoir le ciel
entier comme en était-il une unique brillance en surface bien entendu ce qui
n'en était-il absolument pas le cas étant donné que l'hypothèse que l'espace
était plein de tenteux ether juste en crééede nouvelles possibilités pour
toute explication de cette pénombre de la nuit du ciel cependant un
astronome irlandais John Gore ayant suggerer que la pénombre de l'espace
interstellaire puisse en être une évidence pour les endroits du vide total
de l'ether et de la matière puisque Gore et le canadien astronome Simon
Newcomb ensemble ayant cruque le puzzle que la pénombre de la nuit du ciel
aurait pu résoudre toutefois la galaxie couverte par les étoiles et les
nebuleuses sur milky way sur la perfection du vide à travers quoi aurait pu
voyager thermodynamiquement ce qui en donne la brillance des étoiles ...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!
Ahmed Ouahi, Architect
2020-03-06 12:59:25 UTC
Réponse
Permalink
... À toute fin utile Immanuel Kant ayant puisé d'une ceraine observation
afin en prouver à lui-même que l'espace devait en être en trois dimensions
selon l'existence du carré inverse de la loi de la force gravitationelle
ayant suggéré que la Dieu ayant eu le choix de l'inverse du cube au lieu de
la loi du carré inverse de la force gravitationelle selon la distance alors
l'univers en différents dimensions en l'occurrence quatre auraient pu en
avoir résultés tant de nos jours aurait-on pu en prrêter un regard afin en
avoir le coup de la ligne en arrière au devant en trois dimensions de
l'espace afin en explicite pourquoi s'apprête-on en percevoir la loi de la
nature en carré inverse et non le contraire cependant selon Immanuel Kant en
speculer aux alentours sur la somme du theolologique et géométrique aspect
de l'extra dimension et s'en apercevoir que la prose en la matière lutte
tant les propriétés de ces hypothétique espaces par les mathématiquessens
....

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!


"Ahmed Ouahi, Architect" kirjoitti viestissä:...

... En fin de compte le montant de Fitzgerald-Lorentz d'amoindrissement en
était-il prédit en être très petit dont la longueur en faire bouger les
objets aurait pu en être contrariée par le facteur d'égalité à la racine
carrée ( iota moins nu au carré sur c au carré )où nu leur vitesse et c la
vitesse de la lumière d'où pour la vitesse de cinq-cents km à l'heure
aproche-t-on à la contraction qui n'en était plus grande qu'une centaine de
millionième d'un pour cent d'où Fitzgeral ayant noté que si cette racine
carrée (iota moins nu au carré sur c au carré )est facteur de contraction
est l'analyse de Miichelson de son apparence fixe sur la surface de la terre
pour se mouvoir autour du soleil ce qui en aurait-il expliquer pourquoi
Michelson n'ayant mesuré aucunement d'effet de l'ether étant donné que que
l'arme de l'interferomètre se contracte par le facteur de la racine carrée
( iota moins nu au carré sur c au carré ) en direction de son mouvement à
l'ether en vitesse nu en orbite à la vitesse de vingt-neuf kilomètres par
seconde pour autant que ce résultat dans la contraction en cours c'est
seulement vingt millions en direction du mouvement de l'orbite de la terre
que la longueur de l'arme reste perpendiculaire à l'ether selon le
mouvement infecté dont la petite contraction en cours en permettre
l'existence de l'ether qu'en soit stationnaire en être considéré nul de
l'experience de Michelson et de Morley en experience de l'espace ayant eu
besoin ne pas en être complétement vide ...


--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!



"Ahmed Ouahi, Architect" kirjoitti
viestissä:gZM7G.1381$***@uutiset.elisa.fi...

... Néanmoins que paraît-il en fait que tout un chacun ayant cru que
l'univers devait contenir une distributionn infinie d'étoiles s'en était-il
mis devant une explication que la pénombre de la nuit au sein du ciel
toutefois quelqun jette un semblant de regard à cette ère infinie des
étoiles alors en aurait pu en être perçu comme jamais en pourrait-il y avoir
une certaine finalité de bois où l'une des lignes de la vision serait
toujours se finissant par un arbre d'où puisse-t-on s'en apercevoir le ciel
entier comme en était-il une unique brillance en surface bien entendu ce qui
n'en était-il absolument pas le cas étant donné que l'hypothèse que l'espace
était plein de tenteux ether juste en crééede nouvelles possibilités pour
toute explication de cette pénombre de la nuit du ciel cependant un
astronome irlandais John Gore ayant suggerer que la pénombre de l'espace
interstellaire puisse en être une évidence pour les endroits du vide total
de l'ether et de la matière puisque Gore et le canadien astronome Simon
Newcomb ensemble ayant cruque le puzzle que la pénombre de la nuit du ciel
aurait pu résoudre toutefois la galaxie couverte par les étoiles et les
nebuleuses sur milky way sur la perfection du vide à travers quoi aurait pu
voyager thermodynamiquement ce qui en donne la brillance des étoiles ...

--
Ahmed Ouahi, Architect
Bonjour!

Loading...